Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Le test multimédia photo et vidéo du très design Google Pixel 2

Test du Google Pixel 2.

Test du Google Pixel 2.

Google et Apple mettent les bouchées doubles pour doper leurs smartphones. On nous promet des appareils photo fantastiques et des effets de réalité augmentée saisissants. Qu’en est-il vraiment? Le test multimédia complet du Google Pixel 2 64 Go cédé 897 francs chez Digitec, qui m’a mis à disposition ce fleuron!

Commençons par ce qui est peut-être le plus important. C’est un des points forts des smartphones estampillés 100% Google. Dès qu’une mise à jour est prête, les derniers modèles en bénéficient. Un certain gage de durabilité et de sécurité. Le Pixel 2, que nous testons actuellement, ne fait pas exception puisqu’il carbure à l’ultime mouture d’Android, soit la version 8.1.0 avec correctif de sécurité du 5 janvier 2018!

Dès la prise en mains, les dimensions et le côté élancé de ce Pixel 2 ne vont pas sans rappeler d’autres modèles, comme le Huawei P10, qui n’est pas privé de prise audio mini-jack au détriment d’un adaptateur, certes livré avec… La finition est soignée. Le corps en aluminium avec une petite partie en verre résistant de type Gorilla 5, confère une touche d’originalité plutôt sympathique à ce smartphone résistant à l’eau (I67). Fiche technique.

Test du Pixel 2: comme une formule 1

Après une mise en route éclair, et une rapide mise à jour vers Android 8.1, on constate aussi que le démarrage du Google Pixel 2 prend moins de sept secondes. Peut-être un record sur le marché actuel puisqu’il faut parfois des dizaines de secondes à la plupart des modèles… Visuellement, l’écran AMOLED Full HD de 5 pouces propose une colorimétrie généreuse.

Evidemment, je ne résiste pas à passer l’étalon de Google à la moulinette. Grâce à son processeur Snapdragon 835, à 4 Go de mémoire vive et à Android 8.1, ce Pixel 2 dépasse les 177’000 points sur l’outil de Benchmark AnTuTu, soit une valeur usuelle pour cette configuration. Il rivalise donc avec les meilleurs modèles du moment, comme le Samsung Galaxy S8, qui se traîne encore sous Android 7.0…

Android 8.1: agréable au quotidien

A l’usage, cette puissance associée aux dernières normes en matière de connectivité sans fil (Wi-Fi ac, modem à 800/75 Mbits/sec de cat. 15 et Bluetooth 5.0) permettent à cet appareil de digérer les pages internet et les applications exigeantes sans problème particulier, comme pour nombre d’autres smartphones, d’ailleurs.

Même si Android 8.1 n’apporte aucune modification majeure, rappelons qu’Android 8.0 Oreo propose quelques fonctionnalités sympathiques comme une meilleure gestion des notifications ou la possibilité d’afficher différents choix fonctionnalités depuis le menu d’accueil en pressant sur les icônes des applications. Par ailleurs, Android 8.0 propose nativement le codec audio pour le Hi-Res Audio LDAC, que nous avons récemment eu l’occasion de tester avec le casque Sony WH-1000XM2.

Un appareil photo complet et réussi

Google prétend proposer l’un des meilleurs capteurs photo du marché puisqu’il est épaulé par une technologie à doubles pixels, comme sur les meilleurs Samsung Galaxy. Les résultats obtenus avec ce module d’une définition de 12,2 millions de pixels sont effectivement assez réussis, notamment en basse lumière, comme le montre la galerie comparative ci-dessous. Le Huawei Mate 10 Pro semble toutefois le meilleur cette fois…

Test vidéo du Pixel 2 avec réalité augmentée

Et la vidéo? Grâce à différents effets de réalité augmentée, il est possible de donner assez facilement des airs de Star Wars à ses créations maison. Certaines limites empêchent toutefois d’aller jusqu’au bout de l’exercice. A ce petit jeu, même si les fonctionnalités ne sont pas les mêmes, Apple semble faire mieux avec son iPhone X et l’application Clips, notamment.

Un bilan favorable

Equipé uniquement d’un port USB-C, Google fournit toutefois un adaptateur pour connecter un casque muni d’une fiche mini-jack. Grâce à ce port et au chargeur (Digitec fournit un modèle adapté aux prises suisses), il est possible de le recharger très vite. Son autonomie de plusieurs jours constitue un réel plus.

Au final, ce Google Pixel 2 exerce un charme indéniable sur son utilisateur. Compact, il se glisse facilement partout. Puissant, il avale sans problèmes les pages internet, les jeux et les applications gourmandes. Attention toutefois parfois à la surchauffe… Quoi qu’il en soit, Google marque à nouveau des points avec ce Pixel 2. Reste la question du prix.

Xavier Studer

PS Précisons que Google ne propose pas directement son Google Pixel 2 en Suisse. En effet, son assistant n’est pas encore accessible en Suisse, même s’il est disponible en français pour la France. Le premier moteur de recherche mondial explique qu’il ne souhaite pas le lancer avant que les services du style «Qu’est-ce qu’il y a à la TV?», proposent des réponses adaptées au marché…

Google Pixel 2: la galerie photo

 

16 commentaires pour “Le test multimédia photo et vidéo du très design Google Pixel 2

  1. Thomas
    08/01/2018 à 10:36

    Est-il si important que ça d’avoir la dernière version d’Abdroid? Merci.

    • 08/01/2018 à 10:46

      Non, mais vivre hors de ces surcouches utilisateur des fabricants qui sont une « pollution » inutile et tellement agréable…

  2. Rio
    08/01/2018 à 11:19

    Très bon smartphone avec d’excellentes spec. Je trouve néanmoins qu’il manque de compacité. Les deux bandes noires en-dessus et au-dessous sont trop larges et prennes beaucoup de place sur la façade !

  3. P. Henry
    08/01/2018 à 11:25

    Ce smartphone est vendu moins cher chez PC-Ostschweiz, soit 879.- pourquoi faites-vous si souvent de la pub pour Digitec ? bonne journée.

  4. Patric
    08/01/2018 à 20:54

    Bonjour,
    J’ai le Nexus 5x (acheté chez Digitec) qui est encore mis à jour par chance et donc il a également Android 8.1. Et bien j’ai l’assitant Google depuis un peu plus d’un mois maintenant… Donc je suis surpris que vous ne l’ayez pas sur le pixel 2.

    • 08/01/2018 à 20:57

      Comme indiqué, on peut l’activer. Il faut le passer sur français, France.

      • Patric
        08/01/2018 à 21:02

        Désolé j’ai pas précisé dans mon commentaire précédent mais j’ai français-suisse dans mes paramètres, d’où ma surprise. En effet, au début, en Suisse on n’avait pas encore l’assistant contrairement à la France, mais depuis un peu plus d’un mois maintenant c’est chose faite apparemment.

        • 08/01/2018 à 21:41

          Ce n’est pas ce qui m’a encore été dit à Google à Zurich en décembre. Vous devez confondre quelque chose.

          • Patric
            08/01/2018 à 22:07

            Et pourtant… j’ai le cas concret sous mes yeux qui me le prouve et pas des paroles ou blog… Je vous envoie volontiers des copies d’écrans si vous ne me croyez pas.

          • 08/01/2018 à 22:45

            Vous devez confondre langue du clavier et langue système ou avez de la chance. Sur tous les Android testé jusqu’ici, il faut passer par français, France pour l’assistant vocal. Pour info, capture d’écran sur Pixel2, Android 8.1.0, v. 5 janvier 2018. https://www.xavierstuder.com/wp-content/uploads/2018/01/Screenshot_20180108-225425.png

          • Patric
            09/01/2018 à 14:42

            Alors j’ai beaucoup de chance (à la fois le clavier, le système et la langue pour les produits Google sont paramétrés sur Français-Suisse)

  5. Jeffrey
    09/01/2018 à 22:18

    Le Google Assistant fonctionne aujourd’hui

    • 09/01/2018 à 22:22

      Exact. Merci pour l’info. Cela dit, il ne marche pas parfaitement. Par exemple, il n’est pas possible de se faire raconter une blague…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :