High-tech: le test multimédia du Google Nest Audio

  • Post last modified:06/10/2020
  • Post comments:8 commentaires
Le nouveau Nest Audio de Google.
Le nouveau Nest Audio de Google.

Google lance un nouvel assistant connecté ou plutôt une nouvelle enceinte connectée au look très sobre. Cette mouture Nest Audio veut positionner plus avantageusement Google en matière de qualité du son. Un point faible jusqu’ici sur la plupart des produits commercialisés. Test multimédia.

Ce nouvel assistant produit tout de suite une bonne impression lorsqu’on le déballe. On se dit que cette version au design moderne, disponible en blanc ou noir, trouvera facilement sa place dans son bureau, le hall d’entrée ou ailleurs dans son intérieur. Il faut dire que pour certains membres de la nouvelle génération, ces assistants connectés sont incontournables.

L’assistant de Google partout

Et c’est ainsi que l’Assistant de Google s’est installé avec ses micros dans la chambre des enfants, le hall d’entrée pour afficher les photos, le salon (plusieurs fois avec la TV connectée de Sony), etc. Ce nouvel opus se rajoute ainsi parfois à un véritable réseau d’assistants virtuels qui se déclenchent de moins en moins souvent ensemble après quelques réglages, s’ils sont situés sur le même réseau Wi-Fi…

Cela nous emmène à la mise en marche de cet ultime Google Nest Audio disponible en précommande. Après avoir branché cette enceinte sur le réseau électrique à l’aide de l’alimentation fournie, il suffit d’ouvrir l’application Google Home et de suivre les instructions. En quelques secondes, l’enceinte est opérationnelle et connecté à son réseau sans fil.

Le test de la qualité audio

Évidemment, on est immédiatement tenté de tester la qualité du son, un des principaux arguments de vente de ce Nest Audio. Et c’est une bonne surprise, car on a enfin entre les mains un produit à un prix raisonnable qui diffuse de la musique dans des conditions très satisfaisantes, compte tenu du prix de l’appareil.

Globalement, la sonorité est équilibrée et une vaste palette des fréquences audibles est rendue de manière dynamique et sympathique sur cette petite colonne qui dispose d’un haut-parleur spécifique pour les médiums et les basses fréquences ainsi que d’un tweeter. Pas de doute, on est clairement en-dessus de ce que propose par exemple le Google Nest Mini ou le Nest Hub.

La question de la confidentialité

A l’usage, les quatre diodes placées sur la face avant confèrent un peu de vie à cet assistant virtuel, dont le micro peut être désactivé manuellement à l’arrière. Une option intéressante pour garantir la confidentialité de certaines conversations, pour autant que les micros de ses smartphones, par exemple, aient aussi été coupés…

Il est vrai que ce point mérite discussion. Sur son site internet, le premier moteur de recherche mondial explique ceci: «Nest Audio a été conçu pour protéger votre vie privée. Pour supprimer votre historique, dites “Hey Google, supprime ce que je viens de dire” ». La question que l’on peut légitimement se poser est que se passe-t-il si l’on ne lui demande pas d’effacer ses derniers propos?

«Lorsque vous interagissez avec l’Assistant, nous sommes susceptibles d’utiliser ces interactions pour mieux cerner vos centres d’intérêt et personnaliser les annonces », indique Google sur son site internet dans une rubrique dédiée, qui souligne encore que «nous ne vendrons jamais vos informations personnelles à qui que ce soit».

Toujours plus efficace

Au quotidien, il faut constater que Google a fait de gros progrès en matière de gestion de la musique. Il est ainsi possible de demander au Nest de jouer un morceau précis dans la pièce de son choix, voire de continuer la lecture sur un autre appareil situé ailleurs (plus délicat). Dommage que l’intégration avec Sonos reste perfectible.

Comme tous les assistants de Google, ce Nest est capable de lire des informations de Wikipédia sur des thèmes choisis, de donner les dernières infos, y compris pour la Suisse ou encore de consulter son agenda ou de répondre à de multiples questions simples en cherchant son inspiration sur internet. Disponible en ligne dès le 22 octobre pour 109 francs suisses.

Xavier Studer

Cet article a 8 commentaires

  1. Rob

    Vous faites bien de soulever la question des paroles qui sont conservées par Google. Ces données devraient systématiquement être supprimées au bout d’un certain temps. Il devrait aussi y avoir quelqu’un qui vérifie tout ça!!!!

    1. Enrico

      Pas d’accord. Google est une société responsable et respectable établie dans un pays aux profondes racines démocratiques, qui reste un exemple pour le monde entier. Il n’y a aucun souci à se faire.

      1. P. Henry

        C’est maintenant qu’il faut rire de votre commentaire ?

  2. redge73

    Que vos la comparaison google nest avec ue boom ou ue megaboom ?

      1. Regis Berdat

        Merci, pas encore trouvé de comparaison entre UltimateEars Boom et Google Nest ni d’avis.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.