Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Mobile: Orange lance le LTE Advanced

Sans surprise, Orange a lancé en cette fin d’année la 4G+ ou LTE Advanced qui permet théoriquement de surfer jusqu’à 300 Mbits/sec avec des appareils compatibles comme la dernière version du Samsung Galaxy 5S, le Samsung Galaxy alpha ou encore l’excellent Huawei Ascend Mate 7. Appréciable pour télécharger rapidement son lot de mises à jour quotidiennes…

Dans un premier temps, l’opérateur lance cette évolution en ville de Berne, selon un communiqué de presse diffusé jeudi. En 2015, il a prévu de déployer progressivement cette technologie dans les grandes villes suisses. Evidemment, et contrairement à Swisscom, cette bande passante supplémentaire est proposée sans limitation à tous les clients. Lisez notre test de cette technologie sur le réseau de Swisscom.

LTE Advanced. Mesures à Lausanne sur le réseau de Swisscom.

LTE Advanced. Mesures à Lausanne sur le réseau de Swisscom.

11 commentaires pour “Mobile: Orange lance le LTE Advanced

  1. Pierre-yvesmn
    12/12/2014 à 8 h 41 min

    Feraient mieux d’améliorer leur couverture…

    • Jibé
      12/12/2014 à 15 h 16 min

      « Pour rencontrer monsieur Lee, mieux vaut une bonne couverture »
      #OSS117

  2. 12/12/2014 à 8 h 58 min

    Je doit avouer que je ne comprends pas totalement cette course à la vitesse sur mobile.
    Certes, c’est cool de télécharger ses mises à jour à 150MB/s, mais d’un autre coté, ces produits ne sont proposés qu’en ville (densité & rentabilité oblige)…

    En parallèle, a disponibilité sur les antennes GSM (3G-> +) devient de plus en plus problématique parce que les gens utilisent la 4G qui est plus rapide que leur WiFi même à la maison et en parallèle, refuse d’avoir de nouvelles antennes GSM (par « principe de précaution »)… dans ce cas, quel est l’intérêt pour l’opérateur, à part, à terme, saturer son réseau?

    Est-ce que ça ne leur couterait pas beaucoup moins cher (surtout pour Swisscom) d’utiliser dans les grandes villes leur infrastructures câblées cuivre / fibre (qui sont généralement bonnes) pour proposer de meilleurs débits sur les connexion internet fixes (à bon prix) et ainsi libérer les réseaux mobiles pour les gens qui l’utilisent vraiment de manière mobile?

    Pourquoi pas même imaginer une solution de « hotspot » avec laquelle le modem aurait systématiquement accès à la bande passante maximum de la ligne, distribuant ce qui est payé au consommateur et le reste sur un wifi « hotspot » accessible par tous les utilisateurs abonnés au service?

    Avec la densité d’utilisateurs Swisscom, je suis presque sur qu’on pourrait facilement couvrir des villes comme Lausanne, Genève, Zurich ou Berne avec des WiFi à haut / très-haut débit pour un coût moindre et sans construire de nouvelles antennes GSM.
    Garder le système GSM/2-3-4G principalement pour la voix dans les zones urbaines.

    Et ensuite concentrer les efforts sur les « gros débits » en 3/4G(+) dans les « régions périphériques » où les connections câblées sont moins bonnes ou la densité de population pas suffisante pour que ce soit rentable.

    En gros, suivant cette logique, le développement des réseaux fibres et 4G(+) ne devrait pas se faire aux même endroits (ce qui est le cas maintenant)…

    • 12/12/2014 à 10 h 26 min

      – Le marketing annonce certes une augmentation de vitesse, mais la vraie raison de l’évolution des normes est de permettre à davantage de personnes de surfer en même temps de manière confortable (une dizaine de Mbits). Sans cette évolution, le risque est d’avoir des coupures dans les endroits fréquentés, comme les gares, les trains, les grandes manifestations, etc…

      – L’internet que l’on reçoit à la maison est beaucoup plus rapide que l’internet mobile. La moyenne suisse est de 46.1 Mbits/sec à la maison (par fil) et 18.1 Mbits/sec en mobile. C’est vrai que dans la réalité du terrain, il y a une sacré différence entre les télé-réseaux et les opérateurs téléphoniques. En Suisse, Switch (réseau universitaire) a une moyenne de 235 Mbits, Cablecom à 74 Mbits, Swisscom à 24 Mbits et Sunrise à 19 Mbits.

      – Les opérateurs suisses couvent très rapidement l’ensemble du pays avec les nouvelles normes. En 4G, environ 90% de la population est couverte chez les 3 opérateurs. (94% chez Swisscom, 85% chez Orange, pas d’infor chez Sunrise, mais certainement comme Orange). En France, a peine 50% de la population est couverte en 4G chez le meilleur opérateur. Donc 50% de la population surf encore en 3G ! De plus, la charge réseau est bcp plus critique à la gare de Zurich qu’à Bottens. En campagne, même en 3G, tu surfes encore confortablement. Donc c’est logique que les nouvelles normes soient mises en ville en priorité. Mais, le déploiement pour l’ensemble de la population est très rapide (le passage de la 3G à la 4G s’est fait en environ 2 ans pour le taux de couverture de 90% de la population).

    • nidrig2
      12/12/2014 à 19 h 35 min

      « Est-ce que ça ne leur couterait pas beaucoup moins cher (surtout pour Swisscom) d’utiliser dans les grandes villes leur infrastructures câblées cuivre / fibre (qui sont généralement bonnes) pour proposer de meilleurs débits sur les connexion internet fixes (à bon prix) et ainsi libérer les réseaux mobiles pour les gens qui l’utilisent vraiment de manière mobile? »

      Je plussoie. Travaillant régulièrement chez des clients à Lausanne, il n’est pas rare (en fait chaque fois que possible) que j’utilise le réseau mobile 4G, bien plus rapide que la majorité des lignes fixes rencontrées.

  3. 12/12/2014 à 9 h 03 min

    Qu’est-ce qui est cassé dans les commentaires de votre BLOG ? pas possible de se connecter avec twitter/facebook/G+, et une fois sur deux, en laissant un commentaire avec e-mail, le système nous annonce un « doublon » et ne poste rien… frustrant…


    Version: 26.0.1656.32 – Opera is up to date
    Update stream: Stable
    System: Windows 7 64-bit (WoW64)

    • 12/12/2014 à 15 h 30 min

      Je confirme. A chaque fois que je poste un commentaire depuis mon ordi le système m’annonce un doublon. Bon après avoir actualisé la page le problème disparait.

  4. Jibé
    12/12/2014 à 15 h 36 min

    « Evidemment, et contrairement à Swisscom, cette bande passante supplémentaire est proposée sans limitation à tous les clients. »

    Bien vu et c’est vrai que c’est agréable de surfer à la vitesse de l’éclair.

    Je me demande si ca ne vaut pas le coup de prendre un abo surf a 35.-/mois chez orange et transformer ma tablette en routeur pour avoir des débits bien plus impressionnants que sur ma box internet que je paie 2 fois + cher…

    • André
      12/12/2014 à 22 h 03 min

      C’est ce que je fais avec un routeur 4G/Wi-Fi, et ca marche trés bien. 3 barres de 4G prés de la fenetre, ca roule plein pot.

  5. BioWW
    12/12/2014 à 18 h 49 min

    Je trouve le ping élevé, pas vous? Et la vitesse pas stable.

  6. Luc Leroy
    12/13/2014 à 0 h 09 min

    Je suis souvent sur 4g+ de Swisscom à Lausanne . Avec CNlab j’ai reussi d’arriver à 260mbits. Par contre avec Speedtest.net jamais. Je crois la duré et le server ont une influnce au test? ( dans 10s plus que 300mb transféré, uff)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :