Coronavirus: Sunrise et Swisscom communiquent, Salt plus généreux!

  • Post last modified:16/03/2020
  • Post comments:14 commentaires
Télécoms et télétravail essentiels pour lutter contre le coronavirus.
Télécoms et télétravail essentiels pour lutter contre le coronavirus.

Alors que la pandémie de coronavirus continue de s’étendre dans toute l’Europe, nos opérateurs sont confrontés à la fermeture généralisée de leurs magasins et le communiquent. De son côté, Salt se la joue Free et offre parfois l’illimité sur le mobile!

Salt a indiqué lundi vouloir soutenir ses clients professionnels dont les employés travaillent à domicile. L’opérateur de Renens fournit temporairement à tous ceux qui disposent d’un plan tarifaire de données restreint, une mise à niveau vers un accès illimité à l’Internet mobile en Suisse jusqu’au 31 mai 2020 sans coût supplémentaire, selon un communiqué.

Eviter aux employés d’être exposés

Tous les clients Salt Business éligibles recevront des informations supplémentaires dans les prochains jours. L’opérateur en mains de l’hexagonal Xavier Niel suit une initiative de la même veine lancée en France par Free: un vrai coup de maître marketing, plutôt inhabituel pour la Suisse où l’on est habitué à des campagnes à la grand-papa.

«En fournissant à nos clients Salt Business des solutions de télétravail de haute qualité, sans frais supplémentaires, nous visons à soutenir la continuité et la croissance de leurs activités, tout en permettant à leurs employés d’éviter d’être exposés», souligne Christian Aveni, responsable entreprises chez Salt, qui met le doigt sur un point important.

Swisscom et Sunrise pragmatiques

Du côté de Swisscom et de Sunrise, on ne peut que constater la fermeture des magasins voulue d’abord par certains cantons, puis par la Confédération. Sur des pages spéciales, le numéro un du marché et son challenger indiquent possibilités qui s’offrent à leurs clients pour commander des services, des produits ou accéder au service après-vente.

De manière générale, ces opérateurs indiquent que appareils déposés en réparation dans un Swisscom Shop seront envoyés à leurs propriétaires par courrier postal. Dans le même ordre d’idée, il suffit de contacter le service client pour faire réparer un smartphone ou un autre dispositif. Fondamental dans notre société 100% numérique, enfin presque…

Xavier Studer

Cet article a 14 commentaires

  1. Lulu

    Et pour les jeunes?

    1. Henry Dunant

      Si c’est pour regarder du streaming et intensifier encore le risque de saturation des réseaux non merci. La on est sur la corde raide au niveau infrastructure et il ne nous reste plus qu’à serrer les fesses pour que cela tienne jusqu’à la fin de la période critique. D’un autre côté on croise les doigts que tout le monde suive les consignes pour que cette phase chaude se termine de la moins pire de manières.

      1. yxcdewqa

        “La on est sur la corde raide au niveau infrastructure et il ne nous reste plus qu’à serrer les fesses pour que cela tienne jusqu’à la fin de la période critique” Source ?

        1. Henry Dunant

          Expérience personnelle avec 150 collaborateurs en remote sur réseau Swisscom on a pu voir les fluctuations de bande passante en cours de journée. A priori des règles QoS (Qualité de Service) ont du être introduite pour prioriser les différents protocoles car aujourd’hui c’est plus stable. Le problème sur un réseau tout IP c”est que si on fait pas suffisamment attention on peut se retrouver avec un type de trafic qui vous cannibalise la bande passante.

          Ma grosse préoccupation est le risque de panne généralisée comme nous l’avons vécu il y’a quelques semaines et qui a mis en évidence des SPoF (Single Point of Failure) ou un élément unique du réseau peut le compromettre en totalité.

          Bon le principal étant que tout le monde se porte bien et passent ce difficile moment le mieux possible.

          1. yxcdewqa

            OK. Bon tu parles ici d’un problème d’accès à l’entreprise via le réseau et pas d’un problème généralisé de réseau Internet. C’est clair que c’est le grand test pour les entreprises au niveau d’accès VPN, VDI etc. Par exemple, hier les serveurs Teams de Microsoft étaient down en Europe… C’est pas le super bon moment pour que ça flanche…

  2. Kikou

    Swisscom force tous les collaborateurs qui bosse dans un shop de faire du télétravail en répondant a la hotline (ce qui n’est pas leurs travaille) et doivent rendre des compte a leur supérieur sur le comment ils occupent leur journée.
    Dans la logique ont devait être a l’arrêt
    Pas sûr qu’ils font cela pour tout les shop de Suisse
    C’est peut-être dû a la folie de 3 responsables régional au niveau des shops romand et Tessinois

    1. yxcdewqa

      J’ai aussi des amis qui travaillent dans l’IT domaine workplace chez Swisscom. Ils sont obligés d’aller bosser sur place dans les open space. Complètement débile, faut virer avec effet immédiat des abrutis de chefs pareil ! Mise en danger de la population.

  3. Geri

    et combien de clients business n’ont pas déjà l’internet illimité??

  4. Pereira

    C’est faux Sunrise fait travailler ses collaborateurs face à la menace du virus !!!!!! Ils s’en fichent de leur collaborateurs ils les obligent à travailler face à tout ça!!!!!

  5. Aldebert Després

    Ben, justement, Swisscom communique mal, ou plutôt préfère la Suisse alémanique : avez-vous remarqué que cette liste de boutiques Swisscom, « shop » en anglais, indique seulement des villes en Suisse alémanique, et aucune en Suisse romande ? Celle de Bienne étant bilingue, et donc en Suisse alémanique. https://www.swisscom.ch/content/dam/assets/b2c/pdf/covid-shops-17032020.pdf

    Monsieur Studer, pourriez-vous demander à Swisscom le pourquoi du comment que seules les villes alémaniques soient pourvue en boutique Swisscom ouvertes ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.