High-tech: quelle vitesse pour un SSD de dernière génération? 1, 3 ou 7 Go/s?

  • Post last modified:05/01/2021
  • Post comments:4 commentaires
Le SSD externe Samsung T7.
Le SSD externe Samsung T7.

La question des débits des connexions internet, des disques durs ou des SSD alimente souvent cette colonne avec parfois des erreurs commises même par des personnes initiées ou distraites… Dans ce contexte, il vaut la peine de s’arrêter une fois sur les performances des SSD qui atteignent des débits de plusieurs Go/s! Pardon?

Commençons par un produit d’un certain niveau, comme le SSD embarqué sur le dernier MacBook Pro d’Apple boosté par sa puce M1. Selon cette page, il affiche un débit de 3,3 Go/s. Mais qu’est-ce que ça signifie? Et que penser du Wi-Fi 6, cité sur la même page et de son débit de 1,2 Gbit/s. Vous avez bien lu, les deux unités sont différentes: ce ne sont pas des fautes de frappe!

Attention aux unités qui se ressemblent

Dans le premier cas, il faut lire 3,3 Giga-octets de données par seconde, sachant qu’un octet correspond généralement à 8 bits. Dans le 2e cas, il s’agit exactement de 1,2 Gigabits par seconde. Autrement dit, ces 3,3 Giga-octets/sec sont équivalemment à 26,4 Gigabits/sec, selon le calculateur de Google. On comprend donc que le Wi-Fi 6 cité ci-dessus ne sera pas à même de supporter un tel débit…

Par câble, la norme USB 3.2 (SuperSpeed USB 20 Gbps) supporte quant à elle jusqu’à 20 Gigabits/sec, soit l’équivalent du Thunderbolt 2, mais deux fois moins que celui du Thunderbolt 3 ou 4, selon Wikipedia. Evidemment, ces débits permettent ainsi de tirer les meilleurs débits des SSD externes connectés, par exemple.

Quels débits internes et externes

Il existe des SSD pour toutes les bourses qu’ils soient internes ou externes. Pour ce qui est des supports externes, un SSD récent comme le Samsung T7 support environ 1000 Mo/s en lecture et en écriture. Il est d’ailleurs fourni avec une connectique USB 3.2 et deux câbles de type USB-A vers USB-C et un double USB-C. D’autres modèles plus chers sont encore plus rapides de l’ordre de 2800 Mo/sec.

Pour ce qui est des disques durs internes, tributaires de l’interface sur laquelle ils seront connectés, des débits de l’ordre de 1000 Mo/sec sont désormais fréquents. Il existe toutefois des modèles plus rapides, comme ce Samsung (PCIe 4.0), qui tutoient désormais les 7000 Mo/sec en lecture, soit 7 Go/sec ou 56 Gigabits/sec, de quoi saturer même une très grosse ligne en fibre optique, style 10 Gigabits/sec chez un Salt…

Petit test avec un SSD externe et la fibre optique

Enfin, pour la fine bouche, j’ai soumis mon ultime Samsung T7 à la question. Branché sur mon MacBook Pro 13 pouces 2020 (USB 3.1 / Thunderbolt 4), il a été capable d’enregistrer un fichier de près de 5Go conservé sur le SSD interne en moins de six secondes. A un cheveu de la valeur de 1000 Mo/sec affichée par Samsung.

Nous reviendrons bientôt avec de nouveaux tests de débit pour se faire une idée précise des performances du matériel standard actuel.

Xavier Studer

PS
Gare aux problèmes de traduction et à l’utilisation des virgules ou apostrophes qui ne sont pas les mêmes dans toutes les langues. Enfin, ne pas confondre le Byte (octets) avec les bits, comme expliqué ici.

Cet article a 4 commentaires

  1. Arnaud

    En d’autres termes, fibre optique et 5G, c’est encore trop lent!!!

  2. Space Boy

    Toujours manque de norme entre les bits per second et bytes per second. Même nous les informaticiens c’est le bordel. Il me semble que c’est que en connectique qu’on parle de bit encore (comme ma ligne internet 20mbps)

    Et pourtant, tout en byte/octet serait plus simple pour tous. Bits/bytes/octet/mbps/Mbps..c’est compliqué 🙂

  3. Pedro

    Tous des chiffres faux ceux qu’ils donnent. Ce sont les débits max et ça marche pour les 100 premier gb pour les meilleurs disques et ensuite ça se casse la figure sur de la tlc plus lente par la suite certains hdd sont même plus rapide en écriture sur plus de 100gb. Si vous faites correctement vos tests, vous allez vous en apercevoir par vous même.

    Ce n’est pas vraiment un problème que pour les ignorants et ça ce voit très rapidement quand on exploite à fond le hardware lorsque il y a un goulot. Le goulot a toujours été le sans fil dans mon cas et encore pire lorsqu’il y a plusieurs transferts en simultanés. Une véritable catastrophe jamais compris pourquoi on utilisait ça.
    Je viens enfin de trouver une solution pour utiliser le téléphone avec un câble afin d’éviter ce satané Wi-Fi miracle !

  4. MG-1

    C’est bien pire, il y a aussi la différence entre GB binaires (ou GiB) et GB decimales, soit respectivement 1024 MiB ou 1000 MB. Le pire, c’est que les ordinateurs utilisent en majorité les unités binaires, les vendeurs celles decimales.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.