Test multimédia: à la découverte d’EMUI 11 par Huawei

  • Post last modified:30/09/2020
  • Post comments:4 commentaires
La surcouche EMUI 11 de Huawei sur Android 10.
La surcouche EMUI 11 de Huawei sur Android 10.

Après de multiples contacts avec Huawei, j’ai finalement pu recevoir EMUI 11 sur un P40 Pro de test. Après un téléchargement de 2,29 Go de données et l’installation de cette mise à jour plus «artistique», je suis parti à sa découverte en suivant le guide ci-dessous…

J’ai commencé par installer le style Mondrian comme «Thème d’écran éteint». J’ai en effet trouvé cette idée originale. En appliquant ce thème, il est possible de rajoute la date et le niveau de la batterie. On peut aussi choisir entre différentes couleurs. Vraiment sympa.

Personnalisation ultime!

Mais Huawei propose encore d’autres modes de personnalisation de son écran d’accueil qu’il nomme «analogiques». On peut ainsi faire apparaître sur l’écran de son smartphone éteint différentes figures plus ou moins géométriques. On peut même ajouter son propre graphisme à personnaliser!

Évidemment, toutes ces possibilités sont sympathiques, mais potentiellement consommatrices d’énergie… Sans compter qu’il faut les trouver dans les menus de son smartphone, ce qui peut aussi prendre pas mal de temps, si l’on n’a pas quelques indications pour nous guider…

Des icônes animées et la galerie repensée

Comme indiqué dans le document reproduit ci-dessous, Huawei a aussi peaufiné l’animation de certaines icônes qui ne l’étaient pas forcément encore. Il a aussi introduit de subtiles modifications dans la galerie photo, qui semble d’ailleurs un peu plus fluide, du mois lors de certaines opérations.

Huawei a aussi optimisé le mode multifenêtre et des fenêtres flottantes qui sont désormais redimensionnables. Peu de différences avec EMUI 10.1, mais des icônes parfois légèrement revues. Même si ces évolutions sont bienvenues, ces fonctionnalités sous Samsung sont encore parfois plus puissantes avec, par exemple, la gestion de la transparence….

Une mise à jour esthétique

Ce qui m’amène à l’utilité de certaines formes de personnalisation et de leur gestion puisqu’il est possible de réduire des applications dans une fenêtre sur la droite de l’écran. Là aussi, une potentialité intéressante, mais qui nécessite ensuite une certaine gymnastique intellectuelle de l’utilisateur….

Au final, j’ai surtout apprécié ce nouveau style Mondrian, réellement très réussi et apprécié les multiples raffinements ajoutés passim sur la base d’Android 10, toujours utilisé par Huawei, encore privé des services de Google. Encore une fois, Huawei montre sa maîtrise d’Android en proposant une magnifique esthétique parfois artistique. Les amateurs apprécieront…

Xavier Studer

EMUI 11 de Huawei.

Cet article a 4 commentaires

  1. Louis

    Je ne comprends toujours pas pourquoi rendre plus compliqué Android, qui possède déjà tout ce qu’il faut. Moi, je préfère le vrai système nu. Pourquoi ne pas laisser ce choix au consommateur, d’aillerus?

  2. Nico

    Perso, je n’aime pas trop Android “nu” comme sur les Pixel et éventuellement OnePlus.
    La modif faite par Huawei est pour moi la meileure à l’utilisation, les menus plus claires et des petites fonctions bien utiles.
    J’espère qu’ils retrouveront la licence Google Android GMS bientôt… c’est du gâchis pour de la R&D et du matériel au Top.
    Heureusement Xiaomi parvient petit à petit à égaler Huawei… encore un peu de maturité et ce sera bon.

    1. Pedro

      Pourquoi retrouver la license Google ?
      Ce sont plutôt toutes les constructeurs qui devaient virer va par défaut et aux développeurs de mettre leur logiciel à disposition avec un module de mise à jour intégré dans passer par un fichier store ou il faut s identifier. Google n’a pas besoin de savoir qu’on est courent de gré ou tel entreprise ni ou on va bien à quelle vitesse on se déplace. Il faut arrêter de faire les moutons et se réveiller.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.