Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

5G et téléphones mobiles sans danger, selon une nouvelle étude américaine

La FDA répond catégoriquement aux conspirationnistes et réactionnaires.

La FDA répond catégoriquement aux conspirationnistes et réactionnaires.

Alors que le débat parfois nauséabond sur la 5G semble faire du sur-place en Suisse, voire en France, l’administration américaine est limpide. En marge de son dernier rapport, la Food and Drug Administration (FDA) constate dans une note qu’il existe «des preuves scientifiques constatant la sécurité des téléphones portables» et par extension de la 5G.

«L’état des connaissances scientifiques continue de le démontrer: à ce jour, il n’existe aucune preuve scientifique cohérente ou crédible de problèmes de santé causés par l’exposition à l’énergie des radiofréquences émises par les téléphones portables», selon la note accompagnant le rapport «Review of Published Literature between 2008 and 2018 of Relevance to Radiofrequency Radiation and Cancer».

Diminution des cancers du cerveau

Plus concrètement, «la limite actuelle de l’énergie des radiofréquences (RF) fixée par la Commission fédérale de la communication reste adéquate pour la protection de la santé publique. La FDA a récemment fourni une évaluation mise à jour des limites actuelles sur la base des preuves scientifiques disponibles», est-il souligné dans ce texte publié le 20 février.

«Les données du National Cancer Institute (NCI) montrent clairement qu’il n’y a pas eu d’augmentation généralisée des cancers du cerveau et d’autres systèmes nerveux au cours des (presque) trois dernières décennies, malgré l’énorme augmentation de l’utilisation des téléphones portables pendant cette période», selon le même texte d’accompagnement.

Parallèlement, «le Pew Research Center estime qu’entre 2002 et 2019, le pourcentage de la population possédant un téléphone portable ou un smartphone est passé de 62 à 96%, et pourtant on observe une légère diminution des taux de cancer du cerveau et d’autres tissus nerveux», insiste la FDA, qui enfonce le clou. Une clarté de discours qui tranche avec une certaine prudence observée récemment en France.

«Electrosensibilité» pas liée aux radiofréquences!

La FDA saisit cette opportunité pour aborder le thème de l’électrosensibilité, parfois très en vogue! «A ce jour, les preuves scientifiques indiquent que les symptômes ressentis par les personnes qui s’identifient comme ayant une hypersensibilité électromagnétique se produisent lorsque l’individu croit être exposé à l’énergie des radiofréquences».

«Selon les preuves scientifiques disponibles, leurs symptômes très réels ne sont pas le résultat d’une exposition aux radiofréquences. De nombreuses études ont été réalisées pour déterminer si les participants peuvent déterminer s’ils sont exposés à des radiofréquences ou à une exposition fictive. Les résultats indiquent que les gens ne peuvent pas sentir quand ils sont exposés aux RF», est-il souligné dans la même note.

Et dire qu’en Suisse des médecins qui font partie de groupes de travail sur la dangerosité éventuelle des ondes électromagnétiques diagnostiquent sans autre l’électrosensibilité. Pourtant, comme le souligne l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) en France dans un rapport de près de 400 pages, il n’existe pas de critère de diagnostic validé en l’état actuel des connaissances scientifiques.

Des preuves scientifiques aussi pour la 5G

Last but no least, la FDA prend aussi position sur la 5G et toutes les fréquences déjà utilisées en Suisse: «Bien que de nombreuses spécificités de la 5G restent mal définies, on sait que les téléphones portables 5G utiliseront des fréquences couvertes par les directives d’exposition actuelles de la FCC (300 kHz-100 GHz), et les conclusions tirées sur la base du corpus actuel de preuves scientifiques couvrent ces fréquences. La FDA continuera à suivre les informations scientifiques, au fur et à mesure qu’elles seront disponibles, concernant les impacts potentiels de la 5G».

Bref. On est en droit de s’interroger sur le climat général de désinformation actuel en matière de 5G. A mes yeux, notamment lorsqu’on consulte les sites internet de certains réactionnaires, conspirationnistes ou autres enragés, il est frappant de constater qu’ils semblent incapables des produire des éléments scientifiques étayés justifiant leurs craintes, balayant parfois des décennies d’expertise. Même s’il convient de toujours rester prudent, cette nouvelle publication relayée par le MIT interpelle.

Xavier Studer

23 commentaires pour “5G et téléphones mobiles sans danger, selon une nouvelle étude américaine

  1. Nycko
    13/02/2020 à 06:31

    Bien sûre, maintenant qu’ils ont bien écrasé et mis en difficulté Huawei et la Chine, tout ira le mieux du monde avec la 5g

  2. Nycko
    13/02/2020 à 06:36

    Et avec l’annulation de la rencontre technologique de Barcelone, les USA reprennent gentillement le dessus technologiquement sur la Chine qui ne peut pas présenter mondialement les news.
    Merci les medias Google & Cie…

  3. Steevy
    13/02/2020 à 07:56

    Que les auteurs de l’étude n’aient pas trouvé de recherches qui prouvent un effet sur les cancers liés au système nerveux ne veut pas dire qu’il n’y a forcément aucun danger. Ce qu’il faut dire, c’est qu’il n’existe pas actuellement de preuve d’un danger, ce qui est différent. Et comme toute étude sérieuse peut très bien être détournée par les lobbyistes, la question reste ouverte pour moi. Le principe reste le même pour les cas d’électrosensibilité: est-ce qu’on doit considérer que c’est « seulement dans la tête » parce que la science n’a pas encore compris quand cela se produit ? Pour moi il est clairement nécessaire de poursuivre les études, et que cela soit fait par des organismes neutres (universités par exemple) et non des cabinets d’études à but lucratif qui peuvent rapidement être influencés par des lobbyistes.

    • 13/02/2020 à 09:34

      À titre tout à fait personnel (ce qui n’engage que moi donc), je considère l’électrosensibilité comme étant en grande partie (sinon entièrement) psychosomatique. Souvenons-nous de ce cas où des personnes se sont subitement senties mal alors que l’antenne incriminée n’avait même pas encore été allumée… Un puissant effet nocébo, en somme.

      Cela étant dit, la souffrance de ces personnes est réelle, donc il ne faut pas les négliger ni minimiser leur douleur pour autant. Il est important de les accompagner (suivi psychiatrique ?), sans pour autant céder à la paranoïa.

      Bien sûr, il faut se méfier des attrape-nigauds (ex. les soi-disant « protections » hors de prix) et autres charlatans usant de discours pseudo-scientifiques ! Les personnes en détresse sont souvent malheureusement des cibles faciles…

      • Tricoline
        13/02/2020 à 10:07

        +1 👍

      • Pedro
        13/02/2020 à 22:50

        Kevin, lisez les rapports français et Suisse.
        Cela affecte le sommeil et cela est prouvé mais il n’y a pas assez d’études sur le sujet.

        Pourquoi cela affecterait le sommeil si ce n’était que psychologique ?

        • 14/02/2020 à 07:47

          En quoi un problème psychologique ne pourrait-il pas affecter le sommeil ? Par exemple, si vous êtes anxieux, vous dormirez généralement mal. Et si l’esprit arrive à affecter le corps, alors je ne vois pas pourquoi le sommeil serait épargné.

          • Pedro
            14/02/2020 à 20:53

            Parce que ce sont des études sur des sujets exposés aux ondes et les autres isolées voir le même sujet… ?

            On dit qu’on ne peut pas faire boire un âne qui n’a pas soif.

  4. Tricoline
    13/02/2020 à 09:44

    Trouver un organisme 100% neutre c’est quasiment irréalisable.
    Il y aura toujours des personnes pour évoquer que pour x ou y raisons l’organisme est influencé.

    Sinon lors de l’invention du Chemin de Fer, il y avait aussi des individus qui ont inventé toutes sortes de fadaises.

  5. chrisge
    13/02/2020 à 10:13

    “… «Bien que de nombreuses spécificités de la 5G restent mal définies, on sait que les téléphones portables 5G utiliseront des fréquences couvertes par les directives d’exposition actuelles de la FCC (300 kHz-100 GHz), et les conclusions tirées sur la base du corpus actuel de preuves scientifiques couvrent ces fréquences….”

    C’est une blague ?

    AUCUNE étude concernant les effets d’un téléphone mobile sur un être humain (ou même des souris) à des fréquences supérieures à 3 Ghz n’existent !!

    Donc dire qu’un téléphone qui pourrait émettre à 25 Ghz à 50 cm d’un cerveau humain est sans danger est un scandale !

    Il vaut mieux fermer sa gueule que de sortir des trucs pareils…. mais venant des américains on est habitué.

    • Nycko
      13/02/2020 à 12:42

      On a exactement le même scenario avec les cigarettes électriques aux USA…lobby cigarettes et comme les cigarettes sont pas Made in US, c’est nocif !!!

  6. Carlos O.
    13/02/2020 à 14:42

    Je comprends que nous devons être prudents avant d’autoriser une nouvelle technologie, mais cela devient un non-sens. La 5G sur les bandes de fréquences 4G ne pose aucun risque supplémentaire pour la santé.
    En revanche, des tests doivent être effectués sur les bandes 3,5 GHz et 25 GHz avant leur mise en service.

    • Pedro
      13/02/2020 à 22:53

      Aucun risque supplémentaire mais des études ont déjà démontré que cela affectait le sommeil, la fertilité et d’autres choses.. et on ne parle que de fréquences actuelles.

      Ou sont les études là dessus complémentaire privant cela ? Et les solutions pour régler ces problèmes ?

      • Carlos O.
        14/02/2020 à 21:53

        Pouvez vous nous dire de quelle étude vous parlez ? Pouvez vous ajouter un lien vers cette étude ?

        • Pedro
          15/02/2020 à 21:56

          Allez lire les précédents articles de Xavier sur ce sujet.
          C’est celui sur le téléphonie mobile Suisse demandé par la confédération ou ils ont rien décidé au final.
          Et il y a la même chose indiqué sur celui du gouvernement français.

          Xavier a mis tous les liens, vous cherchez fertilité et sommeil sur ces pdfs. Dans les deux, il est marqué qu’il faut des études supplémentaires car il y a réellement qqch mais personne ne fait ces études même pas la santé publique pourtant sur ce sujet…
          Envoyez leur in email pour leur demandé pourquoi, je n’ai jamais reçu de réponse.

  7. Hubert Giot
    13/02/2020 à 17:34

    C’est aussi le même organisme qui autorise les OGM fonctionnant avec les pesticides nuisibles pour la santé !

  8. Pedro
    13/02/2020 à 23:02

    Xavier, un article sur deux parlent de la 5g.
    Vous parlez quand des effets sur le sommeil et de la fertilité sur la 2,3 et 4g qui sont cités dans le rapport français et/ou Suisse sur ces ondes ?

    De l’office de la santé publique qui ignore les ondes dans sa nouvelle étude sur la fertilité, tout comme l’étude de l’UNIL qui n’est arrivé à aucune conclusion mais n’a pas pris en compte les ondes ?

    Arrivez vous à vous passer totalement de ces ondes durant une semaine ou êtes vous accrocs ?
    Car vu vos articles, on dirait que vous tentez de protéger votre addiction. Je n’ai aucune dépendance à ces ondes même si je les utilise de manière limitée en terme de temps et de puissance mais je pourrais très bien m’en passer comme tout le monde.

    Un alcoolique ne dira probablement jamais que l’alcool est une drogue et c’est bien une drogue légale qui fait bien plus de dégâts que certaines drogues durs ou douces.

  9. Rac
    14/02/2020 à 22:37

    À tous ceux qui doutent de tout et de rien et qui parlent sans savoir, pourquoi ne lisez-vous pas le rapport de l’OMS sur les ondes électromagnétiques : https://www.who.int/peh-emf/about/WhatisEMF/fr/index1.html et ensuite vous pourrez en parler en connaissance de cause !

    À moins que l’OMS ne fasse partie du complot ?!!

    • Pedro
      15/02/2020 à 22:02

      Allez lire les rapports Suisse et français dans un des précédent poste de xavier.
      C’est fertilité et sommeil les mots clés…

      OMS est ce qu’elle est mais leur financement vient d’où ?
      Et regardez les liens des gens qui bossent là dedans… Il ne faut pas rêver l’indépendance à 100% n’existe nulle part.
      L’entreprise neutre devrait refuser le financement des entreprises du domaine et les employés ne devraient pas être coruptibles ce qui est totalement impossible. Tout comme il faudrait engager des gens neutre mais personne ne l’est vraiment.

  10. dsp
    14/02/2020 à 23:22

    Diminution des cancers du cerveau…
    Ah oui, vraiment? Pas d’après cette étude:

    https://www.hindawi.com/journals/jeph/2018/7910754/

  11. joe
    16/02/2020 à 15:48

    Les fréquences d’ondes qui vont être utilisées pour la 5g, donc les ondes millimétriques, sont déjà utilisées par l’armée américaine dans le système ADS « Active Denial System » (canon anti émeutes) pour disperser les foules (95Ghz). L’envoi d’ondes sur les foules provoque un effet thermique immédiat insoutenable au point que la foule doit fuire.

    Au départ il y avait aussi des pubs pour dire que le tabac était bon pour la santé, puis après sans danger, puis par la suite on reconnais à demi mot qu’en fait c’est nofic et finalement le tabac tue.

    Alors les amis, attendez…hahaha je me marre quand je lis que c’est sans danger, quelle belle blague, pas besoin d’étude pour voir les effets horrible que ça a.

    Prends soin de toi

    • Carlos O.
      16/02/2020 à 21:36

      Petite question joe. Tu n’as pas de téléphone mobile ?

  12. Pedro
    22/02/2020 à 09:47

    @Carlos

    La question est de savoir s’il peut s’en passer.
    Je n’utilise pas de datas, il est en mode avion le 3/4 de la journée et je peux me passer de réseau mobile sans aucun problème. Je n’ai aucune dépendance à ça.
    On vivait très bien sans, il n’y a pas si longtemps.

    Ce qui est triste s’est qu’on nous obliger d’avoir des applications téléchargés uniquement sur Google Play ou qu’on propose uniquement le SMS comme moyen d’authentification. Ca s’est très grave mais je dois être la seule personne en Suisse à me plaindre de ça à toutes les entreprises ne mettant pas leur APK à disposition directement sur le site ou des stores alternatifs sans identification comme F-Droid.

    Arrivez-vous à vous passer de réseau mobile ?
    Si oui, avez-vous déjà essayé ?
    Si non, avez-vous penser à faire quelque chose ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :