Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Xavier Niel rachète Orange Suisse!

Le siège d'Orange à Renens. Photo: Orange/Thomas Jantscher.

Le siège d’Orange à Renens. Photo: Orange/Thomas Jantscher.

Xavier Niel, le trublion hexagonal des télécoms, dont le nom est associé à Iliad et sa filiale Free, se paye Orange Suisse pour Noël! Et attention, pas à n’importe quel prix puisque il débourse 2,8 milliards de francs au travers de sa holding NJJ Capital alors que France Telecom avait cédé cet opérateur pour deux milliards de francs

Malgré ce prix plutôt élevé, l’entrepreneur semble avoir une idée derrière la tête pour faire de l’argent sur le marché suisse, si particulier. Et il doit avoir une idée bien précise puisqu’il avait déjà essayé en 2011 de mettre la main sur le troisième opérateur helvétique, qui retourne donc en mains françaises.

Révolution en vue ?

Si la transaction est soumise à l’approbation des autorités de la concurrence et que sa conclusion est attendue pour la fin du 1er trimestre 2015, il semble évident que ce rachat devrait doper le marché suisse des télécoms. Xavier Niel est en effet connu pour ses méthodes radicales et ses provocations à répétition contre le milieu traditionnel des opérateurs.

Concernant le prix d’acquisition plutôt élevé, Apax le justifie ainsi dans le communiqué de presse d’Orange: «Ces trois dernières années, elle a notamment réussi à moderniser son système informatique, et à déployer son réseau 4G qui couvre aujourd’hui 90% de la population suisse. La société a aussi étendu son réseau de points de vente avec l’ouverture de 8 magasins en 2014, y compris un magasin phare à Zurich. ». A discuter…

 Mais que dit Xavier Niel?

« Depuis 2012, lorsqu’Orange Suisse a été rachetée par les fonds conseillés par Apax, mon équipe et moi-même avons suivi de près l’évolution de l’entreprise. Nous avons observé la transformation réussie d’Orange Suisse sous la direction d’Apax. En tant que nouveau propriétaire d’Orange Suisse, NJJ Capital apportera de la continuité aux clients d’Orange Suisse ainsi qu’à ses employés et sa direction. »

« NJJ Capital est un investisseur stratégique à long terme, détenu et géré par des professionnels des télécommunications avec une expérience avérée dans le domaine. Leur objectif sera de partager et échanger les meilleures pratiques avec le management d’Orange Suisse. Finalement, ma plus haute priorité sera de gérer Orange Suisse en accord avec l’environnement et les spécificités du marché suisse. »

Le bouillant entrepreneur reste flou même s’il semble avoir observé que la masse salariale d’Orange a bien fondu ces dernières années… Profitera-t-il uniquement des bénéfices d’Orange? Utilisera-t-il cet argent pour développer Orange sur le fixe et la fibre optique? Difficile de se mettre dans la tête de Xavier Niel, qui devrait logiquement nous surprendre encore une fois…

Xavier Studer

25 commentaires pour “Xavier Niel rachète Orange Suisse!

  1. 18/12/2014 à 7:23

    une belle opportunité d’avoir entre Free Mobile en France et Orange CH de meilleurs offres sans roaming entre la France et la Suisse peut-être ? (on peut rêver !).

  2. Tricoline
    18/12/2014 à 7:35

    Sans réseau fixe, comment progresser ?

    Racheter Sunrise … la Comco sera contre ! bien que … à suivre ?

    Racheter UPC Cablecom … why not ?

    Racheter VTX … bof trop petit.

    Bref, le simple rachat d’Orange, ce n’est pas suffisant !

    Une autre hypothèse, c’est de revendre Orange à Sunrise après quelques années … histoire de « faire » de l’argent !

    • 18/12/2014 à 7:40

      N’oubliez peut-être pas les électriciens…

      • Tricoline
        19/12/2014 à 7:06

        En Suisse, il n’y a pas d’entreprise électrique qui couvre l’entier du pays, c’est le morcellement par excellence, un record en Europe !

        En suisse romande, Romande Energie a vendu tous ses téléréseaux à UPC Cablecom, donc mis à part des petites entreprises locales mixtes (avec participations de communes) et des SI communaux (Lausanne) aucun électricien n’a la main sur de grand réseaux télécom fixe.

        X. Niel va collaborer avec Sunrise et UPC (et/ou d’autre) pour casser les prix du mobile en Suisse, ceci sans investir un kopeck dans les infrastructures. Sans plus !

        Regardez comment cela se passe en France …

        • 19/12/2014 à 7:20
          • Tricoline
            19/12/2014 à 3:11

            Un site web … Où est le concret ?

            De la publicité sur papier glacé c’est facile … Ensuite proposer du concret …

            Bref il n’y a rien derrière swissfibrenet !

  3. rolgui
    18/12/2014 à 8:39

    Et si on arrêtait tous de communiquer, pendant une semaine, ou plus? Ce serait marrant. Bon, je sors.

  4. 18/12/2014 à 8:54

    Moi je crois que c’est surtout que c’est un moyen de réccupérer le roaming perdu en France puisque bientôt c’est fini tendit qu’en Suisse on a décider de le garder. Donc des milliards de francs pour FREE qui peut sans problème en faire cadeau aux français en leur offrant le roaming à eux !

  5. Luc
    19/12/2014 à 5:26

    2,8 milliards pour racheter 2,1 millions de clients, soit plus de 1000.- par client, je me demande comment on peut rentabiliser de tels investissements. Effectivement Apax a fait une belle plus-value, mais ces chiffres donnent le tournis…

    • 19/12/2014 à 6:30

      C’est juste, c’est la raison pour laquelle je m’interrogeai dans un précédent billet sur ce point. La stratégie déployée par Niel sera capitale. A moins qu’il se contente d’encaisser les bénéfices?

      • Tricoline
        19/12/2014 à 7:07

        Votre dernière phrase sera très probablement pas très loin de la vérité !

  6. f.delamuraz
    19/12/2014 à 7:42

    « Il a FREE, il a rien compris » (réf. youtube bridé sur leur réseau)

  7. berurier1
    19/12/2014 à 8:07

    Tout ce que j’espère c’est que ça secouera autant les choses en Suisse que ça les a changées en France.
    Le reste…

  8. PlaXmaS
    19/12/2014 à 8:27

    Séance de crise ce matin chez Swisscom ? 😛

    Au moins, ça obligera les 2 autres opérateurs à se bouger !

    Un conseil : ne vous engagez pas pour 2 ans maintenant chez un opérateur.

    • Eco
      19/12/2014 à 10:51

      Moi je me suis engagé pour 2 ans, mais avec Orange… 😉

      • Jibé
        19/12/2014 à 1:59

        1 an chez Orange aussi ! Good job !

  9. Hervé
    19/12/2014 à 1:20

    Ayant des amis alsaciens chez Free, dans un petit village en campagne, YouTube ne subit aucune restriction, ils accèdent à tout (vu de mes propres yeux). Ils n’ont jamais de panne, jamais rencontré de soucis. Et ils n’ont pas de compétences extraordinaires en télécoms, de sont des utilisateurs normaux.

  10. Pierre
    19/12/2014 à 2:06

    En espérant bien entendu que les clients d’Orange Suisse ne deviennent pas les vaches à lait de Free. De toute façon s’il n’apporte pas quelque-chose d’innovant et que les clients ne profitent pas d’une très forte plus value en matière d’offres et surtout de tarifs, les clients de Swisscom (dont je suis) ne bougeront pas. En revanche s’il fait comme Free alors Swisscom a vraiment beaucoup de souci à se faire… à suivre.

  11. Bruno B.
    19/12/2014 à 5:06

    Quand je lis certains commentaires j’ai envie de vomir.
    Visiblement vous ne connaissez pas assez bien le personnage.
    Vous avez des œillères et refusez de voir quelque chose de différent.
    Oui il veut gagner de l’argent, c’est normal non ?
    Par contre gagner de l’argent en faisant profiter tout le monde c’est aussi possible, et c’est même son principe de fonctionnement.
    Nous nous retrouverons d’ici quelques mois pour en rediscuter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :