Télécoms en Suisse: Sunrise UPC serait-il bientôt à vendre? Et à qui?

  • Post last modified:20/06/2022
  • Post comments:19 commentaires
Magasin Sunrise (UPC) en 2022.
Magasin Sunrise (UPC) en 2022.

Liberty Global poursuit ses opérations autour de Sunrise UPC, puisque ce nom demeure toujours au bas de ses communiqués. Après avoir mis dans l’ombre la marque UPC et remanié le logo de Sunrise, la campagne publicitaire bat son plein. Que cache-t-elle?

Difficile de ne pas voir les affiches de Sunrise sur tous les supports, notamment dans la rue. L’occasion d’être confronté régulièrement à ce nouveau logo qui fait tour à tour penser à la coupe symbolique d’un tunnel ou à un panneau de métro. Elle est loin l’époque d’un sourire radieux ou d’un lever de soleil… Beaucoup plus underground!

Sunrise UPC: signes de faiblesse

Visiblement, la direction financière compte taper fort pour gagner des clients grâce aux acquis et les réseaux synergisés de Sunrise et UPC, alors que de premiers signes de faiblesse et de mécontentement surviennent. L’offensive est massive: outre la publicité, Sunrise UPC multiplie les partenariats discutables tous azimuts.

Tout cela nous donne l’impression qu’on essaie d’améliorer à grands frais l’image de Sunrise UPC. Comme s’il suffisait de placarder des affiches pour améliorer ses réseaux (partiellement câblé pour le fixe) ou son service à la clientèle. Au contraire, ces sommes investies ne vont, ni dans les réseaux, ni dans le service client…

Sunrise UPC et sa rentabilité

Parallèlement, Sunrise UPC poursuit ses efforts pour maximiser sa rentabilité. Rappelons que l’Américain avait annoncé l’an dernier la suppression de 600 postes de travail, dont quelque 300 sur 2022: autant de collaborateurs qui ne figureront plus sur le budget de l’entreprise et qui ne seront pas non plus au service de ses clients…

De manière générale, de telles procédures sont banales avant de tenter de vendre une société, dont on soigne la publication des résultats. On lustre le bilan, on refait la peinture et on essaie de retirer le maximum de la société, quitte à la mettre en difficulté, en ignorant d’ailleurs complètement sa clientèle.

Une belle poignée de milliards

Reste à savoir qui pourrait bien acheter Sunrise UPC, dont la valorisation devrait se hisser à une bonne dizaine de milliards de francs, pour autant que son réseau coaxial tienne encore la comparaison avec la fibre optique. Ce n’est probablement pas pour rien qu’il peut compter sur de nombreux partenariats dans le domaine…

Si aucun repreneur ne devait se présenter, essaierait-il de saucissonner ses actifs pour vendre Sunrise UPC en plusieurs morceaux? Difficile à dire. Difficile aussi de voir clair dans la stratégie de Liberty Global qui s’est tout de même désengagé de nombreux pays européens avant de mettre la main sur Sunrise, alors que l’inverse était initialement prévu. Encore un indice!

Xavier Studer

Cet article a 19 commentaires

  1. Yves

    Tout est dans votre conclusion:difficile à dire et difficile à y voir clair. Donc tout ce blabla pour rien

  2. Tricoline

    Pour UPC il faut croire que le last mile en coaxial tient toujours la route, vu qu’il ne migre pas ses clients en fibre comme le font petit à petit les autres cablos.
    .
    A lire ceci https://www.lightreading.com/cable-tech/comcast-charter-take-docsis-40-and-10g-step-toward-commercial-reality-/d/d-id/777103
    il semblerait que les 10 giga sont possible avec du coaxial, donc rien de mieux pour garder captif un client qui n’est pas prêt de voir arriver chez lui la fibre de Swisscom.

  3. flagos

    Je comprends pas bien pourquoi UPC serait a vendre. Le fait qu’ils aient lancé une campagne de pub ? Ca me semble beaucoup spéculer quand même…

    Sinon je voulais savoir, des gens ici sont contents de l’offre câble de Sunrise? Ils promettent du 1Gbit/s, est ce que c’est tenu au moins dans les grandes lignes ?

  4. Ouin

    Je suis 100% d’accord avec vous. Sunrise UPC ne cherche qu’à maximiser les revenus et capter pour ne pas dire capturer les clients.
    Par example, les clients UPC ne peuvent plus rien changer à leurs contrats. La seule possibilité est de signer un nouveau contrat avec Sunrise pour 2 ans. Avec il est vrai un rabais, mais en lisant attentivement il n’est valable qu’une année. Une façon de capturer 2 ans de plus des clients fidèles depuis des années à UPC.
    Les offres combinées premium et confort ne font pas de différences de prix si on n’a pas la fibre optique. Si on n’a qu’une connexion câble, on paye pour un 10Gbits/s alors que l’on n’a que du 1Gbits/s download; 100Mbits/s upload.

    1. Titus

      Entièrement d’accord avec vous. Les soit disant rabais, c’est uniquement pour choper le client. C’est un peu comme le dealer qui offre la 1ère dose gratos… 🙂
      Après, leur 1 ou 10 Gbps, c’est sur papier et en théorie. En pratique, il n’y a rien. Oui, peut-être à 03h00 lorsque tout le monde dort, et encore.
      Le matos est old school made in china.

  5. David Dupont

    J’ai toujours considéré pour ma part que Liberty Global ne resterait pas éternellement actionnaire de Sunrise UPC mais ceci étant dit, je ne pense pas du tout qu’une vente soit imminente.

    Aujourd’hui Liberty Global est actif dans 5 pays européens: Irlande, Royaume-Uni, Pays-Bas, Belgique et Suisse. Dans certains pays, il est co actionnaire de la structure mais en Suisse il est seul actionnaire de Sunrise UPC.

    Je pense qu’investir lourdement dans les réseaux ne fera qu’augmenter la valeur de revente si LG décidait de se séparer de ses actifs suisses le moment venu. Le câble coaxial est une technologie en voie d’extinction même si ce n’est pas encore mort comme peut l’être le cuivre. Ceci dit, il serait nettement préférable de transformer ce réseau et d’aller vers un réseau full fibre car le câble ne sera bientôt plus compétitif face à la fibre surtout au niveau de l’upload.

  6. Ben

    De toute façon sunrise est mille fois meilleure que le français Salt, franchement j’ai essayé les deux et c’est rien à voir, fuyez Salt je vous le conseille…

    1. Stef

      Effectivement pour avoir testé salt ici dans le canton du jura c’est de la grosse daube
      Sunrise fonctionne très bien et leur 5G est super rapide

    2. Titus

      Donc, on fuit Salt, on fuit Sunrise (UPC), donc il ne reste que Swisscom.

  7. Claude

    Sunrise devance largement swisscom et salt

    1. David Dupont

      Je ne suis pas convaincu du tout que le réseau Sunrise est supérieur à celui de Swisscom. Ce n’est pas ce que l’on remarque sur le terrain que ce soit en terme de vitesse ou de couverture outdoor et indoor. Et vu comme Swisscom met le paquet en matière de construction de nouveaux mâts l’écart n’est absolument pas prêt à se résorber au contraire.

      Toutes les études indépendantes montrent très clairement la nette supériorité du réseau Swisscom face à Sunrise et Salt.

      1. Neosf

        Vous omettez de parler des pannes à répétition et de grande envergure pour les dernières. Swisscom est certainement le dernier opérateur auquel je souscrirais.
        Que ce soir upc, sunrise ou sunrise upc, j’ai rarement vu un article objectif ou ne visant pas à démolir cet opérateur.
        Bien des infis ne tiennent pas la route, de la pure extrapolation…..

        1. David Dupont

          N’importe quel opérateur peut être touché à un moment donné par des pannes. Hier c’était Swisscom et demain ce sera peut-être Sunrise ou Salt. C’est malheureux pour les nombreux clients impactes mais de là à remettre en cause la qualité supérieure de Swisscom c’est aller un pas trop loin selon moi.

    2. Titus

      Rassurez moi, UPC/Sunrise vous paient pour écrire ce commentaire.
      Je crois que la plus grosse connerie était de passer de Swisscom à Sunrise.

  8. Titus

    Depuis que Sunrise a été racheté par UPC, c’est vraiment de pire en pire. J’ai quitté UPC, pour aller chez Swisscom, puis chez Sunrise. Mais rien ne va plus chez Sunrise. Du 1 Gbps… oui, mais divisé par deux, et ce, à 03h00, lors qu’il n’y a personne en ligne.
    La facturation : je ne comprends rien. J’ai toujours des erreurs dans la facturation.
    Ils promettent des rabais. Mais ils ne figurent pas sur les factures. Et quand je les appelle : Oui c’est juste. On vous a promis, mais ça va se réguler bientôt. Et de nouveau, rien. OK. On vous rappelle dans 72h max. Jamais personne ne rappelle.
    Le collaborateur qui vous a fait cette offre, c’est bizarre, elle n’existe pas. Il fallait passer par le service abonnements.
    Sans parler du réseau mobile. Avant, j’avais pratiquement partout du réseau. Maintenant, même dans les endroits où j’avais du réseau, j’en ai plus.
    Franchement, qu’ils changent de logo et qu’ils engagent Djokovic, Nadal ou un autre, ça ne changera rien. Si ça continue, moi je vais changer de fournisseur.

    1. Neosf

      En gros vous êtes le parfait insatisfait, vous avez quitté Sunrise ou UPC, félicitations Titus, mais vous êtes juste un pion, un client et vous vous permettez de remettre en cause un opérateur sur la base de votre piètre expérience. J’ai goûté à Swisscom et à présent chez UPC car trop de pannes avec Swisscom , donc je devrais dire que Swisscom est un mauvais opérateur??????
      Non cher Titus, quand un service fonctionne, on ne le change pas.

  9. vvdb.fr

    Les derniers mètres avec les anciens câbles, c’est la meilleure des solutions. Il n’y a pas a intervenir chez le client, on le mute sans qu’il le sache, pas de rdv.
    En France les opérateurs galèrent pour ces rdv. Et beaucoup de clients ne comprennent pas pourquoi basculer de l’ADSL à la fibre car il ne saturé pas leur ADSL.
    Les allemands de DT, on bien compris…

  10. Meier

    Swisscom est au top ?
    j’ai toujours eu des problèmes et c’est très cher…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.