Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Salt cède ses sites à Cellnex pour encore plus d’antennes en Suisse!

Les équipements Nokia resteront propriété de Salt.

Les équipements Nokia resteront propriété de Salt.

La guerre de l’internet des objets ne fait que commencer. Pour les illettrés, elle rime avec 5G uniquement. Pour les autres, elle est synonyme d’une multitude de technologies déjà présentées ici, par exemple. En cédant ces sites d’antennes à l’Espagnol Cellnex, déjà partenaire de Sunrise, Salt va booster le déploiement de nouvelles antennes en Suisse!

Ceux qui n’aiment pas les antennes de téléphonie mobile vont être servis. En plus des milliers d’antennes supplémentaires prévues pour une couverture optimale de la Suisse en 5G (une paille par rapport aux millions de routeurs Wi-Fi), viendront probablement se rajouter une myriade d’autres dispositifs de faible puissance pour les réseaux de l’internet des objets comme Sigfox, comme présenté ici.

Et de 800 millions pour l’actionnariat

En Suisse, en plus des quelque 2300 sites rachetés à Sunrise, Cellnex met donc la main sur environ 2800 emplacements actuellement gérés par Salt. Ce dernier peut ainsi empocher 800 millions de francs. Une somme qui devrait officiellement soutenir le déploiement de la 5G. Pas la fibre, tiens donc. Soyons sérieux, l’actionnariat de Salt se fera évidemment plaisir!

L’opérateur en mains de l’Hegagonal Xavier Niel souligne, comme l’avait fait jadis Sunrise, que les stations de base de Salt et tous les équipements actuels liés directement aux télécommunications resteront la propriété de Salt. Par ailleurs, un contrat de service à long terme lie les deux entités pour assurer le fonctionnement du réseau mobile.

Même combat pour Free…

Ce partenariat devrait permettre à Salt d’être plus efficace en termes d’acquisition de sites et de gestion d’actifs, selon un communiqué de presse. «S’appuyer sur un tel partenariat favorisera la croissance et l’innovation tout en soutenant notre stratégie visant à fournir à nos clients le meilleur rapport qualité-prix sur un réseau de classe mondiale», selon Pascal Grieder, CEO de Salt.

Les services (et surtout le cash) de Cellnex semblent largement appréciés dans toute l’Europe puisque cette entreprise possède désormais plus de 45’000 sites d’antennes, y compris en France et en Italie. On retrouve d’ailleurs sur ces marchés la patte de Xavier Niel, fondateur de Free, puisque sa maison mère, Iliad, a annoncé le même jour un partenariat avec Celnex… Encore une fois. Amusant cette «coïncidence», non?

Xavier Studer

7 commentaires pour “Salt cède ses sites à Cellnex pour encore plus d’antennes en Suisse!

  1. Nath
    08/05/2019 à 07:54

    Ces objets connecté c’est de la folie, comme si on était déjà pa assez dépendant de nos natels!

    • 08/05/2019 à 10:43

      Pensez aux personnes handicapées pour qui les objets connectés, à l’image de Amazon Echo par ex., peut améliorer grandement leur qualité de vie…

  2. Frjo
    08/05/2019 à 08:26

    J’ai du mal à comprendre l’avantage pour un opérateur. Certes, il externalise un travail pas directement lié à son cœur de métier, mais il payera donc aussi pour cela. J’ai plutôt l’impression que cela coûtera plus au final que cela ne permettra d’économiser, et que cela se reportera de façon cachée sur les clients.
    Est-ce que Cellnex est ensuite uniquement propriétaire matériel du mât? Est-ce que cela change le contrat entre le propriétaire de fond (parcelle) et l’opérateur ou maintenant Cellnex?

  3. Tricoline
    08/05/2019 à 09:08

    @xavier, Je ne vois pas en quoi cela facilitera la pose de nouvelles antennes ?

    Les oppositions aux mises à l’enquête et les refus des propriétaires fonciers seront identiques que cela soit Salt ou Cell… qui fait une demande,

    Le soucis actuel des 3 opérateurs du pays c’est la difficulté de trouver des propriétaires fonciers acceptant une antenne.

    Je vois plutôt une manière d’optimiser les coûts en payant des salaires de misère à des expatriés venant des pays de l’est par exemple …

  4. Philb
    08/05/2019 à 11:37

    Cela devient juste des fournisseurs de prestations.
    Et le jour où celnex monte les prix unilatéralement ils seront otage.. Ou alors le but est peut être de mutualiser les antennes pour densifier le réseau des deux.. Salt et Sunrise sur le même parc d’antenne…. Étrange comme stratégie tout de même.. En tout cas à long terme.

    • Tricoline
      08/05/2019 à 12:08

      Non, pas de mutualisation possible des antennes, cellnex ne possède pas l’électronique et les panneaux d’antennes posés sur le mât.
      Cellnex possède uniquement le mat et les bâtiments, voir aussi la ligne électrique qui alimente les équipements, pas le reste.

  5. C. Matthey
    08/05/2019 à 13:48

    Ce regroupement devrait plutôt aller dans le sens d’une meilleure collaboration entre Salt et Sunrise pour l’exploitation des antennes, donc amener à une meilleure utilisation des antennes existantes et à venir.

    Concernant les objets connectés, on entend qu’ils devraient nous exposer à d’insoutenable émission de radiation électromagnétique. C’est possible… Mais si on prend en compte le fait que ces objets diffuseront des flux de données plutôt limités, à l’image des objets alimentés par batterie, je pense qu’il faut beaucoup plus se préoccuper en matière de puissance rayonnée, du streaming 4k opéré avec des terminaux mobiles ou avec des routeurs connectés sur des antennes de téléphonie mobile. Un objet connecté c’est quelques Kb par jour ou par heure alors qu’on parle de Mb/s pour du streaming vidéo.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :