Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Avec UPC, le nouveau Sunrise parie sur une croissance sur le long terme…

Un nouveau Sunrise pour une croissance durable.

Un nouveau Sunrise pour une croissance durable.

Le challenger suisse des télécoms, qui essaie d’avaler UPC, a présenté jeudi des résultats qui laissent songeurs: malgré des hausses parfois marquées sur certains segments, dont la TV et l’internet fixe, le chiffre d’affaires stagne, mais l’entreprise devient plus rentable. Avec sa proie, Sunrise vise une croissance sur le long terme… Laquelle?

La présentation de ces résultats est en effet très instructive. Elle donne l’impression qu’après avoir déjà communiqué à plusieurs reprises sur cette acquisition, l’opérateur doit une nouvelle fois expliquer sa stratégie aux journalistes et aux financiers. Comme s’ils n’avaient pas bien compris… Il faut dire que ce projet suscite des réactions inédites, presque «surréalistes»!

La situation «surréaliste» de Sunrise…

En effet, le principal actionnaire allemand de Sunrise, Freenet, qui détient près du quart des ses actions, se serait opposé à l’augmentation de capital nécessaire à cette future acquisition, comme rappelé dans cet article du Matin. La décision finale des actionnaires de Freeenet devrait tomber d’ici cet automne: on peut donc imaginer que Sunrise n’a pas fini de tenter de convaincre la presse et les analystes financiers dans l’espoir d’obtenir des signaux positifs…

Sur le papier, comme présenté ci-dessus, l’opération semble alléchante. On voit en effet un groupe fortement consolidé par une fusion et à même de potentiellement rivaliser avec le puissant Swisscom. Toujours sur le papier, évidemment. Car sur le terrain, il ne s’agira pas de simplement additionner des chiffres. La réalité est têtue et les hommes parfois difficiles à convaincre… Sans parler de les faire évoluer…

De la poussière à la lumière?

D’un côté, un opérateur de téléphonie dynamique fibré, branché, qui vient de lancer la 5G presque en première mondiale tout en sous-traitait tout ce qu’il peut à des entreprises comme Huawei et de l’autre un câblo-opérateur en très nette perte de vitesse sur le marché, dont le réseau très métallique hérité de Cablecom reste à moderniser…. Ce qui implique un important travail sur le terrain… A ne pas négliger.

Et puis, Sunrise devra rapidement revoir son portefeuille de produits pour inverser la perte continue d’abonnés d’UPC sur son cœur de métier, la TV. Si l’opération semble faisable sur le papier, le CEO Olaf Swantee devra réussir à fusionner des cultures d’entreprises très différentes et notamment réussir à transformer la mentalité parfois un peu poussiéreuse du câble en une dynamique de challenger… Un sacré défi en perspective…

Xavier Studer

13 commentaires pour “Avec UPC, le nouveau Sunrise parie sur une croissance sur le long terme…

  1. Tricoline
    17/05/2019 à 07:25

    Le problème de Sunrise c’est sa forte dépendance envers Swisscom pour les clients en fibre optique et en cuivre VDSL, donc à la merci de son principal concurrent, une situation tout de même pas facile et risquée…

    L’absorption d’UPC sera difficile, la migration prévue du DOCSIS 3.0 au 3.1 sera t-elle stoppée au profit du VDSL ou fibre, soit boucler le coaxial et migrer les clients sur la fibre ou le VDSL.
    Cela sera en finalité une baisse de la concurrence et un renforcement de Swisscom, très mauvais présage si cela se concrétise bien sur.

    A force de décrire le coaxial comme une antiquité, on va tous se retrouver chez Swisscom, et payer 2 bras pour des débits misérables.

    C’est Swisscom qui a mis un terme à l’extension du FFTH, dans quelques années la Suisse se retrouvera une fois de plus à la traine, comme dans les années 80 avec PTT et ses vieux centraux électro-mécaniques des années 60.

    • marco
      17/05/2019 à 10:44

      Que Sunrise et Salt dépensent aussi des milliards pour fibrer dans la rue comme l’a fait Swisscom et ensuite on viendra parler de l’arret du deploiment de la fibre par swisscom hein …. car c’est sur qu en squatant le réseau swisscom salt peut faire du 39 balles par mois et se la jouer moins cher, mais a 39 balles t as pas le fric pour deployer ta fibre et t es content que l ogre machin chose )comme on bash sur ce site) le fasse a ta place

      • Flavio
        17/05/2019 à 15:02

        Sauf que Swisscom a des moyens presque illimités dût aux parts de marché qu’ils ont…

        Il n’y a pas de réel concurrence en Suisse sur les raccordements, c’est soit Swisscom (fibre/cuivre), UPC (coax) ou les entreprises électriques par exemple.

        • Agtek
          18/05/2019 à 12:21

          A l’heure actuelle, la course se joue en totalité sur la 5G,comme le dit Xavier Studer. Même avec de très gros moyens comme Swisscom, ils ne peuvent se permettre de “gaspiller” l’argent pour la fibre dont tout le monde se fiche parce que la majorité se ruine les yeux sur des appareils portables trop petits. Que ce soit pour le surf ou pour la vidéo. Peut-être que la vague verte rouvrira les yeux de certains et qu’on se remettra aux connexions fixes, moins gourmandes (?) et moins d’electrosmog.

          • 18/05/2019 à 21:16

            Le tout mobile n’est pas une bonne idée pour différentes raisons techniques.

      • 17/05/2019 à 15:07

        Entièrement d’accord avec ce raisonnement. Merci Marco.

  2. Flavio
    17/05/2019 à 12:07

    Vous pourriez développer “dont le réseau très métallique hérité de Cablecom reste à moderniser” ?

    Je pense que c’est surtout le réseau de Swisscom qu’il faudrait moderniser (ou mieux, l’abandonner pour du FTTH)…
    J’ai fais les frais d’un réseau en piteux état (et de techniciens Swisscom/sous-traitants non qualifiés) l’année passée en étant client Sunrise (sur ligne Swisscom).
    Swisscom, malhonnêtes comme à leur habitude n’ont rien voulu faire (réparer la ligne), et n’ont d’abord pas voulu admettre que la ligne avait un problème… ils l’ont fait après plusieurs heures d’appels…
    Je suis donc passé chez UPC et j’ai maintenant 620/62Mbps, un ping stable et pas de pertes de paquets.

    Et ça n’est pas qu’une mauvaise expérience, je connais plusieurs autres personnes qui ont été ou sont dans la même situation…

    • 18/05/2019 à 08:34

      Merci pour votre remarque. Vous avez raison: le réseau de cuivre de Swisscom c’est parfois le moyen-âge. La stratégie peu visionnaire actuelle n’est pas en faveur du consommateur, voire de l’environnement puisqu’on préfère poser des antennes que de la fibre.

  3. Georg
    17/05/2019 à 15:21

    Ce que je trouve le plus surprenant, c’est surtout que Sunrise continue de gagner autant de clients alors que Salt et UPC n’arretent Pas leurs rabais.

    • Flavio
      19/05/2019 à 01:57

      UPC a une très mauvaise image.
      Autant pour certaines choses je suis d’accord (facturation, gestion des commandes), autant pour d’autres non. En terme de débits ils sont souvent supérieur à la concurrence (hors zones FTTH), le coax est de manière générale plus stable que les lignes téléphoniques, le support UPC est correct (il faut juste tomber sur un technicien en Suisse).

      Après Sunrise fait aussi des promos… récemment, il offrait une TV Samsung, et leur produits sont bons (mais la parfait…). Le support est correct (si vous demandez à avoir le niveau 2 directement), mais ils sont dépendants de Swisscom dans beaucoup de zones (comme écris dans un autre commentaire)…

      C’est peut être aussi lié à Teleclub qui est disponible chez Swisscom, en grande partie chez Sunrise (allemand, français, PPV), uniquement en allemand chez UPC et sans les canaux “Sport live”, et pas disponible chez Salt.

  4. 19/05/2019 à 17:19

    @Tricoline, “C’est Swisscom qui a mis un terme à l’extension du FFTH”

    Pas vraiment, dans mon immeuble, les installations fibre optique continuent !
    C’est surtout les propriétaires qui sont fautifs qui bloquent qui pensent que ce n’est pas justifiés car certains ne connaissent rien à la technologie et ces limitations du cuivre par rapport à la fibre optique qui pénalisent leur locataires ou ont déjà le cuivre téléréseau monopole et refuse d’installer la fibre comme toi Tricoline pour la concurrence entre opérateurs et choix des locataires.

    • Tricoline
      20/05/2019 à 05:56

      @redge73, je ne sais pas où tu vas chercher que j’ai bloqué la pose de fibre, ceci à des locataires ? J’ai un seul et unique locataire dans une PPE, immeuble non raccordé à la fibre, vu que Swisscom n’a pas posé de fibre (en FTTH) dans la région, alors ne raconte pas n’importe quoi.

      A Neuchâtel, Swisscom n’a pas posé de fibre et il n’envisage pas de la faire, et ce n’est pas de la faute des propriétaires.

      Si certains propriétaires refusent la fibre, c’est à cause du libéralisme du « sytème » suisse, qui prime et qui n’oblige à rien, c’est laissé à la responsabilité des propriétaires.

      Nos gouvernants auraient décidés de poser de la fibre et de démolir le réseau cuivre en même temps, cela aurait simplifié les choses.

      Globalement, c’est bel et bien Swisscom qui a mis un terme à l’extension de la fibre en FTTH, au profit du cuivre en G-Fast, Si Swisscom avaient de la peine avec certains propriétaires, c’est son problème de n’avoir pas fait le nécessaire pour obliger le passage à la fibre, pour ne pas conserver un archaïque réseau en cuivre.

  5. Barthelemy
    25/05/2019 à 09:13

    Le réseau de UPC n’est pas métallique !!! C’est un réseau HFC Hybrid Fiber Coax dont le principal moyen de transport est la fibre, même si c’est un câble aux introductions. La technologie Docsis 3.1 est la meilleure actuellement. 600 mega de débit chez tout le monde…. Et bientôt plus. Swisscom ne peut pas en dire autant

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :