Le test multimédia et sportif de la montre Polar Vantage V2

  • Post last modified:19/10/2020
  • Post comments:3 commentaires
Polar Vantage V2.
Polar Vantage V2.

Le test multimédia et sportif de la montre Polar Vantage V2

Nous testons depuis une bonne dizaine de jours une version bêta (présérie) de la Polar Vantage V2. Nous nous sommes surtout efforcés de soumettre à la question le capteur de pulsations cardiaque au poignet et avons constaté de claires améliorations. La présentation des résultats est aussi plus riche et certaines nouveautés des plus séduisantes!

Après une mise en route qui peut nécessiter de se connecter avec le logiciel Polar Sync sur un ordinateur, cette nouvelle Polar Vantage V2 propose en effet quelques fonctions très avancées qui satisferont les grands sportifs. Pour notre part, notamment lors de différents entraînements, nous nous sommes surtout intéressés à la présentation des résultats sur la montre et à dans Polar Flow, que ce soit sur son smartphone ou un ordinateur.

Au niveau ergonomique, Polar persiste et signe. A gauche, le bouton du bas permet de revenir en arrière et celui du haut d’illuminer l’écran ou d’afficher certaines options. A droite, le bouton central permet de choisir son sport. Ceux du haut et du bas permettent de faire défiler les menus et complètent ou remplacent la belle interface de l’écran tactile couleur transflectif, toujours présent.

Nouveau cardiofréquencemètre au poignet

Visuellement, cette nouvelle version utilise des LED vertes, bleues et rouge. Si Polar ne donne que peu de détails sur les améliorations apportées, on a constaté une plus grande proximité entre les valeurs affichées au poignet et celles issues du capteur thoracique H10 couplé à la Polar Vantage V de première génération.

Au terme de plusieurs sorties, nous avons aussi constaté que le résumé proposé sur la montre était beaucoup plus complet. Il est désormais possible de savoir combien de calories ont été prises sur les graisses, les glucides et même les protéines. Il est aussi possible de connaître la distance et montée et celle en descente. Le résumé de la semaine est aussi intéressant.

Polar présente mieux ses résultats

Lorsqu’on synchronise ses montres Vantage avec Polar Flow (parfois un peu capricieux en Bluetooth sur sa montre), on découvre que les résultats fournis sont beaucoup plus riches sur la Polar Vantage V2, que sur la version précédente, comme l’illustrent les captures d’écrans ci-contre.

Les trois premières illustrations montrent qu’il est désormais possible de confronter ses pulsations cardiaques à la pente dans laquelle on a pédalé. Un autre graphique illustre la consommation d’énergie et les sources utilisées: glucides, graisse et même protéines. Automatiquement, la montre séquence les moments de l’entraînement.

Les trois illustrations à gauche sont tirées des données de la Vantage V2. A droite. celles de la Vanatge V.
Les trois illustrations à gauche sont tirées des données de la Vantage V2. A droite, celles de la Vanatge V.

Plus de précision, mais capteurs perfectibles

Si l’on prend comme référence le cardiofréquencemètre thoracique H10 couplé à la Vantage V, on constate un léger retard sur la Vantage V2 (qui a bénéficié d’une mise à jour vers 1.1.1) portée au poignet, que ce soit pour les montées en charge ou les baisses. Cela dit, lors de mes entraînements, la ceinture thoracique H10 s’est montrée moins précise à deux reprises, probablement en raison de décharges électrostatiques provoquées par le vent sur mes vêtements. Décidément, la perfection n’est pas de ce monde…

Au final, lors de mon entraînement à vélo de dimanche, la Polar Vantage V2 a mesuré une fréquence moyenne de 152 pulsations pour 1406 calories, contre 155 pulsations et 1487 calories sur la Vantage V avec le capteur thoracique. Autrement dit, les valeurs sont très proches. Par ailleurs, le capteur GPS (avec le baromètre intégré) est légèrement plus précis sur la Vantage V2, ce qui est appréciable (on retrouve désormais les mêmes dénivelés en positif et négatif).

Au niveau de la vitesse moyenne, les deux montres ont affiché exactement la même valeur, comme pour la distance parcourue à 10 mètres près sur 42 kilomètres. Seule la vitesse maximale est d’environ 2 km/h supérieure sur la Vantage V2, probablement en raison d’une plus grande précision du nouveau chip A-GPS.

Seconde par seconde: Polar Vantage V2 vs V1 + HR10.
Seconde par seconde: Polar Vantage V2 vs V1 + HR10.

Musique, prévision météo…

A l’utilisation quotidienne, on constate que l’affichage de la Vantage V2 est un peu plus fluide et rapide que sur le premier modèle. Les différentes touches sur les côtés de la montre sont aussi plus aisées à manipuler. Quant au bracelet de cette version de test, il est un peu plus souple et agréable que sur la première mouture. La marque Polar est estampillée sur la glace.

Lorsqu’on balaie l’écran de bas en haut, il est possible d’afficher un menu pour piloter la musique jouée sur son smartphone dans ses écouteurs par exemple. On peut assez facilement passer au morceau suivant, mettre sur pause et même ajuster le volume aux conditions du moment. Une évolution bienvenue malgré de petites saccades.

Un nouvel affichage permet aussi de consulter les prévisions météo à son poignet, ce qui est souvent essentiel lorsqu’on pratique le sport à l’extérieur. Sympa, même si faut dire que rien ne remplace des applications dédiées. Cela dit, le niveau de détail est impressionnant puisqu’il est possible de consulter température, vent et précipitation heure par heure sur environ deux jours. Bien vu.

Un très court extrait de Polar Flow.
Un très court extrait de Polar Flow.

Polar Flow pour le meilleur!

Tout cela est sympa, mais ce qui fait vraiment la force de Polar, c’est Polar Flow, la solution logicielle disponible sur son smartphone et sur internet. Il y est possible de consulter ses progrès, ses pulsations nocturnes, sa récupération, notamment avec Nightly recharge, ses pulsations cardiaques minimales et maximales, etc. En effet, on peut choisir de mesurer son pouls en permanence pour une autonomie qui reste à environ quatre à cinq jours dans le mode le plus précis avec quelques entraînements. Le même câble de chargements magnétique que sur la Vantage V permet de rassasier la V2, légèrement plus endurante.

Ce que j’apprécie le plus? Le bilan de sa semaine d’entraînement. Polar calcule en permanence les résultats de ses sorties. Il est ainsi toujours possible de savoir si l’on est en phase de progression, de surentraînement, de maintien ou de dés-entraînement. Des données, également proposées sur sa montre, réellement utiles pour maintenir sa forme. Polar va même jusqu’à proposer au poignet des recommandations d’entrainement du style stretching ou faites du muscle, etc. D’autant plus précieux si l’on porte la Vantage V2 pendant la nuit, de manière à avoir une vue globale.

Et bien plus encore!

Si je fais une utilisation relativement simple de cette Polar Vantage V2 étanche jusqu’à 100 mètres, elle permet d’obtenir des résultats très détaillés sur sa forme physique en pratiquant de multiples tests (certains déjà disponibles sur le modèle précédent). Pour les cyclistes notamment, il est désormais possible d’évaluer la récupération musculaire de ses jambes. Un test facile à faire d’ailleurs. Plus d’infos et vidéos de démonstration sur le blog de Polar.

Au final, je dois avouer que j’ai beaucoup apprécié la précision améliorée du capteur au poignet, qui reste perfectible, les nouvelles fonctionnalités sous toutes leurs formes et le bracelet plus agréable et par ailleurs plus facilement interchangeable. La nouvelle présentation graphique sur la montre et dans Polar Flow sont aussi de réels plus pour les sportifs connectés. Disponible dès 499 francs ou 549 avec le capteur thoracique H10 (recommandé).

Xavier Studer

Comparaison technique de la Polar Vantage V2 avec la Polar Vantage V

Cet article a 3 commentaires

  1. Theo

    Que pensez-vous de la qualité de l’écran. Ca veut dire quoi transflectif? Merci

  2. Rob

    Merci pour le graphique très intéressant. En fait, la V2 semble très proche de ce que l’on mesure sur son torse: une belle surprise!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.