La 5G a suscité de vives interpellations politiques pendant la session de printemps

  • Post last modified:28/03/2021
  • Post comments:11 commentaires
La 5G continue de faire couler beaucoup d'encre.
La 5G continue de faire couler beaucoup d’encre.

Si Swisscom a déjà déployé la 5G pour 90% de la population, cet opérateur, comme ses concurrents, est confronté dans une grande partie de la Suisse à des blocages inexplicables, voire illégaux. Des parlementaires ont interpellé à ce sujet le Conseil fédéral lors de la session de printemps. D’autres s’interrogent toujours sur cette évolution…

Le lobby en faveur de cette technologie n’a pas manqué de souligner dans la dernière édition de sa lettre d’information les différentes démarches législatives entreprises pour contrer des évolutions parfois antidémocratiques. Une interpellation déposée par le groupe parlementaire PLR demande au Conseil fédéral de prendre position sur les raisons du retard du déploiement de la 5G en Suisse.

«Attitude passive et dilatoire»

«A-t-il conscience de l’attitude délibérément passive et dilatoire de certains services communaux et cantonaux». Plus loin: «La protection de la population contre le rayonnement de la téléphonie mobile relève de la Confédération. Les moratoires imposés par certains cantons sont-ils par conséquent illégaux? Qu’en pense le Conseil fédéral?», s’interroge le groupe dans le même texte.

En outre, dans le camp adverse, trois interpellations sur les antennes adaptatives (21,3117, 21,3118, 21,3097), une initiative cantonale (21’305) sur les moratoires et trois questions sur l’état de la recherche sur la 5G (21,7042), sur le monitoring du rayonnement non ionisant (21,7167) et sur la transparence des installations de télécommunication mobile (21,1020) ont été déposées, selon la lettre d’information de Change 5G.

Moratoire illégal levé sur Lucerne

Pour revenir au terrain, le même texte fait aussi état de la municipalité de Kriens dans le canton de Lucerne forcée de lever son moratoire illégal sur la 5G. Elle a été contrainte de suivre l’arrêt de référence du Tribunal cantonal, selon lequel il n’existe aucune base légale, ni au niveau cantonal ni au niveau communal, pour la suspension des demandes de construire pour les installations estampillée de l’ultime logo.

Ceci dit, il peut être intéressant de constater que le même lobby Change 5G cite également de manière très neutre la conférence publique sur la 5G du professeur Jürg Leuthold, président de l’Institut des champs électromagnétiques de l’EPFZ. Cette organisation se contente d’indiquer qu’«une vidéo détaillée, à voir ci-dessous, donne un aperçu de l’état de la recherche sur la 5G». Intéressant…

Xavier Studer

 

Cet article a 11 commentaires

  1. Alex

    Dommage que ce soit en allemand 🙁🙁

  2. Yves

    La Suisse perd un temps précieux pour des prunes! Dommage

  3. Pedro

    Oui et il dit bien que les fréquences de 1ghz et encore plus à 700 et 800mhz réutilisé pour la 5g pénètre très bien les tissus ce que je dis depuis le début ici. Les gens s’attaquent aux mauvaises fréquences par méconnaissance du sujet. Il ne parle pas du micro onde mais du Wi-Fi mais le Wi-Fi fonctionne pareil qu’un micro onde a plus faible puissance comme il utilise presque les mêmes fréquences.

    Il dit aussi qu’il trouve des courants électrique dans le cerveau mais ce n’est pas grave…
    Notre cerveau marche grâce à des micro impulsion électrique, on ne sait pas comment il fonctionne mais ce n’est pas grave d’en observer. Tant qu’on ne sait pas comment il fonctionne rien ne devrait perturber le fonctionnement du cerveau donc pas de courant électrique purement et simplement. On a des fils et des oreillettes pour éviter ce phénomène ce ne pas bien compliqué.

    Rien à propos de la fertilité ça fait moins de 10cm de large la partie concernée à côté du téléphone.
    Il critique à nouveau les études mais pourquoi il n’en fait pas une dans les règles pour ne pas avoir à la critiquer. Cela fait 10 ans qu’on a identifié ces risques et qu’ils sont cité systématiquement.

    On va attendre encore 10 ans le temps que la technologie soit abandonnée pour dire que oui il y avait des risques identifiés dont on n’a pas tenu compte ?

  4. natosmel

    Bonjour,
    Merci Xavier pour le partage de cette vidéo qui fait (enfin) un vrai état des lieux en vulgarisant aussi très bien les concepts de la transmission de données par ondes électromagnétiques.
    @Pedro, je me demande où vous allez chercher toutes les conclusions douteuses que vous exposez ici. Avez-vous vraiment regardé et digéré l’exposé pourtant limpide du Prof. Leuthold? Ses conclusions sont claires: malgré le grand nombre d’études sur le sujet (de plus ou moins bonne qualité), aucune n’a démontré de façon unilatérale qu’il y avait un risque (ni une amélioration d’ailleurs) dans la région de fréquences utilisées aujourd’hui à grande échelle pour nos appareils de communication. La technologie de la 5G ne change pas beaucoup par rapport à la 4G et apporte même une amélioration en termes d’énergie émise…
    Il existe sûrement des études sur la fertilité, il suffit de faire des recherches sur les études menées sur le sujet je présume, laissons la science faire son travail.
    Cela fait bientôt 10 ans que la 4G est utilisée, a-t-elle été abandonnée?
    La nouvelle technologie, comme ce que l’on ne comprend pas fait toujours peur dans un premier temps et peut amener à un rejet (comme toujours pour des disruptions), c’est normal ; pourtant dans la plupart des cas, lorsque c’est accepté, on ne voudrait plus retourner en arrière. Ce qui est étonnant dans toute cette polémique autour de la 5G, c’est que nous sommes dans une petite évolution reprenant l’essentiel des caractéristiques de la 4G sans réelle disruption (comme le démontre bien Prof. Leuthold). Alors, pourquoi tout ce raffut?

  5. natosmel

    Bonjour,
    Merci Xavier pour le partage de cette vidéo qui fait (enfin) un vrai état des lieux en vulgarisant aussi très bien les concepts de la transmission de données par ondes électromagnétiques.
    @Pedro, je me demande où vous allez chercher toutes les conclusions douteuses que vous exposez ici. Avez-vous vraiment regardé et digéré l’exposé pourtant limpide du Prof. Leuthold? Ses conclusions sont claires: malgré le grand nombre d’études sur le sujet (de plus ou moins bonne qualité), aucune n’a démontré de façon unilatérale qu’il y avait un risque (ni une amélioration d’ailleurs) dans la région de fréquences utilisées aujourd’hui à grande échelle pour nos appareils de communication. La technologie de la 5G ne change pas beaucoup par rapport à la 4G et apporte même une amélioration en termes d’énergie émise…
    Il existe sûrement des études sur la fertilité, il suffit de faire des recherches sur les études menées sur le sujet je présume, laissons la science faire son travail.
    Cela fait bientôt 10 ans que la 4G est utilisée, a-t-elle été abandonnée?
    La nouvelle technologie, comme ce que l’on ne comprend pas fait toujours peur dans un premier temps et peut amener à un rejet (comme toujours pour des disruptions), c’est normal ; pourtant dans la plupart des cas, lorsque c’est accepté, on ne voudrait plus retourner en arrière. Ce qui est étonnant dans toute cette polémique autour de la 5G, c’est que nous sommes dans une petite évolution reprenant l’essentiel des caractéristiques de la 4G sans réelle disruption (comme le démontre bien Prof. Leuthold). Alors, pourquoi tout ce raffut?

    1. Pedro

      Je ne reprends que ce qu’on trouve dans tous les rapports des plus grands pays depuis quelque chose comme 2010 ? 🙂
      Cette conférence n’apporte strictement rien de nouveau, tout est connu depuis longtemps.

      Vous ne pourrez pas démontrer quelque chose que vous ne voulez pas démontrer. Le roundup est toujours en moratoire en Suisse regardez les autres pays. Nous ne sommes pas très efficient sur ce point.
      Les centrales nucléaires Suisse de même date de construction n’importe où dans le monde sont stoppés depuis longtemps aussi.

      L’unil sauf erreur n’a pas pris ça en compte sur la fertilité aucune conclusion en ayant étudié tout le reste.
      L’ofsp lance une étude en 2020 et ce n’est pas faute de les avoir contacter, ce sujet n’est pas pris en compte. Si on ne veut pas chercher, on ne va pas trouver et il est très facile de détruire des études dans un sens ou dans l’autre voir hydroxichloroquine ou avec les mêmes études on vous dit que c’est mal ou bien selon ou on place le curseur 🙂
      L’autre solution pour la ionisation des aliments et de ne pas aller du budget aux recherches, c’est tellement facile.

      Vous avez besoin encore d’autres exemples pour éloigner tout ce bordel du corps en général, de la tête et des parties génitales en priorité ?
      Afin de vraiment prendre les précautions nécessaires pour ça les gens doivent savoir et qui communique sur ce sujet ?
      Je me sens bien seul malheureusement alors qu’on devrait le rappeler sous chaque article sur le sujet que les gens ne puissent pas dire on ne savait pas. Si on savait mais on n’a pas voulu la prouver même berenis ne semble pas faire son job, je les ai aussi contacter. Le jour où 8 millions de Suisse le feront peut être que ça bougera enfin. Le peuple a le droit de savoir la vérité.

  6. natosmel

    Bonjour dsp,
    Très bel axe défense dsp, je vous félicite, comment discréditer l’auteur quand on est à cours d’argument ! Ce serait autrement plus constructif si vous répondiez sur le fond de la présentation et non pas sur la personne.
    Vous connaissez Schopenhauer et son livre « L’Art d’avoir toujours raison » ? Vous venez d’appliquer le stratagème numéro 32 qui est le Principe de l’association dégradante, il nous dit la chose suivante :
    « Lorsque l’on est confronté à une assertion de l’adversaire, il y a une façon de l’écarter rapidement ou du moins de jeter l’opprobre dessus en la plaçant dans une catégorie péjorative, même si l’association n’est qu’apparente ou très ténue. »
    C’est d’ailleurs un stratagème qui est très largement utilisé sur la place publique.

  7. dsp

    A cours d’arguments? Vous plaisantez? Ecoutez par exemple le débat de l’émission forum de la radio RTS du 11 mars 2021 avec notamment Monsieur Enrico Stura (eh oui c’est un scientifique de renom) qui a un tout autre avis sur la dangerosité de la 5G.

      1. Pedro

        C’est Philippe Morris et les autres qui ont commencé de faire des études sur plein de choses pour cacher la vérité sur les cancers lié à la cigarette.

        On attend toujours la conclusion des pesticides qui tue les abeilles. La aussi, Ils ont financé plein d’études pour qu’on s’éloigne de la cause réelle trop de lobby, trop d’argent en jeu. Politiciens corrompus par le fric vivement que tous ces politiciens soient payés comme les employés et qu’ils soient anonyme pour éviter toute corruption. On s’en fiche qu’il s’appelle Jean ou Paul de tout façon on les connaît pas et leur promesse qu’ils ne tiennent de tout façon pas.
        Au moins peut être qu’ils essayeront de faire quelque chose pour faire avancer le pays sans possibilité d’être corrompu et anonyme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.