Test réseaux mobiles indépendant: Swisscom clairement devant Salt et Sunrise UPC!

  • Post last modified:19/12/2021
  • Post comments:22 commentaires
Swisscom, Sunrise UPC et Salt mesurées avec Ookla.
Swisscom, Sunrise UPC et Salt mesurées avec Ookla.

Nous avons voulu avoir le cœur net sur la situation des réseaux télécoms et avons réalisé notre propre test 100% indépendant. On a donc traversé la Suisse en train de Lausanne à Locarno au Tessin en passant par Lucerne et le Gothard pour se faire une idée de l’état, certes excellent, des réseaux mobiles de Salt, Sunrise UPC et Swisscom, qui l’emporte clairement.

Après 183 mesures pour chaque réseau, soit un total de 549 pointages, Swisscom arrive largement en tête dans presque toutes les catégories. Derrière, Sunrise UPC et Salt n’ont pas démérité, mais proposent de moins bonnes performances globales, en pointe et aussi en matière de fiabilité puisque ces deux réseaux se sont montrés très légèrement plus souvent indisponibles, c’est-à-dire de manière presque insignifiante.

Avec l’aide d’Ookla…

Comment sommes-nous arrivés à ce résultat? A l’aide de trois iPhone 12 équipés du Speedtest d’Ookla, nous avons procédé à ces mesures à intervalles réguliers pendant une période de plus de 4 heures et demie pour totaliser un échantillon totalement aléatoire de mesures en rase campagne, dans les gares et les villes que nous avons traversées. Parfois, l’évaluation d’un des réseaux a été impossible: une fois chez Swisscom et cinq fois chez Sunrise UPC et Salt.

Au final, Swisscom arrive en tête avec une moyenne globale de 162/32 Mbits/sec, devant ses deux concurrents, dans un mouchoir de poche. Sunrise UPC affiche ainsi un beau score de 70/29 Mbits/sec et Salt un 73/24 Mbits/sec. Dans une certaine mesure, ces deux concurrents semblent très proches, malgré une plus grande disponibilité de la 5G chez Sunrise UPC.

Et dans les détails?

Sur les 183 mesures, Salt a offert un réseau 5G à l’occasion de 36 mesures, contre 96 pour Sunrise UPC et 176 pour Swisscom, qui affiche clairement la meilleure disponibilité de cette technologie. Sinon, les trois opérateurs proposent presque systématiquement de la 4G. Parmi ces mesures, le logo 3G n’apparaît que 4 fois pour Salt, 2 fois pour Swisscom et même pas du tout pour Sunrise UPC!

Pour ce qui est de la latence, c’est-à-dire de la réactivité du réseau, pour faire simple, les trois opérateurs affichent des valeurs très semblables. Salt a été mesuré en moyenne à 21,5 ms, devant Sunrise UPC à 25,3 ms et Swisscom à 25,6 ms. Côté vitesses maximales, Swisscom a réalisé à Locarno la pointe la plus marquée à 813/102 Mbits/sec en 5G! En moyenne, 183 Mo ont été échangés pour chaque pointage.

Trois excellents réseaux

Une fois de plus, je dois avouer que j’ai admiré la performance globale des réseaux des trois opérateurs. Certes sur de grandes lignes, il n’y a pratiquement aucun trou de réseau. Année après année, on constate une amélioration des performances. Cela dit, mesure après mesure, j’ai constaté la supériorité de Swisscom, confirmée par la moyenne mathématique.

Mon commentaire? Ces mesures totalement indépendantes, réalisées sur un parcours qui n’a pas pu être optimisé au préalable par les opérateurs, confirment mes différents pointages et l’avis que je m’étais forgé sur les différents tests de réseaux publiés sur le marché. Plus que jamais, même si ceux-ci donnent une certaine idée de la situation, il faut se montrer critique…

Xavier Studer, de retour du Tessin

Chart by Visualizer

Cet article a 22 commentaires

  1. Pascal

    Merci Xavier pour ce test. Objectif et clair. Je m’attends à ce que Swisscom continue de creuser l’écart. SC construit de nouvelles antennes à un rythme hallucinant. Tout le contraire de Sunrise dont le nombre de sites est inférieur à ses concurrents en particulier en Suisse romande (même par rapport à Salt). Et pourtant, rien ne change. Les nouvelles constructions restent rares et la couverture indoor ne progresse pas. Sunrise est aussi souvent le seul opérateur à ne pas proposer de réseau dans les centres commerciaux et parkings. Bref. Au lieu de concentrer les investissements sur la 5G, Sunrise devrait aussi améliorer sa couverture tout court.

    1. Reto

      On a même l’impression que Salt est en train de passer devant sunrise. et côté prix c’est pas la même chose!

    2. Moi-même

      Intéressez-vous aux difficultés de Sunrise et Salt pour ajouter des antennes dans le petite commune vaudoise ou Swisscom est déjà présente de puis longtemps et modifie ces antennes en 5G sans besoin d’autorisation. Les petite communes ne veulent pas de nouvelles antennes Sunrise par exemple. Mais ferme les yeux sur l’existant ce qui profite quasiment tous les temps à SC…

      1. Polo

        Oui mais c le client s’en tape !

        Il veux que ça fonctionne et ça fonctionne

  2. MilkaCH

    Au dela des chiffres qui en soit ne veulent pas dire grand chose pour tout le monde, il serait intéressant de faire une corrélation avec des besoins (gaming, travail, médias). On pourrait voir de quelle manière cette différence est réellement importante ou non. Et en même temps, je viens de faite 3 tests Ookla successifs et mes résultats passent du simple au double.

  3. MadameMichu

    Mesure indépendante? Ah, donc un quidam aléatoire, vous je suppose, qui fait des mesures non vérifiables et non double ou triple vérifiées. Autant dire que votre teste n’est pas plus valable que ceux présentés par les opérateurs.

    Car on ne connaît pas les abonnements utilisés, la vitesse max offerte par chacun, etc etc. En somme, madame Michu a fait un test indépendant

    Bref, on peut saluer la tentative mais la forme est à revoir pour rendre ce genre de test vraiment utile

    1. Xavier Studer

      Chère MasdameMichu, ou plutôt cher quidam aléatoire,
      Si vous aviez réfléchi ne serait-ce qu’une seconde, vous auriez constaté que le type de mesures reproduit ci-dessous montre qu’il s’agit de formules 5G totalement illimitées. Pour le reste, contrairement à vous, visiblement, je n’ai pas besoin d’être assisté ou audité pour être capable de lancer trois mesures de réseau simultanément avec un outil du marché. Enfin, contrairement à vous, cher anonyme, le soussigné signe depuis une bonne vingtaine d’années ses contributions et engage sa réputation. CQFD.
      «Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose», dit l’adage. Certes, mais probablement pas dans le sens escompté, parfois…

      1. evetS

        « Plus que jamais, même si ceux-ci donnent une certaine idée de la situation, il faut se montrer critique… » 🤔

      2. Yannick

        Bonsoir MrStuder,

        hmm dans le cas de Sunrise, il y a des dé-prioritisations dès les 60 Go… (https://www.sunrise.ch/fr/clients-prives/aide/nutzung-und-dienste/mobile/fair-usage-policy.html) Donc comment comparer…

        J’imagine que le FAIR USE, est présent chez chaque opérateur et n’est pas forcément le même… Donc c’est sympa de lancer plein de tests, mais en fonction du fair use et tout, les tests ne seront jamais objectifs, même si c’est vous qui les faites.

        Il serait plus intéressant de regarder ce que font les opérateurs contre les gens qui utilisent un abo mobile comme internet pour la maison et dans quelles mesures les vitesses sont réduites ou non, bref un article pour comparer les FAIR-USE policies 🙂

        En principe, les prestations illimitées peuvent effectivement être utilisées en illimité*, tant que l’utilisation n’a pas lieu dans un cadre exceptionnellement excessif et sur une période prolongée.

        Une utilisation excessive de services mobiles peut entraîner des problèmes de capacités et une détérioration des performances du réseau, ce qui se répercute directement sur l’expérience d’utilisation des autres utilisateurs mobiles. Pour remédier à cette situation, Sunrise se réserve le droit de déprioriser provisoirement le trafic de données 4G et 4G+ des clients qui atteignent un certain seuil d’utilisation:

        Première dépriorisation. Une première dépriorisation a lieu pour les clients qui consomment chaque mois davantage de données que 97 % des autres clients, estimation établie sur la base d’une moyenne trimestrielle (situation en mars 2020: env. 60 Go par mois).

        Deuxième dépriorisation. Une deuxième dépriorisation a lieu durant le même mois pour les clients qui consomment chaque mois davantage de données que 99,98 % des autres clients, estimation établie sur la base d’une moyenne trimestrielle (situation en septembre 2019: env. 500 Go par mois).

        Les clients dont les données ont une priorité inférieure pourront constater, aux lieux et aux heures où le réseau mobile est surchargé, une réduction du débit de bande passante, sensible en principe uniquement en cas d’activités consommant de grandes quantités de données. Sur les cellules d’antenne non surchargées, cette dépriorisation n’a aucun effet sur le débit de bande passante.

        La première dépriorisation a lieu dès que la valeur seuil précitée est atteinte au cours d’un mois. La deuxième dépriorisation a lieu si la deuxième valeur seuil est atteinte au cours du même mois.

        Au cas par cas, Sunrise se réserve le droit de prendre des mesures ponctuelles supplémentaires en sus de la deuxième dépriorisation, notamment une réduction du débit sur l’ensemble du réseau.

        Au début du mois suivant, le statut d’utilisation du client est remis à zéro et les dépriorisations sont levées.

        Sunrise se réserve le droit de prendre d’autres mesures de gestion du réseau ainsi que de hiérarchisation par produits, par application ou par pays, si celles-ci s’imposent pour préserver la stabilité de la disponibilité du réseau.

        Sont considérées comme illimitées uniquement les applications de données, de SMS et vocales connues à ce jour.

      3. Chantal

        Bravoooo Xavier et merci pour ces mesures, c’est clair et précis ❤

    2. dede

      Euh MadameMichu, la méthode a été expliquée, dont le test est réplicable. Vous pouvez tout-à-fait faire le test de votre côté et transmettre vos résultats compléter/consolider les scores.

  4. Chips

    Salt = meilleur ratio qualité/prix

  5. David Dupont

    On peut imaginer que Xavier a utilisé Wingo pour Swisscom, Yallo pour Sunrise UPC et une formule Salt pour éviter les bridages de certains abonnements et ça revient moins cher que de prendre un in one mobile go avec l’option speed chez Swisscom ou la formule We Mobile XL de Sunrise.

    1. yxcdewqa

      Wingo n’offre pas de 5G à ce jour.

  6. David Dupont

    Pour le reste, ce coup de sonde confirme globalement d’autres tests d’autres organismes indépendants. Il est juste dommage que Xavier ait oublié les régions plus montagneuses des Alpes vaudoises, valaisannes ou des pré Alpes alémaniques. Peut être que cela fera l’objet d’un autre test plus tard qui sait.

    Ce trajet semble assez similaire à celui effectué par les équipes Connect/Umlaut même si là en général les opérateurs peuvent optimiser certains sites pour améliorer leurs résultats.

  7. redge73

    Salt, le bon marché est toujours trop cher pour l’interconnexion faible.
    Swisscom largue tous les autres loin devant avec les nombreuses interconnexions disponibles. (ip-plus.net)

  8. UneQuestion

    Bonjour, je me questionne sur le context de votre test, n’est-il pas vrai que les CFF utilisent des antennes-relais dans leur train ?

  9. TelcoPack

    Est-ce que c’était le même serveur de test en face sur speedtest pour les 3 opérateurs ?
    Et si vous faites le test en changeant le type de connexion de “Multi” en “Single” ?

    pour les tests, je pense que c’est préférable d’utiliser un vrai testeur de bande passante, comme par exemple cnlab.ch

  10. yxcdewqa

    Merci pour le test ! Je serais très intéressé aussi par un résultat sur un roadtrip dans les campagnes de Suisse. Bonnes fêtes

  11. Thierry

    Perso, Swisscom ne passe pas du tout a mon boulot, alors que Salt oui. ( Plan les ouates pour situer ) je ne sais trop que penser !

  12. Vavan2852

    Bonjour Xavier,

    Merci pour ce test. Cependant, je ne suis pas d’accord avec vous concernant la disponibilité du réseau 5G de Swisscom, qui semble enorme dans votre test.

    En effet, si vous utilisez un téléphone Samsung vous verrez pourquoi : deux types de logo 5G viennent, un avec un fond noir, et un avec un fond gris en fonction des reseaux auquels vous êtes connectés. Le logo 5G fond noir représente une connexion a une antenne 5G, donc la “vraie” 5G, et le logo avec fond gris représente une connexion a une antenne 4G, mais qui contient des éléments réseaux prêts a accueillir une antenne 5G sur le meme site.

    Sur iPhone par exemple vous ne verrez pas cette différence; ils ne prennent pas la peine de modifier le logo 5G.

    Donc dans beaucouo d’endroits avec Swisscom vous verrez ce logo fond blanc avec Samsung; ca s’appelle tricher sur sa couverture réseau un peu de maniere déloyale…. pour le consommateur qui n’y voie que du feu.

    1. Xavier Studer

      J’ai abondamment écrit sur ces différences. Il y a en effet différents types de 5G. Swisscom utilise le “partage de fréquences” d’Ericsson qui permet effectivement de maximiser les infrastructures et antennes existantes pour proposer une 5G Light… D’autres antennes estampillées 5G utilisent des fréquences spécifiques. Dans les deux cas, ce n’est pas encore la meilleure des 5G qui nécessitera une adaptation du coeur de réseau: ce sera la “5G Standalone“, par opposition à la 5G “Non standalone” actuelle. Nous reviendrons probablement prochainement encore une fois sur ces différences…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.