Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Absorption d’UPC par Sunrise: les grandes manœuvres se poursuivent!

Un magasin Sunrise, vide.

Un magasin Sunrise, vide.

Après la Fondation Ethos, c’est au tour de l’agence de notation Inrate de recommander aux actionnaires de Sunrise d’approuver l’augmentation de capital permettant d’avaler UPC. Ce nouveau coup d’éclat fait suite à différents articles de presse donnant tour à tour la parole aux actionnaires opposés à l’opération et au directeur financier de Sunrise…

«Le fait qu’Inrate soutienne également notre projet avec sa recommandation en matière de droits de vote zRating montre que l’acquisition prévue d’UPC Suisse est dans le meilleur intérêt de l’entreprise et de ses actionnaires», estime Olaf Swantee, CEO de Sunrise, qui fait le maximum pour avaler le premier câblo-opérateur du pays; l’opération du siècle (notre dossier).

Après Ethos, Inrate

Concrètement, Inrate recommande aux actionnaires d’accepter l’augmentation de capital de 2,8 milliards de francs (revue à la baisse) lors de l’Assemblée générale extraordinaire du 23 octobre. La même agence estime par ailleurs qu’il faut rejeter les propositions de révocation du président du conseil d’administration Peter Kurer et du membre du conseil d’administration ainsi que du président du comité d’audit Jesper Ovesen.

Dans son communiqué, Sunrise explique qu’Inrate une agence suisse indépendante de notation du développement durable qui émet également des recommandations en matière de droits de vote et évalue le gouvernement d’entreprise des sociétés cotées dans l’étude «zRating». Sunrise s’est d’ailleurs imposée pour la deuxième fois consécutive avec la meilleure gouvernance d’entreprise.

Contexte toujours tendu

Après l’aval de la COMCO et malgré ces soutiens de poids, l’opération n’est pas gagnée d’avance. Freenet, qui détient 25% des actions de Sunrise en tant que son principal actionnaire reste opposé à cette opération qu’il juge chère et peu intéressante stratégiquement, Des coupures de presse font par ailleurs état d’autres oppositions chez les investisseurs.

Dans un entretien accordé à Finanz und Wirtschaft, le directeur financier de Sunrise a non seulement rappelé une information publique depuis toujours, mais aussi souligné les conséquences sur le plus long terme. En cas d’échec de l’opération, le challenger suisse des télécommunications s’était en effet engagé à payer des pénalités. Par ailleurs, le même directeur évoque encore différents efforts qui seraient perdus pour des dizaines de millions de francs….

Xavier Studer

4 commentaires pour “Absorption d’UPC par Sunrise: les grandes manœuvres se poursuivent!

  1. Freddo
    10/10/2019 à 07:46

    N’importe quel actionnaire qui sait lire devrait comprendre l’intérêt de Sunrise a disposer de son propre réseaux fixe dans des millions de ménages. Mais bon, visiblement, certains ont un peu de peine…

    • Raccoon
      10/10/2019 à 08:01

      Peut-être pas à n’importe quel prix…

    • Tricoline
      10/10/2019 à 08:09

      Il n’ont aucune peine à comprendre, bien au contraire, freenet c’est une société basée sur le gain rapide, ceci sans investir plus que le minimum nécessaire, il ne faut pas chercher plus loin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :