Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

La Sony Smartwatch 3 sous la loupe

La Sony Smartwatch 3.

La Sony Smartwatch 3.

Sony propose déjà sa troisième montre connectée et ça se voit. Le design de l’objet est agréable et fonctionnel. En main, il convainc par sa finition, même s’il n’atteint pas le niveau d’une Moto 360. Son bracelet en plastique se marque en effet assez facilement. Test.

Dès la mise en route, l’écran transflectif carré de 1,6 pouce surprend par son teint un peu jaunasse, même lorsqu’il est réglé sur pleine puissance. On finit par s’y habiter, mais ça ne donne pas une première impression positive. La taille de l’objet, très proche de celui d’une montre traditionnelle, constitue un réel plus.

Android Wear

Comme de nombreuses montres connectées, la Smartwatch 3 est équipée d’Android Wear. Ce système doit être mis à jour après avoir démarré et initialisé sa montre en téléchargeant l’application Android Wear sur son smartphone et en la connectant à ce dernier en Bluetooth. Différents réglages sont proposés. Il est aussi possible d’installer des applications supplémentaires sur les 4 go de stockage du garde-temps.

Les fonctionnalités traditionnelles, déjà présentées à l’occasion des tests de la Moto 360 et de la LG G Watch R, sont disponibles. On peut donc recevoir des alertes lors de la réception de messages ou de mails. Il est aussi possible d’utiliser des commandes vocales, notamment pour demander sa position. On retrouve donc les qualités et les manques du système de Google, un cran en dessous de ce que propose Samsung sous Tizen avec sa Gear S.

Pas de cardiofréquencemètre

Toujours comme d’autres modèles, la Smartwatch 3 possède un accéléromètre, une boussole, un gyroscope et un GPS. En revanche, pas trace de capteur de fréquence cardiaque ou d’un baromètre. Il est vrai que les personnes désirant bénéficier de mesures précises se tourneront plutôt vers des produits de type Polar V800 ou Polar M400, par exemple.

Au final, j’ai apprécié le design et l’autonomie d’environ deux jours de ce produit signé Sony. Dommage toutefois que ce spécialise des montres connectées n’ait pas capitalisé sur son savoir-faire pour proposer un produit qui se démarque clairement de ses concurrents. On a même l’impression qu’il s’est fait dépasser par certains nouveaux venus…

Xavier Studer

5 commentaires pour “La Sony Smartwatch 3 sous la loupe

  1. Sylvain Glatz
    23/02/2015 à 9:45

    Bonjour, merci pour ce post! D’un côté, il y a les traditionnels constructeurs de mobiles (Samsung, Sony, Apple) et de l’autre, les fournisseurs de produits de sport (Garmin, Polar, Suunto). Pour une personne Geek et sportive, aucun des modèles proposés, à ma connaissance, ne propose une montre connectée complète, c-à-d:
    – connectée au smartphone (email, sms, appels voix, …)
    – capteurs usuels: accéléromètre, boussole, gyroscope
    – capteur baromètre analogique (pour un indication de l’altitude précise … pas comme celle obtenue via GPS!)
    – capteur de fréquence cardiaque (ceinture ou LED)
    – éventuellement capteur GPS
    … et qui ne pèse pas 3kg et qui dure plus de 1h00 en autonomie (longues sorties VTT ou trail)

    A moins que j’ai loupé quelque chose?

    Merci pour vos commentaires et meilleurs messages, Syga

  2. fboss
    24/02/2015 à 8:21

    Bonjour, juste pour info… La gamme Fenix chez Garmin ont déjà la possibilité de recevoir les sms, email, etc..

  3. vinni
    25/02/2015 à 2:23

    Vivement le lancement de la swatch connectée 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :