Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Premier trimestre 2016: UPC Cablecom perd des abonnés partout, sauf sur le mobile

UPC Cablecom au 1er trimestre 2016.

UPC Cablecom au 1er trimestre 2016.

UPC Cablecom, qui deviendra UPC le 25 mai, n’a pas dévoilé mardi que des indicateurs positifs. Par rapport au trimestre précédent, il perd des abonnés sur la TV, la téléphonie fixe et internet. Ne partant presque de rien, il progresse logiquement fortement dans la téléphonie mobile pour un total d’un peu plus de 40’000 abonnements. Ses chiffres sont parfois mauvais par rapport à la branche.

Visiblement, les téléréseaux suisses évoluent de manière très contrastée, selon les données de Suissedigital. Au niveau suisse, le recul en matière de TV est de -4,8% au niveau de la faîtière à 2,495 millions d’abonnés, avec UPC. Chez ce dernier, ce déclin est de plus de 7,3% en une année de 1,3703 à 1,269 millions de clients, selon des indications d’UPC Cablecom.

Moins de clients, plus d’argent

Si le chiffre d’affaires d’UPC Cablecom a progressé sur trois mois de 1,9% à 337 millions de francs, il faut constater que globalement, le premier téléréseau de Suisse perd des «unités génératrices de chiffres d’affaires», selon la terminologie de Swisscom. Visiblement, les 12’800 clients perdus sur le fixe ont été avantageusement remplacés par les 7800 nouveaux abonnés mobiles. La hausse de prix introduite début 2016 aide aussi…

En effet, l’abonnement de base d’UPC a été augmenté au 1er janvier 2016 de quatre francs, comme d’autres de ses produits. Grâce à ces adaptations tarifaires, le premier téléréseau de Suisse parvient à faire plus d’argent avec une base de clientèle plus faible, qui paie donc plus cher les prestations fournies, certes à la hausse. Beau tour de passe-passe!

CEO enthousiaste

Dans cet environnement, UPC a donc effectivement tout intérêt à développer son programme Autostrada destiné à étendre sa couverture. Il résiste en effet difficilement aux opérateurs téléphoniques et devra logiquement investir pour développer ou maintenir sa base de clients TV. A suivre avec la plus grande attention ces prochains mois.

Le CEO Eric Tveter est enthousiaste pour la suite. «Nous pouvons nous réjouir de la croissance de notre société. Au cours du premier trimestre 2016, le chiffre d’affaires a de nouveau progressé par rapport à l’année dernière. En Suisse, de juste 2% et en Autriche de juste 4%. Notre croissance continue nous permet de nous positionner depuis des années à la tête du marché suisse.»

Xavier Studer

7 commentaires pour “Premier trimestre 2016: UPC Cablecom perd des abonnés partout, sauf sur le mobile

  1. Lucien
    11/05/2016 à 8:06

    Donc le client est le dindon de la farce. Comme cableccom perd du terrain, c’est plus cher pour faire plus de bénéfices. super

  2. 11/05/2016 à 8:38

    C’est très sympathique en effet pour la masse des utilisateurs captifs, que Swisscom n’est pas en mesure de desservir efficacement en vitesse de connexion Internet, et pour lesquels UPC, bénéficiant d’un monopole de fait, a la possibilité d’augmenter ses tarifs à volonté !

  3. Tricoline
    11/05/2016 à 8:40

    On verra si UPC pose des téléréseaux dans des régions qui en sont dépourvus comme aux Grisons par exemple ?

    Vu que cette société est dirigée depuis les USA via les Pays-Bas elle ne peut pas comprendre les particularités suisses.

    La perte de clients TV va se poursuivre, Swisscom TV ayant offres attrayantes même si plus cher et surtout le sport que les cablos ont perdus.

    La box Horizon que propose UPC est obsolète comparativement à celles de Swisscom et même de Netplus, faire de l’enregistrement en local sur disque dur cela n’a plus de sens en 2016.

    L’équilibre entre Swisscom et les cablos n’est pas encore atteind, ces derniers vont continuer de jouer les looser.

    Pour cesser la diminution de la masse de clients il est nécessaire que les offres soient misent à niveau, et pour le moment les cablos sont en retard sur Swisscom, la box TV 2 de Swisscom est largement devant celle de tous les cablos.
    Si les téléréseaux n’arrivent pas à obtenir le sport à la carte leur situation n’est pas envier, hélas.

  4. arnaudstrasser
    11/05/2016 à 8:43

    Et si j’ai bien suivi, UPC a racheté quelques téléréseaux locaux, et donc des nouveaux clients, non?

  5. 11/05/2016 à 9:54

    excepté upc-cablecom devient upc le 25 mai officiellement et Connect box pour permettre regarder la vraie tv dans les autres pièces sans le cable tv en mode sans fil !

    Bien plus interessant à mon avis:
    N’est-ce pas du lobby ?

    [b]UPC mise sur les relations de presse régionales et internationales[/b]

    Équipe de porte-paroles transnationale pour l’Autriche et la Suisse

    « Bernard Strapp représente upc cablecom auprès du public depuis février 2015. Auparavant, il était porte-parole de Radio Télévision Suisse, RTS. Julien Grosclaude est nouveau dans l’entreprise. Il était précédemment conseiller personnel de la maire de Genève. »

    Communiqué de presse, Renens, le 11 mai 2016
    http://e2.marco.ch/publish/cablecom/c1849522/upc_mise_sur_les_relations_de_presse_regionales_et_interna-tionales.3252-96-238-0-5.html

  6. ViveLeCoax
    14/05/2016 à 8:45

    @Tricoline
    Au moins avec un disque dur local, on peut enregistrer toutes les chaînes et pas uniquement celle que Netplus a choisit pour nous !

    Sinon, le câble coaxial reste la meilleure solution en ce moment avec de l’IPTV « maison » donc sans passer par un opérateur. Les box coûtent chères, sont limitées, prennent de la bande passante Internet et nécessite un switch IGMP si on ne peut pas tirer un câble réseau dans chaque pièce depuis le modem alors que sur le câble, le nombre de TVs/enregistreur/tuner TV est illimité et il est très facile de mettre un T pour repartir ailleurs.
    De plus, la digicard permet d’avoir des chaînes à péages partout facilement dans la maison vu qu’il suffit de prendre la carte CI+ avec. Bonne chance pour bouger une box avec son câblage 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :