Fibre optique: grande victoire pour la concurrence contre Swisscom?

  • Post last modified:28/10/2022
  • Post comments:8 commentaires
Fibre optique: essentielle!
Fibre optique: essentielle!

Dans ses résultats trimestriels publiés jeudi, Swisscom a annoncé changer de modèle de déploiement de la fibre optique.  Très technique, mais essentiel! Désormais, il devrait généralement tirer le précieux lien de verre de manière continue et multiple entre ses centraux et le client final, c’est le modèle point à point.

Dans cette configuration, contrairement à ce que voulait faire Swisscom et selon de nombreux modèles en vigueur dans le monde, la fibre court de manière ininterrompue sur plusieurs lignes entre le central et le client final. Ce schéma garantit théoriquement un maximum de concurrence sur le réseau fixe.

Une victoire pour certains opérateurs

En effet, dans ce modèle, les opérateurs peuvent maîtriser la ligne sur toute sa longueur et déployer les technologies souhaitées de bout en bout, pour autant qu’ils procèdent aux investissements nécessaires pour être totalement indépendants sur le réseau. Ce qui ne va pas de soi. A suivre de très près alors que Sunrise UPC donne des signes délétères.

Après un bras de fer qui a bloqué partiellement le déploiement de la fibre optique pendant de très longs mois, Init 7 à l’origine de la plainte initiale doit sabrer le champagne. David a gagné contre Goliath qui a usé d’arguments rationnels, certes, mais contestables. D’ailleurs, ce petit concurrent salue cette évolution et ne compte pas en rester là, dénonçant de nouveaux abus de Swisscom, selon cet article.

Vraie concurrence garantie

Résultat des courses, le déploiement de la fibre optique prendra plus de temps que prévu. Seuls 50 à 55% des raccordements au FTTH pourront être réalisés d’ici 2025. Swisscom continuera toutefois d’investir dans le déploiement du réseau FTTH au-delà de 2025 et portera la couverture FTTH à 70-80% d’ici 2030, selon ce communiqué.

Mon commentaire? Même si l’approche point à multipoint faisait sens technologiquement et économiquement, cette évolution est historique et pourrait marquer probablement le début d’une vraie concurrence sur le réseau fixe pour les décennies à venir. Swisscom devrait perdre des plumes. Le début d’une nouvelle ère?

Un difficile équilibre à trouver

La vraie question est désormais de savoir jusqu’à quelle taille devrait fondre Swisscom pour que le développement du réseau entre ses mains reste possible. Un difficile équilibre devrait donc être trouvé pour garantir évolution technologique et concurrence durable pour le bien commun. Pas évident.

Quoi qu’il en soit, cette époque où Swisscom donnait souvent l’impression de pouvoir faire ce qu’il voulait semble terminée. Le géant bleu a dû non seulement plier face à un concurrent de deuxième ordre et abdiquer face à la Commission fédérale de la concurrence (Comco). Historique!

Xavier Studer

Cet article a 8 commentaires

  1. Anjoco

    Revers de la médaille:
    En raison du veto de la Comco, près de 400’000 connexions à fibre optique que Swisscom a construites entre-temps sont désormais bloquées et pas autorisées à mettre en service. Le partenariat de fibre optique avec Salt est gelé depuis des mois. Cela signifie des pertes massives de revenus et des coûts reportés finalement sur les clients, car il faudra poser plus de lignes en P2P. Avec ça les petites localités pourront dire adieu définitivement à la fibre et c’est pas Init7 qui va leur déployer la fibre.

  2. JJClaude

    Et il faut que cela fonctionne dans les deux sens, car Swisscom dans bien des cas à bon dos ! Les fibres tirées par les téléréseaux/communes doivent pouvoir aussi être mises à disposition pour les services Swisscom/Sunrise/Salt, car actuellement tout est fait pour ne pas partager l’infrastructure des communes et on se retrouve avec des aberrations ou l’on a des tirages à double…

  3. redge73

    Salt et tous ceux qui se sont engoufrés dans le XGS-PON (XGS=10Gbit/s Symmetrical, PON= Passive Optical Network),
    C’est la soupe à la grimace et Swisscom partiellemement puisque celui-ci a les 2 solutions en service 🙂 Celui-ci n’a pas mis tous ces oeufs dans le même panier. Mort de rire des concurrents !
    A votre avis qui sont les perdants … Salt pardi ! Fini le nivellement par le bas !

    XGS-PON > XXX-AON ! Cela va leur couter cher pour le remplacement des sfp+ plus tous ce qui va avec du côté fournisseur.

    Le 10Gb/s consomme encore plus que le 1Gbit/s. Vous pouvez cuire un oeuf sans problème sur la box Salt fiber box tellement c’est chaud !
    (je l’ai touché chez quelqu’un, donc je ne raconte pas de bêtise, j’ai pu comparé.)

    Mon raccordement fibre étant P2P AON dans mon cas (AON (IEEE 802.3 1000Base-BX10))
    J’ai bien fait de rester sur ma fibre 1Gbit/s de Wingo.ch sous marque bon marché de Swisscom et la qualité est là mais les prix ont augmenté depuis que c’est disponible dans les magazins, avant c’était disponible uniquement en ligne.

    Explications des différences en image entre les 2 technologies
    (ce n’est pas aisément compréhensible pour un débutant même pour les connaisseurs.)
    https://www.fiberopticshare.com/ftth-access-networks-aon-vs-pon.html
    https://en.avm.de/guide/fritzbox-for-fiber-optic-connections/

  4. Claude Millasson

    Les opérateurs veulent voir l’accès au client final, mais sans en payer le prix réel.
    Résultat: des mois voir des années de perdus pour l’économie et la population.. Merci ‘Ini7’

  5. Tricoline

    Avec le P2P le déploiement coutera très cher et prendra beaucoup plus de temps, avec au final une Suisse fortement en retard sur les pays voisins.
    .
    Comme à justement écrit Anjoco précédemment, les bourgs et villages peuvent tirer un trait définitif sur la fibre optique.
    .
    Le client final il s’en moque du P2P ou autre, il veut la fibre à domicile.
    .
    Contrairement à ce que pense Xavier, Swisscom ne perdra pas de plumes dans cette histoire, car la concurrence elle ne pose presque pas de fibre à domicile, Swisscom continuera à faire vivre son vieux réseau cuivre, ce n’est que obsolescence des équipements nécessaires qui rendra le passage obligatoire à la fibre, dans 30 ans ?
    .
    C’est encore une “particularité suisse de plus” qui contera très cher à sa population et fera de ce pays un futur Monaco, accessible que pour les riches.
    .
    Après l’échec de la libéralisation de électricité, les télécom sont la prochaine Berezina pour nos politiques complètement largués dans les domaines techniques et à la merci des lobbys.

    1. Domlesgaz

      Bonjour,
      “Le client final il s’en moque du P2P ou autre, il veut la fibre à domicile”
      Ce n’est pas mon cas, je ne me sens pas concerné par le type de technologie (métal ou verre). Seul l’accès, le débit et la latence m’importe. Sunrise UPC me fourni du 600MB sur un coaxial, ce qui est plus que confortable pour mon usage familial.
      C’est à notre gouvernement d’anticiper et d’éviter l’obsolescence des équipements que vous décrivez.
      A titre personnel, je pense que le réseau télécom devrait être déclaré infrastructure vitale pour le pays et séparée du business de Swisscom, un peu comme les routes.

  6. Dani

    Bonsoir,
    Que va-t-il se passer dans les zones déjà équipées en multipoint mais dont les raccordement finaux aux utilisateurs ont été bloqués par la décision de la COMCO (les fameux 400’000 foyers) ?
    Le communiqué semble dire que Swisscom en convertira une partie. Cela veut dire que les autres seront mis en service en multipoint ou seront “abandonnés” par Swisscom ?
    C’est compliqué de convertir une installation multipoint en P2P ?
    Niveau capacité de vitesse maximale c’est identique si j’ai bien compris ?

  7. JJClaude

    Je suis assez d’accord avec Domlesgaz, on se focalise sur la fibre mais au final pour des besoins domestiques du xDSL/coax est largement suffisant pour quasi tout le monde étant donné les débuts possibles… On va nous parler « oui mais à l’avenir »… ben à l’époque on disait qu’avec nos vieux modems on ne dépasseraient jamais du 56k sur du cuivre que c’était physiquement impossible et vous voyez ou nous nous trouvons maintenant. Nous ne sommes qu’au début du VDSL2 Supervectoring et des variantes à venir… (même si Swisscom suit un chemin différent actuellement avec le g.Fast).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.