Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Montre-ordinateur: la Polar V800 sur le banc d’essai

La Polar V800 intègre un GPS.

La Polar V800 intègre un GPS.

Utilisateur de produits Polar depuis une quinzaine d’années, je ne pouvais manquer la V800, la montre sportive ultime censée remplacer toutes les autres. Elle intègre en effet un GPS et un baromètre et peut se substituer aussi bien à un compteur de vélo qu’à tout autre cardio-fréquencemètre.

Dès la prise en mains, l’objet séduit par sa finition. Le bracelet est taillé dans un plastic résistant, tandis que le boîtier de la montre est en acier. La montre, qui fait presque son centimètre d’épaisseur, peut aller jusqu’à 30 mètres sous l’eau. Quant à la ceinture abdominale H7, elle résiste aussi à l’eau.

La montre se connecte aux différents accessoires (ceinture abdominale, capteur de fréquence ou podomètre) en Bluetooth Smart. Cela permet notamment d’envoyer ses données directement sur la montre ou sur un smartphone pour utiliser des applications concurrentes à celles de Polar.

Adaptée à de nombreux sports

Dès la prise en mains, on apprécie la possibilité de choisir différents programmes sur la montre. On peut ainsi sélectionner des modes pour le cyclisme, la natation, le triathlon, d’autres sports en extérieur ou en intérieur…

La navigation s’opère sur trois touches qui permettent de monter, descendre ou revenir en arrière dans les menus. Une autre touche permet d’illuminer l’écran dont la lisibilité est remarquable en plein soleil. Enfin, la touche centrale droite permet de démarrer l’enregistrement.

Affichage agréable

En mode cyclisme, il est intéressant de pouvoir afficher sur un même écran sa vitesse, la distance parcourue, la durée de l’effort et sa fréquence cardiaque. D’autres écrans permettent de connaitre les zones de fréquence cardiaque traversée ou encore son altitude et les dénivellations positives ou négatives.

En dehors des séances d’entraînement, il est possible de consulter ses fichiers sur la montre par jour et par entraînement. Impeccable. Un câble avec une sorte de pincette permet de connecter sa montre en USB pour la charger et pour synchroniser ses données avec le programme Polar Flow. Une application Polar est aussi disponible sur les smartphones.

Gare à l’installation

Attention, pour réussir à installer le driver de la montre, celle-ci-doit être entièrement chargée et le petit programme de synchronisation doit être installé. Il est alors possible d’éditer facilement ses données personnelles directement depuis l’ordinateur.

Un peu à la manière de Runtastic, ce programme permet d’afficher son parcours, les zones de fréquences cardiaques traversées, sa vitesse et son altitude. Un curseur permet de se déplacer dans sa séance d’entraînement pour consulter précisément les données récoltées sur le terrain.

Problèmes de réception

Au cours de mes tests, j’ai parfois perdu l’affichage de la fréquence cardiaque le long des lignes de chemin de fer. Un problème que j’avais expérimenté avec une ancienne montre Polar, mais que je n’avais plus subi sur ma FT7 depuis très longtemps. Peut-être le niveau de la pile ou un réglage d’économie d’énergie. J’ai depuis rendu la ceinture Bluetooth délectable en permanence.

Au final, même si je n’ai pas évoqué les dizaines de fonctionnalités permettant de suivre ses entraînements de manière chirurgicale, sans parler des modes de coaching, je dois dire que j’ai beaucoup apprécié cette montre taillée pour le sport. Pour de nombreux sports d’ailleurs.

Mieux qu’une montre connectée

En effet, grâce à son capteur abdominal, il est possible de la fixer à son guidon, ce qui n’est pas possible avec les montres connectées qui mesurent les pulsations au poignet. Enfin, l’autonomie est tout à fait convenable. Sans être utilisée, elle fonctionne environ une semaine. Sur le terrain, elle tient facilement au moins une journée, voire davantage.

La montre est disponible avec ou sans la ceinture H7. En Suisse on la trouve dès 399 francs sur internet sans cet accessoire. En France, son prix catalogue est de 399 ou 449 euros, selon qu’on achète ou non le H7, qui vaut environ 80 francs.

Xavier Studer

16 commentaires pour “Montre-ordinateur: la Polar V800 sur le banc d’essai

  1. Luluc
    01/09/2014 à 3:36

    Les sportifs utilisent ces montres depuis des années. Qui achètera les ersatz douteux de LG, Samsung et Apple? Un beau fiasco en vue!

  2. Val
    01/09/2014 à 6:29

    Parfait pour les sportifs…

  3. vinni
    01/09/2014 à 8:26

    @Luluc : le créneau des montres samsung ou apple ne sera certainement pas le même car ils sont bien conscient qu’il leur est impossible de rivaliser et de changer les habitudes des sportifs réguliers. Même Garmin a du mal à concurrencer Polar.

    @XS : Possibilité de programmer un entraînement mixte/fractionné avec alertes ? Car elle n’est pas si chère et c’est souvent une fonction qui manque à ce prix. (ex : je cours 400m, tu sonnes, je cours 200m tu ressones, et ce 10x de suite)

    • 01/09/2014 à 8:50

      Trop pointu pour moi. Regardez par ici: http://www.polarv800.com/fr/plan.php

      • vinni
        01/09/2014 à 9:55

        Merci pour le lien ! 🙂

        Non seulement elle peut vibrer pour indiquer les changements de phase d’entraînement, mais elle peut aussi vibrer si on est en deça des performances désirées… Ca m’a l’air bien sympa !

  4. nidrig2
    03/09/2014 à 1:57

    Jolie montre en effet. Après quelques mois d’utilisation et quelques échanges de mails avec Polar Suisse, je lui trouve des points discutables.
    1. connectivité bluetooth seulement. Pour moi c’est clairement un retour en arrière. Expérience vécue et confirmation de Polar, c’est sujet à beaucoup d’interférences. Par exemple, impossible de détecter les différents capteurs bluetooth (cardio, vitesse, etc) si d’autres montres bluetooth sont dans les environs. Mon expérience dans les pelotons à vélo est assez épique. Ca va rigoler dans les départs en groupe ces prochains mois/années avec la popularisation du bluetooth et le pairage avec les téléphones, capteurs de foulée, cardio, puissance, etc. Car les interférences sont propres à cette norme..dixit le fabriquant.
    2. la durée de vie de la batterie des différents capteurs s’est réduite drastiquement. Le cardio Polar H7 tient..200 heures! soit à peine 20 jours pour un sportif s’entrainant 10 heures/semaine.

    Sinon, l’affichage est clairement au top même en plein soleil! Assez rare pour être signalé.

  5. Syga
    03/09/2014 à 4:09

    Bonjour, est-ce que cette montre peut se connecter à un smartphone afin d’y recevoir sms et emails par exemple?

    • 03/09/2014 à 4:56

      Pas à ma connaissance

    • nidrig2
      03/09/2014 à 4:58

      Non, pas actuellement. Polar étudie la question mais n’a pas donné de délais. En tout cas pas pour 2014.

      La seule « montre-ordinateur » comparable à la v800 est actuellement la Suunto Ambit 3, qui affiche quelques infos comme les sms, mais seulement avec IOS.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :