Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Fin de la téléphonie classique: de la nécessité de recadrer les opérateurs…

Un combiné avec un écran couleur de qualité et ses contacts synchronisés (avec la photo). Difficile chez Sunrise qui complique l’accès aux produits de Fritz, par exemple.

Un combiné moderne avec un écran couleur de qualité et ses contacts synchronisés (avec la photo). Difficile chez Sunrise qui complique l’accès aux produits de Fritz, par exemple.

Dans quelques mois, la téléphonie «classique», souvent analogique, aura vécu et aura été remplacée par des solutions par IP, autrement dit, «par internet» pour simplifier. Ce gros chantier ne doit pas tourner à la défaveur du consommateur, qui souhaite pouvoir accéder aux technologies d’aujourd’hui.

Pendant quelques années, il a été très simple de choisir son combiné téléphonique dans le commerce pour le raccorder au réseau antédiluvien de Télécom PTT. Souvent, il fallait un adaptateur disgracieux pour se raccorder par le truchement de prises anachroniques au fil de cuivre, déjà vieillissant, du monopoliste. Avant, le choix pour le consommateur se résumait au combiné noir en bakélite mural ou non des très rigides PTT…

Dans la dynamique de la libéralisation, des appareils colorés, branchés et parfois fantaisie sont apparus dans les commerces. Il serait triste de devoir revenir au sinistre modèle unique noir des PTT! Et c’est un peu ce qui pourrait nous arriver à quelques détails près…

Le modem/routeur: un élément central pour le futur

En effet, avec le passage à la téléphonie moderne, il est nécessaire de passer par un modem, qui comporte la prise téléphonique (RJ11, RJ45…) et qui permet donc de raccorder en analogique n’importe quel appareil récent. Mais l’enjeu ne se situe pas là puisque notre monde est déjà entièrement numérique (je le répète pour les retardataires).

L’enjeu est de pouvoir, par exemple*, connecter directement sans fil son téléphone DECT Cat iq-2.0 à son modem/routeur pour bénéficier de fonctionnalités dignes de notre temps, comme la synchronisation de ses contacts. Comme nous l’avons vu, tous les opérateurs ne se soucient pas d’être simplement à jour…

Pour mémoire, les fonctionnalités proposées par les profils Cat-iq, selon le DECT Forum.

Pour mémoire, les fonctionnalités proposées par les profils Cat-iq, selon le DECT Forum.

Le mauvais exemple de Sunrise!

Chez Sunrise, le matériel commercialisé par l’opérateur ne permet parfois pas une opération aussi élémentaire que la synchronisation de ses contacts entre le combiné et la Sunrise Internet Box. On est donc contraint de se tourner vers des entreprises technologiques un peu plus branchées…

Même si le système est basé sur des normes propriétaires, celui du modem/routeur FritzBox permet par exemple de synchroniser ses contacts Google avec ceux du FritzPhone (encore faut-il le savoir puisque cette fonctionnalité pourrait être mieux mise en avant). Le problème c’est que Sunrise ne collabore pas et en principe ne fournit aucun support pour ces appareils.

Concrètement, cela signifie que Sunrise ne fournit en principe pas à ses clients les données nécessaires pour configurer la téléphonie par IP sur de tels routeurs/modems. En Suisse alémanique, le débat a été lancé et Swisscom, sous pression, se serait engagé à livrer prochainement ces données. Un jour, Sunrise risque d’être obligé d’en faire de même!

Mauvais contacts entre ces deux produits commercialisés par Sunrise, qui assure leur service...

Mauvais contacts entre ces deux produits commercialisés par Sunrise, qui assure leur service…

Laisser le libre accès au marché

Fondamentalement, peut-être qu’un cadre législatif devrait être fixé pour contraindre les opérateurs à fournir les données nécessaires au fonctionnement non seulement du téléphone, mais aussi d’internet et de la TV sur n’importe quel modem/routeur (aux risques et périls du consommateur, certes).

Comme l’exemple de Sunrise montre que certains opérateurs suisses ne sont pas capables d’être technologiquement à jour même sur leur propre matériel, il est essentiel que le consommateur puisse avoir un libre accès aux solutions actuelles du marché. Dans un monde déjà entièrement numérisé, il est incroyable de devoir rédiger ces lignes…

Xavier Studer

*Le modem/routeur est désormais au centre d’un ensemble de services numériques de base, mais la liste pourrait s’allonger avec les objets connectés, la maison intelligente, etc. Les pratiques des téléréseaux en la matière mériteraient peut-être aussi une certaine attention.

 

14 commentaires pour “Fin de la téléphonie classique: de la nécessité de recadrer les opérateurs…

  1. 15/01/2017 à 12:12

    Nous fournissons les paramètres VoIP et les paramètres de la connexion internet depuis le début. Pourquoi cacher ces paramètres ? peut-être ils ne veulent pas que l’utilisateur commence à prendre la téléphonie chez X et la connexion internet chez Y…
    De notre côté, nous n’avons rien contre l’épicerie, si cela répond à la demande du client…

    Il faudra passer de la Fritz 7390 à la Fritz 7490 à cause des possibles futures perturbations sur le cuivre (vectoring), nous avons reçu l’information de commencer à les remplacer petit à petit avant 2019.

  2. 15/01/2017 à 12:42

    Quid de UPC? Merci de vos recherches

    • 15/01/2017 à 12:45

      C’est pour cette raison que je termine cette note sur les téléréseaux… Pour eux, il existe au moins les normes DVB-X… pour la TV…

  3. Tricoline
    16/01/2017 à 5:21

    Je suis client Netplus, et pas de fonctionnalité DECT ou autre CAT-iq avec le modem routeur cable fourni (qui ne peut pas être remplacé par autre chose).

    Autre soucis, Swisscom à tendance à forcer la main pour que le client prennent un pack Vivo, même sans besoin particulier.

    Le libéralisme qui régit dans nos contrées c’est un régal pour les opérateurs, pas pour les consommateurs.

  4. Mick_co
    16/01/2017 à 12:28

    Pourquoi avoir un numéro de téléphone fixe ?
    Dans un ménage, tout le monde à un « natel », donc est atteignable.
    Pour les particuliers, je ne vois plus d’intéret d’avoir un numéro fixe. Si quelqu’un peut me donner un argument pour garder un numéro fixe, je suis preneur.

    • Foxband
      16/01/2017 à 3:14

      Quelques arguments :

      Je pense qu’un numéro de téléphone fixe reste plus officiel qu’un numéro de Natel, dans l’usage, mais surtout par sa présence dans l’annuaire téléphonique, présence qui peut parfois être très utile.
      D’un autre côté, le fixe fait aussi office de poubelle publicitaire – c’est triste à dire –, la présence d’un numéro de Natel dans l’annuaire ne ferait qu’aggraver les choses.
      Aussi, si l’on veut contacter une famille ou un ménage sans vouloir parler à une personne en particulier, c’est beaucoup plus rapide, que de multiplier les appels sur des numéros différents jusqu’à ce que quelqu’un réponde.
      Le fixe, par définition, est lié à un endroit ; parfois on peut vouloir appeler l’endroit et non les personnes qui sont censées s’y trouver, même pour un ménage de particuliers.
      Il peut également y avoir un intérêt de redondance, en cas de panne ou de perturbations du réseau mobile, sans parler des endroits mal desservis – et des gens y habitent ! – par un opérateur ou un autre. La disparition de l’analogique, rend le fixe moins « sûr », hélas.
      Sinon, tout le monde n’aime pas trimballer d’une pièce à une autre son Natel – ce qui est mon cas –, le fixe est souvent mis dans un endroit où on va l’entendre facilement depuis toutes les pièces.
      Historiquement, les appels depuis et vers un fixe sont moins chers, et c’est toujours le cas pour beaucoup de monde. Un illimité fixe peut-être plus facile d’accès qu’un illimité Natel…
      Il y a encore beaucoup de gens qui vont devoir payer ou payer plus pour vous joindre sur votre Natel, alors que vous êtes sur votre canapé.
      Sinon, l’utilisation mobile – données internet ou voix – a des effets bien plus grands que l’utilisation d’une infrastructure purement domestique. Ces effets pour une utilisation mobile chez soi sont une aberration.
      La consommation énergétique, c’est un problème, les radiations sur la tête aussi, le DAS d’un DECT est – à vérifier – d’un autre ordre qu’un appareil avec de multiples connexions en cours (GSM,4G …).
      Le mobile à la maison ne fait que contribuer à la multiplication des antennes et à la lourdeur du réseau mobile, et ceci, pour un besoin tout relatif. C’est sûr que le 100 % mobile peut avoir un côté magique, mais les lignes enfouies dans le sol, c’est bien mieux d’un point de vue de santé publique.
      Le fixe est peut-être moins « sexy », mais nous sommes sédentaires après tout.

  5. merinos
    16/01/2017 à 5:42

    @ Mick_co

    au hasard, dans le désordre:
    – mettre facilement un numéro dans l’annuaire (avec l’astérisque)
    – ne pas avoir à donner son emplacement aux services d’urgence
    – préserver le cerveau de ses enfants (–> téléphone avec fil)
    – ne pas se soucier de l’état de sa batterie lors d’un long téléphone
    – garder son numéro de Natel pour les proches
    – etc…

  6. Pedro
    16/01/2017 à 5:49

    Linksys faisait des boitiers papt pas trop cher et qui permettait de relier n’importe quel téléphone en VoIP. Maintenant, je ne fais pas mais ça doit bien exister;)
    Le futur, c’est la VoIP.

  7. Nick
    19/01/2017 à 4:55

    On peut récupérer les paramètres d’un compte SIP Swissom si j’en juge ce lien : http://www.weblife.fr/tutoriels/swisscom-configuration-sip

    Je pense que l’on doit pouvoir faire de même avec d’autres opérateurs ? A vérifier !

  8. Vade
    24/01/2017 à 10:53

    « Dans quelques mois, la téléphonie «classique», souvent analogique, aura vécu et aura été remplacée par des solutions par IP, autrement dit, «par internet» pour simplifier… »

    bonjour Monsieur Studer,

    je voudrais juste rectifier un peu votre énoncé ci-dessus:
    Swisscom est tenu de vendre la téléphonie ISDN et analogique jusqu’au 31 décembre 2017
    ensuite la garantie de ces services est obligatoire jusqu’au 31 décembre 2020

    il semblerait que, au Conseil National, une demande est en cours pour prolonger ce délai

    voir l’OFCOM

    Monsieur,

    Nous avons bien reçu votre demande concernant un raccordement analogique et sa pérennité , et vous en remercions.

    Le projet actuel de révision de l’ordonnance sur les services de télécommunication (OST) relative aux obligations du service universel, qui a été mise en consultation fin 2015, prévoit que le concessionnaire du service universel garantisse que les terminaux analogiques/ISDN puissent être utilisés trois ans après l’entrée en vigueur de la nouvelle concession.
    Celle-ci sera effective au 1er janvier 2018, les appareils analogiques/ISDN devront donc pouvoir être connectés et fonctionner (à l’aide d’un adaptateur/modem fourni) jusqu’à fin 2020. Mais ce délai prévu dans la révision n’est pas encore définitif et pourrait être allongé.

    Espérant avoir répondu à votre demande je reste bien entendu à votre disposition pour d’éventuelles questions complémentaires.

    Meilleures salutations

    le future est la VOIP ? avec combien d’énergie ?
    les portables DECT sont alimentés en permanence
    idem pour les modems , les antennes wifi , les smartphones qui sont en communication ininterrompue avec les antennes GSM etc….

    Smart Business Connect avec possibilité de sortir des bus S via une interface Cisco.
    Ou MyPmeOffice avec le modem Business
    les clients peuvent conserver leur centraux avec voies de communications via bus S, qui fonctionnent parfaitement bien, encore quelques années

    pour info les appareils « station 29 ou 50 ou 70 fonctionnent encore sur le réseau via les sorties analogiques des modems fourni par Swisscom, (la composition par le disque n’est pas toujours ok et je crois qu’ils ont supprimé l’acceptation des impulsions sur les nouveaux modems)

    il est vrai que garder son vieil appareil ne fait pas fonctionner l’économie

    meilleures salutations

    • 24/01/2017 à 10:58

      Certains traîne-savates vont probablement gagner quelques années… Un combat ridicule, suranné, qui va probablement coûter très cher aux collectivités.

  9. misenta
    25/01/2017 à 3:58

    Monsieur Studer, vous êtes surement trop jeune pour avoir connu, entre autre, les appareils Mesocco ou New-York des PTT qui tout sauf un gros bloc noir! ABE

    • 25/01/2017 à 5:47

      En tout cas j’ai subi leurs appareils noirs pourris. Mes parents devaient même les louer, chèrement, sauf erreur…

  10. Philippe R.
    09/11/2018 à 3:10

    Fin 2018 Sunrise n’a toujours rien changé. Je viens de recevoir la nouvelle box sunrise et mon vieux Gigaset DECT (2 ans) ne fonctionne pas (pas de répondeur intégré, liste des contacts)
    Mais Sunrise vous propose un DECT pour 49 CHF qui reprend les contacts et avec répondeur directement intrégré… Détestable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :