Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Le Wi-Fi 6 devrait bientôt tutoyer les 10 Gigabits/sec! Mais…

La finalisation de la norme Wi-Fi 6 est prévue pour cet été.

La finalisation de la norme Wi-Fi 6 est prévue pour cet été.

Les premiers produits estampillés Wi-Fi 6 débarquent et nous commençons ici, en véritables pionniers, à les pousser dans leurs ultimes retranchements! Une mission complexe comme nous l’avons constaté puisqu’il faut avoir à disposition aussi bien le matériel nécessaire, que la connexion internet qui va avec… Petits rappels techniques…

D’abord pourquoi le Wi-Fi 6 ou Wi-Fi ax puisque de nombreux abonnés de Swisscom ne surfent sur le cuivre qu’à quelques Mbits/sec, me diront les plus critiques? Ce n’est pas faux, mais les opérateurs les plus innovants comme Salt permettent grâce à la fibre optique de tutoyer les 10 Gigabits/sec! De quoi mettre à genoux tous les équipements existants!

Outre la performance technologique, n’oublions pas que nos besoins en bande passante ne cessent de progresser que ce soit pour les jeux, la TV connectée, la réalité virtuelle, etc. Des besoins qui sont multipliés par le nombre de membres d’un ménage… Là encore, je n’aimerais pas être raccordé à un poussif lacet style DSL à la sauce Swisscom, parfois synonyme de vétusté extrême.

Le routeur Netgear Nighthawk AX12, taillé pour le Wi-Fi 6.

Le routeur Netgear Nighthawk AX12, taillé pour le Wi-Fi 6.

Jusqu’à 10 Gibagits/sec!

Parallèlement au déploiement de la 5G, les ingénieurs ont donc fait évoluer les normes Wi-Fi actuelles pour lancer le Wi-Fi 6, qui outre une numérotation plus simple, doit permettre d’offrir plus de bande passante, des délais de latence plus faibles, une meilleure gestion de davantage d’appareils en parallèle et une consommation moindre, notamment, comme rappelé sur Wikipedia.

Pour en arriver là, le Wi-Fi 6, dont la norme est en cours de finalisation, intègre plusieurs nouveautés ou améliorations technologiques, citées ci-dessous, selon un résumé de la Wi-Fi Alliance. On constate que nombre de ces adaptations sont en rapport plus ou moins étroit avec des évolutions introduites avec la 4G ou la 5G. Au final, en utilisant toutes ces potentialités, il serait théoriquement possible de tutoyer les 10 Gigabits/sec!

Normes du Wi-Fi 4 au Wi-Fi 6...

Normes du Wi-Fi 4 au Wi-Fi 6…

Les améliorations en bref

  • Accès multiple par répartition orthogonale en fréquence (OFDMA) sur liaison montante et descendante: augmente l’efficacité du réseau et réduit la latence dans les environnements à forte demande.
  • Multi-user multiple input, multiple output (MU-MIMO): permet de transférer plus de données à la fois et permet à un point d’accès de transmettre à un plus grand nombre de clients simultanés à la fois.
  • Formation du faisceau de transmission (beamforming): permet des débits de données plus élevés à une portée donnée, ce qui augmente la capacité du réseau.
  • Mode de modulation d’amplitude en quadrature 1024 (1024 — QAM): augmente le débit des appareils Wi-Fi en codant plus de données dans la même quantité de spectre.
  • Temps de réveil cible (TWT): améliore la durée de vie de la batterie des appareils Wi-Fi, tels que les appareils de l’internet des objets (IoT).

Les limites dans la pratique

Tout cela est évidemment magnifique sur le papier, mais de multiples obstacles entravent le chemin des 10 Gigabits/sec mobiles, comme j’ai pu le constater en testant une ligne fibre à très hautes performances de Salt, désormais synonyme d’accès à internet de qualité… Car tout commence par la possibilité d’avoir un accès stable et de très grand débit, que seule la fibre optique peut proposer aujourd’hui!

J’ai ainsi constaté que les routeurs sont souvent limités à un gigabit en entrée, que les smartphones ne possèdent parfois que deux antennes (et non quatre) ou que la modulation d’amplitude ne répond pas aux dernières spécifications… Concrètement, même le simple Gigabit (certes inaccessibles pour nombre d’internautes), reste de la science-fiction… Il est même piquant de parfois faire mieux avec du Wi-Fi ac, de cinquième génération qu’avec du Wi-Fi ax, de sixième génération. Nous y reviendrons…

Xavier Studer

10 commentaires pour “Le Wi-Fi 6 devrait bientôt tutoyer les 10 Gigabits/sec! Mais…

  1. Didier
    30/05/2019 à 09:55

    Est-ce un publireportage sur Salt et son fameux et totalement inutile internet de 10Gbits ou un pseudo article?

    « Outre la performance technologique, n’oublions pas que nos besoins en bande passante ne cessent de progresser que ce soit pour les jeux, la TV connectée, la réalité virtuelle, etc. »
    Xavier, pouvez-vous me donner un exemple, dans une famille de 6 personnes, une utilisation régulière de plus de 500Mbits? Soyons fou, je suis preneur également pour les PME!

    PS : Pour rappel, un film Netflix 4k, utilise 25mbits…

    • 30/05/2019 à 10:34

      Ce blog high-tech est libre et indépendant et laisse les publireportages et autres contenus sponsorisés à d’autres, n’est-ce pas? Nous poussons actuellement différents équipements dans leurs ultimes retranchements et en apprenons beaucoup… là où c’est impossible avec des Swisscom ou Sunrise… Nous y reviendrons… ABE!

      • Didier
        30/05/2019 à 12:02

        En tout cas, chaque fois que vous pouvez caser l’inutile internet de 10gbit de Salt et de casser Swisscom et Cie, vous le faites avec malin plaisir et franchement cela devient lourd et pour ma part vous perdez de la crédibilité sur le “libre et indépendant”.

        C’est bien beau de “pousser les différents équipements dans leurs ultimes retranchements” avec un un vulgaire speedtest mais c’est franchement inutile..

        Par contre j’attends toujours une utilité pratique pour un privé ou une PME sur le 10gbit/s.

        Merci de m’avoir répondu.

        • 30/05/2019 à 12:08

          Nous y reviendrons!

          Quant à Swisscom, je ne peux que déplorer les choix stratégiques de sa “dreamteam” qui colectionne les jetons de présence…

          • Didier
            30/05/2019 à 18:42

            Je vais attendre avec impatience, ce ou ces fameux exemple(s) de l’utilité du 10gbits pour les privés / PME qui ont souvent peu de budget! Et même le giga!

            Pour Swisscom, tout le monde est libre d’aller ou il veut! Dans la très très grande majorité des cas, il y a presque toujours 2 choix min, on ne peut pas dire que c’est un monopole, le client fait un choix, peut être pas le meilleur mais un choix libre de conscience.

          • 30/05/2019 à 18:45

            Pour info, les 10 Gigabits avec la TV sont à 49 francs chez Salt. Si vous voulez payer plus pour moins bien, c’est effectivement un choix qui n’engage que vous!

          • Didier
            30/05/2019 à 20:44

            @Xavier Studer
            Il faut le FTTH pour du Salt, chose peu courante dans les petites villes ou campagnes… Cela doit représenter max 35-40% de la population!

            Facile de louer comme Salt, moins d’invertir et d’entretenir l’ADSL ou d’installer la fibre FTTS pour les autres 60% de la population.

            Soyons clair, le FTTH ne va pas devenir majoritaire dans les campagnes et les villages…

        • Pedro
          02/06/2019 à 10:43

          @Didier Vous avez tout à fait raison une entreprise d’un peu moins de 5000 personnes tourne sur du 1gb symétrique donc on ne parle même pas de PME et ça tourne très bien.

          Je suis passé du 20mb au 1gb, je n’ai pas vu la différence pour une utilisation normale et consommation identique à la fin du mois. Certes certains sites mais très rarement permettent du 20/30mo en téléchargement mais à part gagner un peu de temps cela ne change pas grand chose. On télécharge rarement de gros volumes donc ça ne change pas la vie si ça prend quelques minutes de plus mais les sites ne suivent pas le 1gb déjà. Il faut être réaliste même google, microsoft, etc… Il y a certains mirroirs linux qui fournissent du 70/80mo qui est la limite de ma connection sans ouvrir plusieurs flux simulanées. Ensuite avec plusieurs flux simultanés, j’arrive au maximum à du 100/110mo mais les dernier 100/200mb n’ont jamais pu être utilisés car je suis à 119mo/sec en local à 1gb.
          Je me pose toujours la question de comment on fait pour utiliser plus que du 1gb n’arrivant pas moi-même à utiliser 1gb même en multi flux.

          Salt ne fournit même pas du 10gb (1250mo/sec) car comme ce n’est pas une ligne dédiée cela prendrait la bande passante des autres connectées. J’attends toujours un bon test Salt avec deux box interconnectées en 10gb et un échange de fichiers sur du nvme (pas de tlc/qlc pour tenir le débit) ou en /dev/null pour voir si ça tient 2-3h et quel est le débit max/moyen/minimum sur plusieurs heures de transfert.

  2. Guy
    30/05/2019 à 13:19

    Bonjour Xavier,
    Cela me dépasse et franchement je crois que j’en aurai pas besoin, utilisant mon Mac surtout pour la photo et un travail de bureau classique.
    Par contre, étant curieux et voir l’évolution technologique m’intéresse.
    Dans un domaine plus pratique, en lisant certains de vos articles, j’ai pu sérieusement pu baisser mes abonnements.
    Merci de faire partager vos découvertes.
    Cordialement.

  3. Jean-Marc Badertscher
    31/05/2019 à 05:23

    @Didier, vous êtes très généreux avec 35-40% de ménages éligibles en FTTH, c’est plutôt entre 20-25% et pas toutes ces lignes FTTH sont éligibles Salt.

    Tout en relevant que ces pourcentages évoluent vers le haut au super ralenti, Swisscom ayant stoppé la pose du FTTH, hormis pour les constructions neuves massives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :