La moitié de l’humanité possède désormais un smartphone…

  • Post last modified:05/07/2021
  • Post comments:4 commentaires
Evolution du nombre de smartphone. Strategy Analytics.
Evolution du nombre de smartphone. Strategy Analytics.

Il fallait s’y attendre; c’est fait! Selon une étude de Strategy Analytics, la moitié de la population mondiale possédait un smartphone à fin juin 2021. Quelque quatre milliards de personnes utilisent aujourd’hui un smartphone. Il aura fallu 27 ans pour atteindre cette étape historique. Que de défis à venir!

Evidemment, les appareils utilisés ici et là sont fort différents et appellent à s’interroger sur la nature même de ce qu’est un smartphone. Quoi qu’il en soit, ce petit terminal à l’espérance de vie beaucoup trop limitée relie désormais les hommes entre eux et leur donne l’accès (ou non) au savoir au travers du réseau des réseaux. Historique!

L’explosion des smartphones

«Nous estimons que le nombre d’utilisateurs de smartphones dans le monde a considérablement augmenté, passant de seulement 30’000 personnes en 1994 à un milliard en 2012, pour atteindre le chiffre record de 3,95 milliards en juin 2021. Avec un total estimé à 7,90 milliards de personnes sur la planète, cela signifie que 50% du monde entier possède désormais un smartphone», relève Yiwen Wu, analyste principal chez Strategy Analytics.

«Le premier smartphone moderne au monde, l’IBM Simon, a été lancé commercialement aux États-Unis en 1994. Il a été suivi par d’autres modèles célèbres, comme le Nokia 9110 Communicator en 1998 et l’Ericsson R380 pour l’Europe en 2000. L’iPhone d’Apple a popularisé le smartphone en 2007, tandis que Google Android a démocratisé le smartphone avec une plateforme logicielle abordable à partir de 2008», rappelle dans un communiqué Linda Sui, directrice principale de Strategy Analytics.

Et beaucoup de défis

Alors que les spécialistes tablent sur cinq milliards de personnes utilisant des smartphones dans le monde d’ici à 2030, les défis sont toujours plus nombreux. Ces périphériques, comme l’informatique ou la mobilité, plus ou moins durable, consomment des montagnes de matière première, souvent pas recyclées, et beaucoup d’énergie. L’impact de notre société de l’information sur l’environnement, également nomade, est toujours plus lourd…

Probablement trop souvent, du moins dans nos sociétés, ces périphériques constituent la porte d’entrée vers des vidéos de piètre qualité (évidemment ça se discute) nécessitant beaucoup de bande passante plutôt que vers des contenus informatifs ou à valeur ajoutée, souvent moins énergivores… A l’heure de l’urgence climatique, il conviendrait de réfléchir un peu pour faire une bonne utilisation de la 5G, qui permet de gérer plus efficacement de plus grandes quantités de données. Mais ça ne fait pas tout!

Xavier Studer

Cet article a 4 commentaires

  1. Theo

    On se demande comment s’était possible san: horaire des trains, paiements sans contact, horaire de la piscine!!!

  2. Jacounet

    Je ne peux m’empêcher de penser à l’époque où les gens nous regardaient comme des extraterrestres lorsque nous posions sur les tables nos Simonsen qui devaient peser entre 2 et 3 kg.
    Maintenant, c’est presque avec étonnement que l’on rencontre des gens qui arrivent à vivre très bien sans posséder de smartphone…
    Aujourd’hui on peut voir 4 ou 5 smartphone sur une table avec 3 clients, à l’époque, si il y avait 3 téléphones sur la table, il n’y avait plus de place pour poser les cafés…
    Eh oui, out change, évolue, eh non, je ne dis pas que c’était mieux avant…

  3. Nycko

    2002, Sony Ericsson p800. Et déjà browser, vidéo, photo, tactile, stylet, magasin d’apps et jeu 3d inclus, m’en in black je crois….chez Apple le MP3 venait de sortir avec iPod….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.