Champs électromagnétiques et stress oxydatif, Sunrise-UPC flatte ses actionnaires

  • Post last modified:24/05/2021
  • Post comments:11 commentaires
Le nouveau logo Sunrise UPC.
Le nouveau logo Sunrise UPC.

Sunrise et UPC ont communiqué en fin de semaine sur la restructuration induite par la fusion de leurs deux marques: près de 30% des employés pourraient être licenciés. En Suisse, le Groupe consultatif d’experts en matière de rayonnements non ionisants BERENIS a publié une lettre spéciale sur un lien possible entre le stress oxydatif et l’exposition aux champs électromagnétiques…

«En résumé, on peut dire que la majorité des études animales et plus de la moitié des études cellulaires fournissent des indications de stress oxydatif accru induit par les champs électromagnétiques hautes-fréquences et les champs magnétiques basse fréquence», selon la lettre de BERENIS disponible ici. Un rapport plus complet suivra sur le site de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV).

Santé de certains individus touchée?

«Les atteintes préexistantes telles que les déficiences immunitaires ou les maladies (diabète, maladies neurodégénératives) compromettent les mécanismes de défense de l’organisme, y compris les mécanismes de protection antioxydante; il est donc fort possible que la santé des individus souffrant de telles atteintes soit touchée plus sévèrement (…) Toutefois, des investigations supplémentaires effectuées dans des conditions normalisées sont nécessaires pour mieux comprendre et confirmer ces phénomènes et observations», selon le même texte.

La retenue du vocabulaire et de la formulation tranche avec les certitudes de certains spécialistes autoproclamés de la dangerosité des ondes, domaine pour lequel il n’existe ni formations spécifiques ni certitude scientifique. Dans l’intervalle, comme je l’ai toujours écrit, le principe de précaution reste de rigueur (toujours bon à rappeler aux complotistes et autres réactionnaires), n’en déplaise aux opérateurs…

Fusion Sunrise-UPC à quel prix?

Sur le marché, la fusion de Sunrise et d’UPC se poursuit à un rythme soutenu induit par les travaux préparatoires qui avaient été menés à l’époque où la proie d’UPC se délectait à l’idée d’absorber sans ménagement le premier câblo-opérateur du pays. Déjà à cette époque différentes spéculations faisaient état d’une vague de licenciements importante, ce qui a évidemment séduit les actionnaires, généralement peu intéressés par les questions éthiques.

«Actuellement, la structure de l’organisation est en cours d’élaboration et la sélection pour les niveaux hiérarchiques les plus élevés est en cours. Ce processus entraînera vraisemblablement des suppressions de postes et durera jusqu’en avril. Sunrise UPC part du principe que le nombre de collaborateurs concernés sera largement inférieur à 30% du nombre de collaborateurs actuels», est-il indiqué dans le communiqué des marques de l’Américain Liberty Global. Là aussi, le consommateur risque de faire les frais de cet exercice…

Xavier Studer

Cet article a 11 commentaires

  1. Tricoline

    Xavier a écrit : « Là aussi, le consommateur risque de faire les frais de cet exercice… »
    C’est probable en effet, par exemple la hotline que devient plus compliquée à joindre…
    L’opérateur sera forcement tenté de forcer la clientèle à migrer sur le coaxial là où il est disponible, ceci pour se passer de payer le last mile Swisscom.
    L’abandon de toute collaboration avec Salt ou autres pour l’amélioration de la desserte de la fibre optique dans le salon.
    Ainsi de suite …
    Bref cette absorption ne va pas améliorer les conditions cadres pour les consommateurs en Suisse, c’est une évidence !

  2. Bebert

    Si vous voulez faire des économies, allez chez Salt. Meilleures performances, meilleur service et surtout beaucoup moins cher. En plus c’est une société suisse romande de Lausanne et pas américaine!!!!

    1. Fournier Fred.

      Une société romande, la bonne blague, Salt c’est un système de facturation à Lyon, une hotline au magreb et une gestion technique du réseau en Roumanie. Si vous voulez consommer une société réellement Suisse aller chez Sunrise, Swisscom ou netplus.

  3. Pedro

    Merci xavier de partager aussi ce genre de choses qui sont pourtant contre ce que vous pensez des ondes électromagnétiques. Ce n’est pas parce que ce n’est pas visible que cela ne peut pas vous affecter. Marie Curie en a fait les frais en découvrant la radioactivité. Et on découvrira sûrement encore plein de choses avec le temps, le nombre de cancer ne vient pas de nul part non plus. Il y a de multiples cause à cela tout comme plein d’autres problèmes.

    On va certainement finir par tomber sur les soucis lié au sommeil et à la fertilité soulevés par toutes les études sur le sujet depuis pas mal d’années mais dont personne n’a fait d’études valables et reconnus jusqu’a maintenant malheureusement. L’écrire, expliquer qu’il est possible que ce soit bien lié est la seule chose qu’on peut faire pour protéger son prochain actuellement. Je ne trouve pas que passer son smartphone en mode avion la nuit, couper le Wi-Fi sont vraiment si compliqué que ça pour limiter l’exposition préventivement chez soi.

    1. Zeller Jean-Daniel

      La plupart des opposants à la 5G demandaient initialement que l’on mène des enquêtes scientifiques sérieuses ET INDEPENDANTES sur son effet. C’est devant l’inertie des autorités à cette demande que les oppositions sont devenues de plus en plus radicales.

  4. Pedro

    Xavier ne mettez pas tous les actionnaires dans le même panier. Les actionnaires peuvent être vous ou moi aussi via un 3eme pilier ou un placement sur le smi. On ne sait pas vraiment ou va notre argent ou ce que fait la caisse de retraite car une partie est investie sur le marché… Ce monde est malheuresement méconnu mais je reste convaincu qu’un cours sur la finance devrait être obligatoire dans le cursus scolaire.

    Si on regarde certains grands actionnaire, ce qui les intéresse n’est pas le profit ou les dividendes à court terme mais que les entreprises grandissent et prospèrent grâce à leur contribution. Regardez Warren buffet, il a quand même aidé des entreprises qui ont traversés les décennies même des fois en leur donnant des pistes à suivre en s’imposant dans le conseil d’administration de la société. Je le considère comme un excellent actionnaire qui s’est fait de l’argent avec de la patience, du temps en misant sur les bonnes entreprises.

  5. Pedro

    Xavier, ils parlent aussi de la fertilité berenis… Ça validerait toutes les études demandés en urgence sur le sujet ainsi qu’il soit cité sur tous les rapports de radiofréquence. Reste plus que le sommeil mais je vais leur rappeler de ne pas oublier d’étudier ce sujet aussi 🙂

  6. Nicolas Pernet

    Selon vous le principe de précaution est respecté.
    En Suisse, nous avons deux valeurs limites.
    La première, la valeur limite d’immission qui va de 37.35 V/m (pour 700 MHz) à 61 V/m (pour 3500 MHz). C’est la valeur limite de prévention, prévue par la Loi sur la Protection de l’Environnement. C’est à dire qu’il est reconnu qu’au-delà de cette valeur des effets surviennent.
    L’ORNI institue une deuxième valeur limite, plus basse, au nom du principe de précaution. Cette valeur limite d’installation équivaut à 5 V/m pour la majorité des antennes actuelles. Elle est définie comme la valeur maximale dans le calcul de prévision de la fiche de données spécifique dans le Lieu à Utilisation Sensible (LUS) le plus exposé par une antenne. La puissance de l’antenne (ou plutôt l’installation) est réglée (pour l’instant) de manière à ne jamais dépasser ces 5 V/m dans ce LUS le plus exposé. C’est la valeur limite qui permet d’éviter que des effets négatifs non encore connus ne puissent se produire. Par exemple, en cas d’exposition à long terme.
    Les lieux qui ne sont pas des LUS peuvent donc être exposés à des valeurs limites plus proches de 37.35 V/m. C’est ce qui permet que l’on soit exposé momentanément à certains endroits à des intensités de champs de plus de 10 V/m (chaussée lac de l’autoroute Chexbres-Vevey, une rue piétonne à Lausanne, l’extérieur de la cage d’ascenseur du parking du Flon, par exemple).

    Certes, le groupe d’experts mandatés par la Confédération, BERENIS, n’a pas écrit de manière claire et définitive qu’en dehors de ces deux valeurs limites il y a des effets sanitaires assurés.
    Mais d’une part, il a écrit dans sa Newsletter de juillet 2020 que « Les études épidémiologiques existantes sur les expositions du corps entier sur le long terme au-dessus de 1 V/m sont encore insuffisantes », ce qui n’exclut plus la possibilité d’effets sanitaires entre 1 et 5 V/m. Le principe de précaution n’est donc plus respecté.
    Et d’autre part, il présente (la majorité des études) les rayonnements non ionisants comme étant des facteurs aggravants les stress oxydatifs pour plusieurs pathologies et systèmes de personnes plus vulnérables (jeunes, personnes âgées et personnes malades) en-dessous des valeurs limites. Les valeurs limites n’étant pas précisées, ce sont donc celles de prévention à minima qui sont visées. Et c’est donc le principe de prévention qui n’est plus respecté.

    Quel sera le poids de ces avis d’experts suisses face à Anne Perrin ? Je gage que ce sera le Tribunal fédéral qui tranchera d’ici quelques années. Les juges seront-ils aussi complotistes et réactionnaires s’ils ne prennent pas la décision qui plaît aux opérateurs ?

    Quant aux Euros pour les dons, est-ce vraiment étonnant quand on sait que ce sont en partie des euros, des yuans et des couronnes qui financent la promotion de la 5G en Suisse ?

  7. Pedro

    @Nicolas ça ne sert à rien
    Une partie qui lisent ce blog ont compris d’autres sont drogués. Ils ne vont pas survivre si on leur coupe cette drogue. Vous pourrez rien y faire…
    Il y a déjà eu des tonnes de choses là dessus mais il n’y a jamais d’étude. Unige sur la fertilité pas pris en compte les ondes. ofsp pas pris en compte non plus pas de réponse à mon email.. J’ai contacté la personne qui a fait l’étude ici mais il m’a renvoyé vers celle de 2019 qui ne donnait aucune conclusion faute d’être d’accord entre eux.
    Ils ne feront juste rien car trop d’argent est en jeu. La justice n’est probablement pas mieux de ce que j’ai pu observer de loin. Regardez ce qu’il se passe avec Assange UK pourtant un pays censé être civiliser…
    Ils n’ont jamais eu autant d’information sur les population donc ça convient à tout le monde. Ils arrivent à contrôler les populations (tous les drogués) et on le voit bien ici à quel point. C’est devenu indispensable alors qu’il y a quoi 10 ans, on vivait très bien sans ?
    On me coupe ça demain ça me fait ni chaud ni froid. Je suis libre de ça, ce n’est pas vital pas indispensable

    L’irradiation/ionisation des aliments est autorisé en Suisse personne ne sait de quoi il s’agit. Une petite étude française a prouvé que cela était procancérigène l ue n’a pas donné de budget pour faire une plus grande étude.
    Le glyphosate bientôt interdit partout mais pas encore Suisse, il paye des impôts surtout pas interdire ça alors on décide de pas décider et repousser à plus tard. Et quand on sera les derniers et qu’ils n’en produiront plus, le problème ce sera réglé de lui même dans les avoir heurté les pauvres.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.