Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Paiements par internet trop faciles: vers une avalanche d’erreurs?

Paiement optimisé dans les applications: prudence.

Paiement optimisé dans les applications: prudence.

Payer sans contact ou avec son smartphone dans le monde réel ou sur internet devient chaque jour un peu plus facile, un peu plus rapide. De quoi aller parfois un peu trop vite, sans parler des erreurs de tiers à son encontre. Les systèmes de support semblent parfois ne pas être prêts pour corriger le tir…

L’autre jour, je faisais l’apologie du paiement par Twint intégré à l’application des CFF. Je montre à un ami comment acheter un surclassement, sans prendre garde à la destination. Evidemment, je m’arrête juste avant de lancer le paiement, soit avant l’ultime contact avec son écran tactile. Terriblement efficace!

Gare aux applications ouvertes…

Tellement efficace que j’ai réussi à acheter par erreur un surclassement en première classe pour un parcours en ville de Lausanne…. Mon application était probablement restée ouverte et en déverrouillant l’écran un petit effleurement  maladroit au mauvais endroit a déclenché cette transaction non sollicitée, qui m’a délesté de trois francs…

Evidemment, j’ai répondu au courriel de confirmation des CFF pour leur indiquer qu’il s’agissait d’une erreur, mais sans succès, car il n’était pas possible de répondre à cet e-mail. Il est en effet nécessaire de passer par un formulaire du contact client. J’ai donc laissé tomber vu le montant de ce surclassement, probablement inutilisable d’ailleurs, vu la probable absence de 1ère classe sur le trajet en cause…

Le numérique parfois trop rigide dans l’autre sens…

Cette petite anecdote est révélatrice des approximations numériques que nous devons supporter tous les jours… Dans le monde réel, lorsqu’une erreur de ce type se produit, on s’adresse à un employé et le problème est immédiatement réglé, en principe. Visiblement, dans le numérique, il est très facile de payer, mais souvent beaucoup plus chronophage de faire marche arrière…

D’ailleurs, dans la même veine, alors que j’avais pris soin de bloquer tous les paiements automatiques auprès de mon ancien hébergeur, j’ai tout de même été ponctionné de manière anticipée d’une trentaine de dollars pour un service particulier. Très pro, l’entreprise m’a remboursé le montant suite à un chat de quatre ou cinq minutes. Mais, le lendemain, une nouvelle facture m’est à nouveau parvenue pour la même chose, et j’ai donc dû recommencer mes démarches…

Bref, dès qu’un numéro de carte est saisi quelque part: prudence…. D’autant plus qu’avec la probable explosion des paiements dans les applications et les navigateurs grâce à des services comme Twint, Google Play et autres, les problèmes semblent programmés…

Xavier Studer

21 commentaires pour “Paiements par internet trop faciles: vers une avalanche d’erreurs?

  1. Anjoco
    19/05/2019 à 07:28

    J’ai fait encore mieux. A Forum Fribourg je montre à une personne comme il est facile de payer son titre de transport avec l’App FAIRTIQ.
    Je fais un Start, puis un Stop 5 secondes plus tard qui normalement ne facture pas comment on se trouve au même endroit, soit sur le même arrêt de bus.
    Étant sous toit mon GPS déconne et passe d’un arrêt de bus à l’autre entre le Start et le Stop et on me facture 2,20 CHF.
    J’explique le cas aux TPF par formulaire pour me faire rembourser, mais ma demande reste lettre morte. Pas grave pour le montant, mais décevant de la part d’une telle entreprise de transport.

  2. redge73
    19/05/2019 à 07:33

    Une fois la carte de crédit inscrites, impossible de retirer sa carte bancaire dans appleid sauf en ajoutant un autre moyen de paiement.
    Lamentable.
    Apple viens de perdre un client avec leur système peut fair-play.

    • dlr
      19/05/2019 à 08:56

      @redge73 utilise Revolut, la start-up de banque virtuelle qui cartonne. Tu peux créer, puis annuler, des cartes de crédit virtuelles en quelques clicks.

      Si tu utilises mon lien la vraie carte de crédit ne te sera pas facturée. Le service est gratuit, super expérience utilisateur, pas de frais pour paiement en devise étrangère etc. Bref la banque version 2019, je n’utilise presque plus que ça pour mes voyages. Cela mériterait presque un petit article de @xavier 😉

      Sign up with my link and get a free Revolut card for awesome exchange rates abroad. https://revolut.com/r/julient5p

      @Xavier Twint a beau être efficace dans sa version en ligne, par contre pour les paiements sans contact le service souffre de leur mauvais choix technologique (Bluetooth au lieu de NFC, même sur Android) : les transactions prennent une plombe.. quand elles marchent…

      Pour l’annectode marrante, je travaille à côté des bureaux de SIX (entreprise qui a développé Twint) et mange régulièrement à leur cantine. Le cash n’étant évidemment pas accepté, je me délecte régulièrement à passer devant leurs collaborateurs essayant laborieusement de payer leurs repas avec Twint alors qu’avec Google Pay cela me prends littéralement moins d’une seconde avec mon téléphone.. Ils en restent à chaque fois bouche bée 😂

      Cela dit j’ai aussi effectué des paiements sur Digitec avec les deux services sans soucis. Mais je me demande vraiment si une système « étatique » à la Twint a une chance de survivre

      • Ludo
        19/05/2019 à 22:10

        J’ai un compte Revolut pour Google Pay et j’en suis loin d’être satisfait. D’abord, la carte de crédit Revolut n’est pas acceptée partout. Ensuite, il faut recharger le compte Revolut en avance, ce qui n’est pas pratique. Mais surtout, le principe problème est la crédibilité de Revolut. Aucune licence bancaire suisse, une licence bancaire européenne via une banque en Lituanie, tout cela semble bien suspect… On n’est pas à l’abri que cette entreprise ferme et que tous les fonds sur les comptes Revolut soient perdus.

        Bref, pour moi, Twint est la solution qui fonctionne le mieux en Suisse. Ce n’est exempt de défaut (absence de NFC par ex), mais c’est crédible, fiable et assez rapide selon mon expérience. Ça fonctionne mieux que Google Pay avec un carte de crédit Revolut.

        Apparemment, le problème de ces grands fournisseurs de paiement (Apple, Google, Samsung) est l’absence de banque compatibles en Suisse.

        • Fabiolo
          03/06/2019 à 10:59

          Il suffit de recharger instantanément Revolut avec votre carte de crédit (gratuitement avec la cashback par exemple, oubliez viseca) et d’y mettre de petits montants si vous avez peur qu’ils ferment ! En plus vous recevrez 1% de toutes vos recharges en cashback sur votre carte principale…

  3. Anjoco
    19/05/2019 à 08:37

    @redge73 :

    Faux ! Lire https://support.apple.com/fr-ch/HT201266

  4. Vnic32
    19/05/2019 à 09:35

    Bien sûr c’est possible d’utiliser la 1ère classe… trajet Pully – Prilly en RER!

  5. Anjoco
    19/05/2019 à 11:25

    Revolut à l’étranger c’est le top du top :

    https://www.revolut.com/fr-FR

    https://prosenfr.ch/forum/viewtopic.php?f=13&t=858

    En Suisse j’utilise plutôt la carte Cashback avec Apple Pay (super rapide):

    https://www.cashback-karte.ch/fr/

  6. 19/05/2019 à 16:30

    @Anjoco , Pas précisé, en tant que organisateur de compte famille, iTunes doit au moins avoir un moyen de paiement valable, donc je ne peux pas retirer la carte sans un autre moyen de paiement ou changer de carte de crédit, c’est possible.

  7. Anjoco
    19/05/2019 à 17:46

    @redge73 :

    Vous avez absolument raison !
    Une suppression de moyen de paiement ne fonctionne pas avec un compte de famille. Je viens de tester.
    Désolé !

  8. Danou
    20/05/2019 à 07:44

    J’ai une carte de crédit d’une grande banque cantonale, émise par la société Viseca qui émet vraisemblablement la grande majorité des cartes de crédit en Suisse, mais qui vit encore dans le Moyen Âge vu que ses cartes ne sont aucunement compatibles avec Google Pay ou Samsung Pay. Vu que Twint fonctionne bien en ligne mais uniquement une fois sur cinq dans la vraie vie (respectivement jamais à la Coop, merci la technologie dépassée utilisée par Twint), et que je dois aussi charger de l’argent sur Twint régulièrement (pas possible de faire un lien direct avec un compte en banque), j’ai essayé la solution Revolut suite à un post sur ce blog il y a quelques jours. Alors oui on ne connaît rien de cette banque (voir post plus haut), oui il faut charger de l’argent dessus régulièrement (avec sa carte de crédit Viseca, un comble!!!), mais au moins ça permet d’utiliser Google Pay (en l’occurrence), et ça fonctionne parfaitement. Rien n’oblige l’utilisateur à charger CHF 2’000.-, CHF 50.- ça va aussi pour les petits achats quotidiens! Il suffit d’allumer l’écran de son smartphone (pour moi ouvrir le cache de protection de l’écran) et le paiement est déclenché. Le tout se fait en une seconde. On s’y habitue très vite, et même sortir sa carte bancaire de son porte-monnaie pour payer sans contact semble interminable. N’oublions pas qu’on a notre smartphone souvent bien plus proche de la main que ça carte bancaire. Bref, avec des solutions aussi simples et efficaces, soit Twint évolue très rapidement, soit ils sont cuits! On est en 2019…

    • Ludo
      20/05/2019 à 09:22

      C’est la majorité des cartes de crédit en Suisse qui ne sont pas compatibles avec Google Pay ou ses concurrents.

      https://www.letemps.ch/economie/google-pay-arrive-suisse-presque-personne-ne-lutiliser

      Concernant Revolut, à partir d’un certain montant, ma carte de crédit PostFinance bloque les recharges vers cette pseudo banque. Impossible de charger 300 CHF sur Revolut avec la carte de crédit. C’est la première fois que ma carte de crédit bloque un paiement. Ensuite, Google Pay ne fonctionne quasi jamais du premier coup avec mon smartphone. Il faut s’y prendre à plusieurs reprises et parfois le paiement est impossible. D’autres fois, la carte de crédit Revoult est refusée. Il n’y a qu’au McDo où cela a parfaitement fonctionné. Quant cela fonctionne comme au McDo, c’est une merveille.

      Pour Twint, vous pouvez le lier à votre compte bancaire ou votre carte de crédit (du moins dans la version PostFinance). Donc, il n’y a pas besoin de charger de l’argent sur Twint. Quant au paiement, je n’ai jamais eu de problème pour payer, peu importe le moyen de paiement (beacon à la Coop ou QR Code chez d’autres commerçant comme la Migros par ex.). En outre, Twint a l’avantage de pouvoir lier les carte de fidélité (Supercard par ex.) au paiement.

      J’en déduis que le bon fonctionnement doit dépendre du smartphone, de la version d’Android, de l’appli et de l’émetteur de carte de crédit.

      • julien
        29/05/2019 à 12:32

        Mais pourquoi recharger votre carte Revolut avec une carte de crédit suisse ????
        Depuis 3 mois environs Revolut propose un compte de la Deutche BANK avec un IBAN Suisse.
        Il vous suffit de recharger votre compte Revolut en versant l’argent en CHF depuis votre compte bancaire suisse.

        Ça prend 24 à 48 heures et il n’y aucun frais.

        • Danou
          29/05/2019 à 13:49

          La réponse à votre question se trouve dans votre question (désolé de vous le faire remarquer…): parce que recharger avec sa carte de crédit prend environ une seconde, contre 2-3 jours (plutôt 3-4 jours expérience faite) en versant de l’argent sur l’IBAN Revolut (au bénéfice d’une banque à Londres en l’occurence si on regarde dans les détails) avec son compte bancaire suisse. Or, il est actuellement beaucoup plus prudent de verser régulièrement des petites sommes sur ce système Revolut pour lequel personne n’a vraiment de recul, plutôt que d’y mettre de l’argent à coups de CHF 500.- par fois…

    • Fabiolo
      03/06/2019 à 10:55

      Attention, certains émetteurs de carte de crédit (et je crois que Viseca en fait partie), retiennent 2% de frais de transactions pour les recharges effectuées sur Revolut. Bien que le paiement se fasse en CHF, il est considéré comme ayant lieu en Grande Bretagne. Ainsi, les frais de transactions pour monnaies étrangères qu’on pense économiser… sont quand même prélevés à la recharge par Viseca. Reste que le taux de change est toujours plus favorable sur Revolut.

      Si vous ne voulez pas attendre 2 jours et désirez recharger instantanément de n’importe où (même à l’étranger sans avoir accès à votre e-banking), la meilleure carte reste la Cashback de Swisscard. Aucun frais de transaction vers Revolut (pour le moment), et 1% de cashback. Chargez 1’000 sur Revolut avec votre carte de crédit en francs suisse = aucun frais + on vous rend 10 francs à la fin du mois 😉 En plus la carte est gratuite contrairement à la carte émise par votre banque !

  9. 20/05/2019 à 11:26

    Mais qu’est-ce que c’est compliqué tous ces systèmes incompatibles entre les entreprises, les opérateurs, les banques, les magasins. Pourquoi faire simple quand c’est compliqué?
    Pour ma part la préférence est la carte de crédit avec le pin sur le clavier du terminal, ça fonctionne très bien partout.
    Sur internet, je préfère Paypal, c’est le plus sûr en cas de conflit.

  10. 20/05/2019 à 12:30

    Comme dit dans l’article, je trouve qu’il est de plus en plus facile de payer mais en cas d’erreur, le remboursement est fastidieux voir impossible :

    L’autre jour j’ai acheté un jeu en téléchargement sur Switch via Nintendo CH la page du jeu était dans un français parfait, je ne m’en suis pas inquiété. Néanmoins, en bas de la page il était mentionné que le jeu était exclusivement en Allemand. Ma faute, j’avais qu’à lire. J’ai tout de même tenté de contacté Nintendo CH en français, il m’ont dit qu’il fallait les contacter soit en allemand soit en anglais ou passer par Nintendo France (ce que j’ai fait) après une semaine sans réponse j’ai re-contacté nintendo CH en anglais pour qu’ils me disent :

    « Purchases in the Nintendo eShop are unfortunately excluded from exchange or return according to our terms of use. »

    « However, since you have registered your Nintendo account via Switzerland, only German titles will be displayed. To ensure that the games are displayed in French, please create a French Nintendo account. »

    J’en ai eu d’autre des cas dans le genre, comme Zattoo qui propose d’essayer la version gratuite de Zattoo premium, mais il faut enregistrer sa carte de crédit avant (et comme par hasard il te débite de la somme, mais ça c’est règlé en 2 mails avec le support.

  11. Pedro
    20/05/2019 à 19:20

    Vous ne vous dites pas une seule seconde qu’il y a tout simplement une faille de sécurité béante sur le NFC et ceci dès la conception ?
    Paiement qui parte sans aucune sécurité aucune, sans que le propriétaire soit averti.. est-ce normal à notre époque qui est le temps de la guerre électronique ?
    Mais oui, c’est normal que les gens doivent se protéger eux-même et acheter des boîtiers spéciaux pour empêcher les transactions. On ne peut pas vous désactivez le NFC mais j’ai une technique qui marche à tous les coups couper l’antenne 😉

    Il est très simple de corriger cette faille en plus sur les cartes car pour les smartphone s’est encore un level de plus au niveau de l’insécurité comme il a toute une partie applicative dont personne ne sait pourquoi toutes ces applications doivent avoir accès à tout sms, contacts, notes, stockage,…

    • Fabiolo
      03/06/2019 à 11:04

      Tout le monde s’en fout, les transactions sont assurées par l’émetteur de la carte de crédit et le taux de fraude est tellement bas qu’il est largement couvert. Sinon sur les cartes modernes (comme la Revolut), tu es averti instantanément sur ton smartphone d’un paiement (avec ou sans contact). De plus, il est possible de : désactiver le paiement sans contact, désactiver le paiement en ligne, désactiver le retrait au distributeurs, bloquer la carte, créer des cartes virtuelles jetables… tout ça en 1 seconde.

  12. JeanNeymarDeSIX
    21/05/2019 à 02:58

    Utilisateur d’Apple Pay et de TWINT, je confirme ce qui a été dit plus haut avec Google Pay.
    La solution suisse prend une éternité : on doit déverrouiller son smartphone, trouver et ouvrir l’application, déverrouiller l’application, appuyer sur la touche “Beacon”, activer le Bluetooth, appuyer sur “Payer maintenant” ; attendre que le caissier valide, et encore attendre au moins 5 secondes pour que tout fonctionne (quand ça fonctionne !). Sans parler des magasins sous-terrains où il n’y a pas de réseau, ça ne fonctionne jamais… Avec Apple Pay, double clic sur le bouton de l’iPhone — la vérification a déjà été faite au même moment via l’empreinte digitale ou le scan 3D du visage selon le modèle de téléphone — on place le téléphone contre le détecteur NFC et c’est payé en 1 seconde. La différence est juste immense ! Lorsque les gens se rendront compte qu’il n’y a pas que TWINT et que d’autres solutions 10x plus simples existent, TWINT ne fera pas long feu s’il n’abandonne pas le bluetooth…

  13. 21/05/2019 à 07:44

    Pour pouvoir utiliser Twint, on n’a pas le droit d’être administrateur de son smartphone (root) et on n’a pas le droit de vouloir se passer de google sous android (services google play obligatoire).

    Après 3 tentatives de prise de contact à ce sujet avec twint, ils ont fini par me répondre « si l’application demande les services google, vous êtes obligés de les utiliser… sinon, renoncez à utiliser twint »
    C’est le comble dis donc 😀 😀
    Bref, twint ne sera pas pour moi… même pour essayer 🙂
    Le cash, ça fonctionne partout et sans panne.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :