Sunrise UPC revendique un excellent deuxième trimestre

  • Post last modified:31/07/2021
  • Post comments:9 commentaires
Sunrise UPC: un mariage d'abord financier.
Sunrise UPC: un mariage d’abord financier.

Toujours difficile de comparer ce qui n’est pas comparable. Et pourtant! L’opérateur américain Sunrise UPC issu de la fusion de ces deux entités, revendique un excellent second trimestre 2021, même si les deux marques étaient encore distinctes il y a une année…

Aussi bien sur trois que sur six mois, l’entreprise peut se targuer d’une légère hausse de chiffres d’affaires. Sur trois mois, au 30 juin, Sunrie UPC estime que ses ventes ont augmenté de 1,3% en glissement annuel à 751,7 millions de francs, selon un communiqué de presse, dans lequel la suppression de 650 emplois au total au cours des années 2021 et 2022 est rappelée. Histoire de maximiser les profits sur le dos des clients, qui doivent souvent se satisfaire de prestations basiques.

Difficile à suivre…

Un chiffre difficile à apprécier, car des mouvements contradictoires en compliquent la lisibilité. D’un côté le Covid a probablement poussé les consommateurs à soigner leurs abonnements télécoms et de l’autre il existe toujours une certaine concurrence sur le marché suisse, même si elle se heurte à ce nouveau duopole…

«En dépit d’un environnement de marché de plus en plus compétitif, nous avons obtenu de bons résultats au deuxième trimestre et réussi à maintenir la dynamique commerciale considérable du premier trimestre. Nos KPI opérationnels montrent que nous gagnons des parts de marché», précise le financier et CEO Andre Krause.

Davantage de pompes à fric

Concrètement, Sunrise indique avoir gagné 40’500 clients sur le mobile Postpaid et de 6100 clients sur l’internet fixe au deuxième trimestre 2021. Au total, Sunrise UPC revendique un gain net de 57’800 unités génératrices de revenus (RGU ou pompes à fric) sur l’internet fixe, la TV et le mobile. Il signale aussi une nouvelle baisse du taux de résiliation, donc concède un problème…

Au final, l’entreprise fait état d’un gain de 57’800 RGU sur l’internet fixe, la TV et le mobile et d’un nombre total de 2,525 millions de RGU mobiles (2,890 millions avec les cartes SIM supplémentaires), de 1,153 million de RGU sur l’internet fixe (1’200 millions avec les PME) et de 1,240 million de RGU TV (1,280 million avec les PME) à la fin du trimestre écoulé.

XS

Cet article a 9 commentaires

  1. Tricoline

    1,240 million de RGU TV et ensuite entre parenthèse 1.280 millions avec les PME, cela manque d’explications, les PME sont abonnées à la TV ou alors il s’agit d’autre chose ?

    1. Xavier Studer

      40’000 abonnés PME, si je comprends bien. Par exemple les restaurants qui diffusent des matches, les cafétérias d’entreprise, etc…

  2. David Dupont

    Il sera intéressant de voir les résultats de Swisscom et Salt dans les prochains jours histoire de voir qui perd et qui gagne des clients et parts de marché. Ces derniers mois, je vois de nombreuses promotions chez Swisscom que ce soit sur les packs inOne Home ou les offres mobile. Cette agressivité montre que le marché bouge malgré tout.

    J’espère que les projets de Salt permettront de continuer de dynamiser le marché suisse surtout que cet opérateur investit fortement dans son réseau.

    Chez Sunrise UPC, j’ai un peu l’impression que l’on capitalise un peu trop sur les acquis du passé car la qualité stagne de plus en plus. On n’entend plus trop parler du projet de pousser le réseau câble d’ UPC à 10 Gbps. Le projet est il enterré ?

    1. Mathieu

      On dirait bien que la construction de nouveaux sites est au point mort chez Sunrise. Swisscom construit à tour de bras, Salt installe des antennes sur de nombreux mâts Sunrise mais l’inverse est extrêmement rare. Dommage car le réseau Sunrise n’est pas aussi étendu que cela dans de nombreuses régions comme le Valais…

      1. David Dupont

        Ça fait des années que le réseau Sunrise n’évolue guère en Valais alors que Swisscom et Salt ont de nombreux projets de construction à l’enquête publique. Et j’ai l’impression que le Valais n’est pas le seul à connaître cette situation là.
        J’avoue que je m’étonne qu’il n’y a pas plus de clients Sunrise UPC qui passent chez Swisscom ou Salt au vu de la qualité qui se pejore.

  3. Nycko

    Fuire Sunrise, upc et postpaid ainsi que les opérateurs lowcost affiliés à Sunrise. L’évolution est au point mort et les augmentations vont arriver dès la fin de l’année si vous n’avez pas prix une action “à vie” et encore…il peut y avoir un détournement de certains points du contrat….

    1. Neosf

      Comme je fuis Swisscom, quand ça fonctionne on change pourquoi ????? Toujours ce bla bla fuir, on est visiblement pas assez adulte pour se faire une idée….

  4. Christophe Demont

    En quoi les pompes à fric (RGU) sont plus misent à l’index quand elles sont clients Sunrise UPC plutôt que Swisscom ou Salt ? Tous les clients des opérateurs sont sur un marché captif et des pompes à fric … encore plus quand le géant bleu était seul sur le marché et que les abo étaient à mini 100 CHF par mois !

  5. MG-1

    Apparemment Sunrise n’offre plus sa box TV pour ses nouveaux clients fixes, mais seulement une Apple TV. Peut-être un signe de l’unification prochaine des deux marques?

    En famille nous avons trois comptes, deux Sunrise et un UPC. Pour fusionner les deux de Sunrise, formellement de deux personnes différents, il y a quelques années nous avaient demandé 40 francs, donc non merci. Je suppose donc que nous comptons comme 3 clients.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.