Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Huawei P9: le test du smartphone aux couleurs du photographe Leica

Le Huawei P9, conçu avec Leica.

Le Huawei P9, conçu avec Leica.

Huawei ambitionne de devenir le numéro un mondial du cellulaire. Déjà réputé pour la qualité du design et de la finition de ses smartphones, il s’est associé au spécialiste de la photo Leica pour lancer le P9, un smartphone équipé de deux capteurs de 12 millions de pixels pour d’excellents clichés en couleurs… et aussi en noir et blanc! Test d’un modèle cédé dès 549 francs sur la toile.

Encore une fois, c’et la qualité du design qui nous frappe dès la prise en mains de ce smartphone. Les bords inférieurs du corps de l’appareil en aluminium sont arrondis, de même que les bords de l’écran. L’appareil est par ailleurs ultrafin, puisqu’il mesure moins de 7 mm d’épaisseur…

Le test du processeur

Un petit tiroir permet de glisser une carte nano-SIM et une carte mémoire optionnelle micro-SD. Le démarrage est rapide. Le Huawei P9 peut compter sur la dernière génération de processeur maison Kirin ainsi que sur 3 Go de Ram. Un benchmark sur AnTuTu permet de constater que le P9 tutoie les 96’000 points; il n’est donc pas le plus rapide du marché, mais reste très musclé.

Globalement, ce smartphone est agréable à l’utilisation, notamment sur internet. Il peut compter sur la technologie LTE-Advanced et sur du Wi-Fi ac. Il est cette fois capable d’utiliser la bande des 5Ghz, contrairement au Mate S. Pour le reste, Android 6.0 apporte la puissance et la flexibilité que l’on peut attendre d’un cellualire moderne.

Huawei P9: interface photo complète

Mais passons à l’appareil photo, dont l’interface a été revue depuis les Mate S et Mate 8. Un glissement depuis le bord supérieur vers le bas permet d’accéder aux options principales. Il est notamment possible d’enregistrer ses photos en mode RAW, c’est-à-dire «brut de capteur». De quoi les retravailler en profondeur par la suite. On apprécie tout particulièrement le nombre d’options disponibles. Rien à voir avec l’iPhone.

En glissant son doigt vers le haut, il est possible de choisir différents modes comme Photo, noir et blanc, ralenti, time-lapse, etc… Dans le mode Pro, accessible en glissant le doigt depuis la gauche de l’écran, il est possible de faire manuellement sa balance des blancs ou la sensibilité du capteur. Il est aussi des plus simple de jouer manuellement le diaphragme…. On peut même’adapter cette valeur après la prise de vue pour jouer avec la profondeur de champ!

Huawei P9: le test photo du noir et blanc réussi

Bref, l’amateur de photo peut s’en donner à cœur joie, d’autant plus que le mode noir et blanc semble produire les clichés les plus piqués et les plus détaillés parmi les smartphones actuels. Dommage qu’en basse lumière le Samsung Galaxy S7 soit légèrement supérieur, comme nous l’avons vu ici. D’autres photos ci-dessous permettent notamment d’apprécier la précision du flash (coccinelle).

Huawei soigne aussi la partie logicielle. Après avoir pris un cliché en couleur, il est aussi possible de passer en noir et blanc pour ne garder qu’une ou plusieurs teintes, comme illustré ci-dessous dans la galerie photo (Freitag ou coccinelle). Il suffit d’utiliser la fonction «splash» dans les retouches avancées. Vraiment cool. Bref le Huawei P9 regorge de fonctions pour s’amuser!

Pour des selfies piqués

Le Chinois n’a pas négligé la partie selfie avec un capteur de huit millions de pixels, mais dépourvu de flash. Comme sur l’iPhone, l’écran produit un «écran blanc» pendant la prise de vue de manière à produire un résultat naturel. Le résultat est pas mal du tout.

Au final, ce Huawei P9 fait la plus belle impression. Le capteur d’empreintes digitales est toujours aussi véloce, notamment. Dommage que son design soit légèrement en retrait par rapport à un Mate S. Précisons que les écouteurs d’origine sont tout à fait corrects. Dommage que la FM manque. Enfin l’autonomie qui peut atteindre plusieurs jours semble supérieure à celle d’autres smartphones.

Xavier Studer

Publicité

 

Galerie photo (merci Aurélien!)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

8 commentaires pour “Huawei P9: le test du smartphone aux couleurs du photographe Leica

  1. Philippe R
    25/04/2016 à 8:20

    Il a l’air sympa. Vu que nokia a arreté avec zeiss, c’est un boulevrad pour huawei/leics.

  2. Steve
    25/04/2016 à 8:45

    Visiblement, il n’est pas stabilisé de manière optique, n’autorise ni la 4K ni les films tout court en noir blanc, et ne fait pas mieux que les s7 et 6s plus en couleur. Un gros coup marketing plus qu’autre chose, à moins d’être un féru de photos en noir blanc…

  3. eric 2, le retour
    25/04/2016 à 8:58

    En fait leica a juste certifie le capteur mais ce n est pas un leica

  4. Jfred4
    25/04/2016 à 9:08

    oui comme dit Eric 2, j’ai lu sur un autre forum que parler d’optique Leica était galvaudé, Leica a juste mis sa signature….

    • Greg
      25/04/2016 à 6:04

      Bah, c’est comme plein de fabricants. Même un Nikon utilise des capteurs Sony. A contrario, c’est pas Sony qui tire le meilleur de ses capteurs sur les smartphones. On vit dans un monde globalisé. Dans une bagnole, qui fabrique tous les composants comme constructeur? Aucun… 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :