Le test multimédia de la montre connectée Huawei Watch GT 3

  • Post last modified:10/01/2022
  • Post comments:3 commentaires
La Huawei Watch GT 3 au poignet.
La Huawei Watch GT 3 au poignet.

Huawei multiplie les montres connectées. On a parfois de la peine à suivre ce rythme sportif! Après la Huawei Watch 3 en titane et la Huawei Watch GT2 Pro, le Chinois revient avec une Watch GT 3, expérimentée ici en version 42 mm. Test multimédia d’un produit cédé dès 244 francs sur internet…

Evidemment, la première chose qui surprend est la taille de cette petite version dont l’autonomie est divisée par deux par rapport au modèle de 46 mm. Après une mise en marche à la vitesse de l’éclair et l’avoir connecté sans aucune peine à l’application Health sur un Huawei Nova 9, je dois avouer que j’ai été frappé par la qualité du petit écran de cette montre étanche. (Fiche technique).

Un bel objet connecté, bien fini

Non seulement il est des plus lisibles et ses couleurs sont des plus pétantes, mais il se distingue par sa précision et sa réactivité. Les menus d’Harmony OS 2.0 sont simples et efficaces et l’interface est agréable, comme sur les autres opus de la marque de l’Empire du Milieu. Il faut dire que les constructeurs commencent à avoir une certaine expérience en la matière. La recharge se fait sans contact au travers d’un petit disque aimanté recouvert de plastique blanc.

Globalement, la finition est des plus soignées et on a l’impression que l’écran ne finit jamais et se fond avec le boitier de la montre. La Watch GT 3 possède un capteur cardiaque et un GPS assisté de grande précision, selon ses concepteurs. Une affirmation à nuancer, comme nous l’expliquerons ci-dessous (voir notamment illustration ci-dessous). Le bracelet, en plastique, est conforme au prix.

A gauche la GT 3 me fait passer en dehors de la route, au contraire de la Polar vantage 2 à droite.
A gauche la GT 3 me fait passer en dehors de la route, au contraire de la Polar Vantage V2 à droite.


GPS spectaculaire

On peut choisir sans peine la marche ou le cyclisme et bien entendu nombre d’autres sports parmi la centaine proposée. Même pas sorti de mon immeuble, le GPS m’avait déjà localisé! Je dois avouer que j’ai rarement vu une telle réactivité! Comme lors de la mise en marche, j’ai presque à chaque fois été surpris par la vitesse d’acquisition des satellites grâce au GPS assisté.

Après avoir lancé l’entraînement, une voix en anglais teintée d’un accent américain vous énonce l’avancement de votre entraînement, kilomètre après kilomètre. Évidemment, on peut désactiver cet assistant qui finit assez vite par nous taper sur les nerfs… Je me suis empressé de le faire, mais cela peut être très utile…

Un coach personnel

En effet, sur l’application santé de Huawei, testée sur le Huawei Nova 9, il est possible de choisir différents entraînements de course à pied par exemple. Après avoir indiqué son âge et différentes indications sur le nombre de kilomètres parcourus le mois dernier, le système est capable de générer un programme d’entraînement complet.

Dès qu’on le lance, on peut entendre son coach dans des oreillettes Bluetooth, le tout synchronisé avec la Huawei GT 3. On peut également choisir ses jours d’entraînement préférés. Même si je n’ai pas testé cette fonctionnalité, elle m’a semblé intéressante se rapprochant, il est vrai d’autres produits spécialisés du marché.

Test vélo de la GT 3 : l’app. Santé de Huawei.
Test vélo de la GT 3: l’app. Santé de Huawei.


Le test pendant le sport

J’ai ensuite multiplié les mesures à l’aide de cette petite montre. Globalement, elle s’est montrée fiable, même si le capteur cardiaque présente une certaine inertie par rapport à des ceintures thoraciques, comme celles du spécialiste Polar (qui montrent elles aussi parfois leurs limites).

Après l’entraînement, la montre propose de suivre son rythme cardiaque pendant deux minutes. Ce délai passé, elle affiche la réduction de rythme cardiaque observé. Pas très convaincu par cette fonctionnalité certes intéressante… Dans un autre registre, beaucoup plus intéressé par le contrôle de sa musique au poignet!

Et beaucoup plus dans l’application

L’application santé propose de nombreux graphiques très détaillés de ses entraînements. Comme sur les spécialistes de ce type de montres, on peut afficher son parcours sur un carte (Petal Maps sur Huawei), son allure et plusieurs schémas représentant notamment son rythme, l’attitude, etc. Dans la représentation graphique de son parcours, le suivi dynamique permet de revivre sa course!

Différents onglets permettent encore de prendre connaissance des différents cycles de son sommeil, de son niveau de stress et même de la mesure en continu de son niveau d’oxygène dans le sang ou la température de sa peau. Evidemment, reste à savoir dans quelles mesures ces indications sont fiables et réellement utiles.

Test de la GT 3 : l’app. Santé de Huawei.
Test de la GT 3: l’app. Santé de Huawei.

Huawei Watch GT 3: un bilan positif

Au final, l’autonomie de cette tocante connectée est au rendez-vous; Huawei semble maitriser une fois de plus son sujet. On peut ainsi se rapprocher de sept jours d’autonomie sur le modèle testé. Un peu moins évidemment si on l’utilise pour mesurer régulièrement ses activités sportives. Le grand modèle tiendrait jusqu’à deux semaines, selon le constructeur.

Au final, même si le nombre d’applications est limité, relevons encore la possibilité de prendre une photo sur sa montre grâce à un mode «télécommande» ou de prendre ses appels, voire d’utiliser cette Watch GT 3 comme petite lampe torche. Bref, pour quelque 240 francs suisses ou euros, Huawei commercialise un modèle présentant un bon rapport qualité/prix.

Xavier Studer

Cet article a 3 commentaires

  1. Ronaldo

    Bof, moi je préfère courir pour le plaisir sans aucun capteur et sans montre connectée. Je me contente de savoir le temps effectué sur mes parcours et mesure mon coeur à l’arrivée et cinq minutes après avec trois doigts. Plus simple et probablement plus fiable

    1. Reto

      De mon côté, je trouve ces infos très utile pour voir ses progrès!

    2. TommyB

      C’est vrai que c’est suffisant. Ceci dit, c’est tout de même intéressant de pouvoir avoir le temps au km après chaque km, pour gérer l’effort sur la durée prévue de l’entrainement et quelque fois le rythme cardiaque en continu peut donner une idée sur sa forme physique lorsque l’on répète les même parcours.

      Bel effort sur le design, l’autonomie et les fonctionnalités sur cette Huawei Watch GT3

      Selon les stats, je ne suis pas sûr qu’elle soit équipée d’un micro et de haut-parleurs mais si c’était tout de même le cas j’aurais bien aimé savoir si il était possible sur cette 42 mm de passer et recevoir des appels téléphonique directement depuis la montre et aussi savoir si c’est possible d’avoir dans les écouteurs la voix du coach en même temps que la musique lancées via l’application installée sur le téléphone, YT music par exemple, mon Apple Watch ne le permet pas. Il serait également intéressant de connaitre la précision du capteur O2 dans le sang et comment se comporte le tactile avec les doigts mouillés ou le cadran humide. La sensibilité de la détection automatique de l’activité et des pauses/reprises est trop souvent oubliées dans les tests.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.