Free relance le débat sur le subventionnement des smartphones

  • Post last modified:09/07/2021
  • Post comments:10 commentaires
Et voici Free Flex pour financer son mobile...
Et voici Free Flex pour financer son mobile…

En pleine urgence climatique, il n’est probablement pas très judicieux pour un opérateur télécoms de favoriser coûte que coûte le renouvellement du parc de smartphones. En France, Free s’inscrit dans cette tendance en «réinventant» le financement d’un nouvel appareil…

Après une campagne de teasing axée sur la transparence mettant en scène rien de moins que Xavier Niel, fondateur de Free et propriétaire de Salt, le trublion hexagonal des télécoms a lancé sa nouvelle formule «Free Flex». Selon l’opérateur, il devient ainsi possible d’acquérir un smartphone en étalant son prix sans aucun frais, grâce à la location avec une option d’achat.

Le prix réel du smartphone

Free estime qu’il s’agit de la solution idéale pour accéder au combiné intelligent de son choix en gardant un forfait sans engagement. Les forfaits mobiles Free restent au même prix et les mensualités du forfait sont distinctes de celles du mobile, selon un communiqué de presse de l’opérateur français.

Free précise que l’abonné peut acheter son mobile à tout moment. Au bout des 24 mois, il peut le restituer ou bien sûr en devenir propriétaire. Free souligne que le prix du mobile est étalé sans aucun frais sur 24 mois. En cas d’achat, on ne paye pas son mobile plus cher que son vrai prix, précise encore l’opérateur. (Reste à savoir ce qu’est le vrai prix…).

Un coup de communication bien vu!

Free précise encore que tous les téléphones mobiles restitués sont reconditionnés ou recyclés. Il souligne aussi que cette offre n’incite pas au renouvellement anticipé du combiné, car l’abonné bénéficie pour son forfait au prix Free qui est le même avec ou sans téléphone. Déjà une première étape vers un peu plus de durabilité?

Free signe visiblement un beau coup de communication qui ne résout pas tous les problèmes, mais constitue un premier pas dans la bonne direction. La balle est dans le camp des consommateurs et des constructeurs qui sont amenés à faire le maximum pour faire durer les appareils, les recycler et les concevoir en ce sens. Il reste vraiment encore beaucoup à faire…

A méditer en passant: quand on imagine le recyclage des quelque deux tonnes d’un Tesla bardée d’électronique et de batteries truffée de métaux, on se dit qu’on n’est qu’au début des problèmes… La mobilité électrique? En bonne partie de la poudre aux yeux, même en faisant abstraction de l’origine de l’électricité utilisée!

Xavier Studer

Cet article a 10 commentaires

  1. Redge

    Faux La balle est fans le camp des consommateurs
    Vrai La balle est dans le camp des consommateurs

  2. Grand Lapin

    Il n’y a pas que les énormes Tesla qui sont effectivement un non sens en matière de bilan carbone. De petites voitures confortables comme la Honda-e ou la Fiat 500e ont au moins le mérite de réduire la pollution de l’air et le bruit, et certaines bornes de recharge garantissent l’origine renouvelable de l’électricité.

    1. Jean Bernard

      « le mérite de réduire la pollution de l’air ».

      Ha bon !! chez nous oui, mais ça pollue de fabriquer les batteries à l’étranger. En effet c’est bien de rouler avec une voiture qui ne pollue pas où elle roule mais qui pollue uniquement où elle est fabriquée. ( on a meilleur conscience )

      « certaines bornes de recharge garantissent l’origine renouvelable de l’électricité ».

      Comme pour dans nos prises électriques à la maison, il y a un petit bonhomme qui trie l’électricité des centrales thermique, nucléaire et hydraulique. Oui Oui …… rien n’est mélangé ….

      le peuple est naïf.

  3. Gérard L-T

    Je vois que le Tesla bashing continue !! Tous les constructeurs viennent à l’électrique, alors pourquoi s’en prendre qu’à Tesla ? Il existe déjà des sociétés qui recyclent toutes les batteries et qui vont créer des emplois et être profitables. Vraiment je ne comprends pas ce partit pris.

  4. flagos

    Bashing de l’électrique que des opposants à la 5G ne renierait pas !

    1. Alain

      Finalement si on suit la « logique » des anti tout et n’importe quoi, le mieux est de supprimer l’humanité comme ça il n’y a plus de problème… 🙂

      1. Agtek

        Oui mais non. Une voiture électrique pollue moins que son pendant thermique, quel que soit le pays où elle est fabriquée et celui où elle est utilisée (question d’efficience d’un moteur thermique vs une centrale électrique thermique). Ceci même sans la recycler par ailleurs… Il y a suffisamment eu d’études sérieuses sur le sujet pour éviter la désinformation M. Studer.

          1. Agtek

            Ben si puisque l’article que vous citez indique que c’est le cas même en Chine… De peu mais tout de même (par ailleurs avec une estimation pessimiste de la durée de vie d’un VE et sans prendre en compte la 2eme vie possible des batteries usées en stockage stationnaire ou autre). Quant aux problèmes miniers, le doc a contresens de Jonas Schneiter est instructif.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.